Retour anciens joueurs

Guy Simon:
Né le 21 avril 1933 à Lampaul-Plouarzel.
Faisant partie de l'équipe de football du lycée de Brest, en cadet A, ses copains qui jouaient à l'A.S.B., dont Henry Heurté, n'ont guère eu de mal à le décider de s'inscrire également au club.
Il fut ensuite sélectionné dans l'équipe des cadets de l'Ouest puis, encore junior, incorporé rapidement dans l'équipe première de l'A.S.B.
Devant effectuer son service militaire dans la marine, et le capitaine s'intéressant beaucoup au football, on lui propose de faire partie de la 3ème C.R.T. de Rennes, ce qu'il accepte, pour la période du 1 Mai 1954 au 28 Avril 1956.
Remarqué par plusieurs clubs professionnels (Stade de Reims, Toulouse), il opte pour le stade Rennais pour la saison 1956/57, puis Montpellier 1957/58; Il abandonnera le professionnalisme suite à une grave fracture.
Il revient à l'A.S.B. en 1958, car, ayant un statut d'ex-pro, il devait revenir à son club d'origine, ou rester un an sans jouer.
En 1963, on lui propose un poste d'entraîneur joueur aux "Gars de ST Thivisiau", poste qu'il assure pendant quatre ans. Ensuite départ pour deux ans, pour raisons professionnelles, à Montpellier de 1958 à 1970. Retour à l'A.S.B. ou il joue comme vétéran et entraîne les juniors de 1976 à 1988. Saison 1985/86, l'A.S.B. fut le seul club amateur qualifié en 8ème; de finale de la coupe Gambardella. Ils éliminèrent tour à tour Rennes et Guingamp.


"J'ai faim de ballons!"
La puissance, la force athlétique et la gentillesse personnifiée, Simon, ancien pro de Montpellier est revenu dans son Finistère natal et à ses couleurs, celles de l'A.S.B.
Longtemps handicapé par une sérieuse blessure à la cheville, Guy Simon à retrouvé progressivement sa condition et la présence de ce joueur de choc est plus précieuse chaque dimanche.
Simon, chef de travaux à l'entreprise Marc, a retrouvé toute sa combativité. "A présent je joue avec un plaisir sans cesse accru, reconnaît-il. J'ai faim de ballons"
Et Simon de s'expliquer, de façon très personnelle, la signification de cette expression.


Ils ont dit:

"Hommage à Guy":
Tu était le symbole de la joie de vivre. Mais, sous cette bonne humeur, il fallait discerner ton goût de l'effort, ton souci de toujours mieux faire, ta disponibilité, ton esprit de gagneur, tes dons d'éducateur, la sûreté de ton jugement et de ta solidarité avec tes amis sportifs.
Sans doute dans la continuité de ton brillant passé de joueur, tu traduisais ton besoin de te dépenser en prêchant l'exemple devant les jeunes là ou tu pouvais traduire les qualités que beaucoup n'ont pas connues: la nécessité d'aider les autres, la rigueur de ta tâche d'éducateur masquée par des éclats de rire, le désir de porter haut le flambeau du club par des jeunes que tu voulais forts tant physiquement que moralement pour affronter la vie.
Tu étais le modèle de l'homme qui réussissait sa vie en conjuguant les charges professionnelles et le sport, avec la complicité familiale.
Tu nous a quitté trop tôt. Il restait encore beaucoup à faire. Puissions par nos actes, mériter cette amitié que tu nous témoignais mais ne nous en veut pas pour nos erreurs: nous n'avons sans doute pas tes qualités.

Charles Colmard.

J'ai connu Guy Simon en juillet, Août 1951 à Ménez-Paul. Il était junior: c'était mes débuts d'entraîneur.
Il respirait la joie de vivre. Sa bonne humeur, son dynamisme était communicatifs.
Très vite, il joua en équipe première. La saison 1952/53 voyait le retour de l'A.S.B. en championnat de France Amateur. Guy disputa tous les matches de C.F.A. et de coupe de France joué cette saison par l'A.S.B. (22 + 5).

Puis les années défilant si vite: 3ème C.R.T. de Rennes, pro au Stade Rennais, à Montpellier, retour comme joueur à l'A.S.B., entraîneur 4 ans à Landivisiau. Il revient à l'A.S.B. en 1970. Il joue avec l'équipe vétérans; à son retour, il devient dirigeant, entraîne les juniors Bleus de France avec l'enthousiasme et la fois de ses 18 ans. Jusqu'à sa disparition.
Martial Gergotich.

"Il aimait tant le ballon rond, il l'a appris à tant de garçons avec passion et sympathie"
C'était bien toi mon ami Guy.

Jean-Pierre Riou.

"Pour Guy"
Compétence, disponibilité, intégrité,générosité, un modèle pour nous, un exemple pour les jeunes d'hier, qui, présents aujourd'hui sont devenus des hommes.
Amitiés sportives.

Serge Lannuzel.

"Ta passion pour le football, ton humour et ta patience envers nous, n'auront été que bénéfiques"

Jacques Jadé.

"L'image qui me reste de Guy, est celle d'un entraîneur qui savait trouver les mots simples et justes pour nous apprendre et nous faire partager sa passion".

Pierre Durose.

"A la mémoire de Guy"
Il est très difficile de n'écrire que quelques lignes pour se souvenir d'une personne comme lui, mais c'est avec un immense plaisir et une grande émotion que je le fais au nom de toute l'équipe.
Guy était plein d'humour avant et après le match et tu savais nous rendre sérieux rapidement dans le contexte du match. Je crois que c'est un amalgame de choses qui nous a permis d'avoir de si bons résultats avec toi. C'était toujours avec bonheur que l'on se retrouvait pour jouer sous les conseils de technicien et de pédagogue.
Nous te remercions vivement pour toutes les histoires de footballeur que tu nous racontais.
Nous te remercions de nous avoir faits progresser sur le terrain et de nous avoir inculqué l'esprit d'équipe.
Nous te remercions Guy, pour tous les instants de bonheur, de joie que tu nous à apportés.
Merci Guy de nous permettre de nous retrouver en ce mercredi 8 Mai 1991 pour nous remémorer ta présence.
Adieu Guy.

Gwen Gogé.

"N° 2 sur le terrain, en dehors tu étais le premier. Avec ton caractère enjoué, ta disponibilité et tes talents de footballeur mis au service des jeunes, tu resteras pour nous irremplaçable".
Salut Guy.

Dédé Legall.

"Guy nous a quitté depuis deux ans déjà. Son absence au sein de notre groupe d'amis pèse énormément.
Sa joie de vivre, son allant, sa bonne humeur de bout en train nous manque. Mais lors de nos soirées avec Jeanine, il est réellement présent avec nous
".

Jacques Le Goff.