Historique: 1995

Précédente : Index : Histoire : Suivante


À l'A.S.B.:

Résultats, Infos
Fin de saison 1994 - 1995:

Championnat: Les "A" sont quatrièmes en D.S.R.; les "B" se sauvent avec difficulté. Pas de problème pour les "C" en première division.


La force de frappe de l'A.S.B. Andoille Pietrus - Stéphane Méliarennes.

Benjamin "A" champions du Finistère-Nord.

Jeunes. Challenge du Printemps: L'A.S.Brestoise a réussi un joli coup en parvenant en finale des pupilles face au Paris S.G.. Pourtant, les asbéistes disputaient samedi la finale départementale des moins de 13 ans et ils n'avaient pu déplacer que six joueurs pour les deux premières rencontres.
A droite les poussins "D".

Malgré cela, ils ont remporté les deux trophées du meilleur club de la CUB et du Finistère et la coupe du finaliste.
Le groupe des moins de 13:

Les moins de 13 ans de L'A.S.Brestoise, entraînés pour la première année par Bruno Manach, réalisent un excellent parcours en championnat de critérium ligue: ils occupent la première place du classement, à égalité avec le Stade brestois 29, en étant toujours invaincus.
Cette équipe composée de quatre pupilles 2 et neuf minimes 1, a inscrit 54 buts et n'en a encaissé que neuf.
L 'équipe: S. Broustail, S. Fily, M. Badiane, J. Riou, S. Pellen, T. Fichoux, K. Aeberle, M. Nédellec, N. Touabia, A. Martet, A. Martins, D. Muzellec, J. Petton, en compagnie de leur dirigeant, Antoine Fily.

(Le Télégramme. 05-05)

Anciens: Mai. Anniversaire: l'A.S.B. a 90 ans.


Les "jeunes anciens"!
D.Pailler, Y.Corre, P.Paugame, P.Elleouet, L.Kernevez, P.Sterviniou, J.Jousseaume, S.Lannuzel.


Résultats, Infos.
Saison 1995 - 1996:

Dirigeants:
Colemard Charles: exerçant la profession d'ingénieur Divisionnaire des TPE (Honoraire). président d'Honneur.
Desrues Romain: exerçant la profession de Cadre Médical. Président.
Dr Colemard Christian: exerçant la profession de Docteur en médecine. Conseiller médical.
Fichoux Jean-Yves: exerçant la profession de retraité. Secrétaire-Général.
Jesson François: exerçant la profession d'ouvrier vendeur. Trésorier adjoint.
Mazeaud Henri: exerçant la profession de retraité; Bellot René: exerçant la profession de peintre; Gogé Guy: exerçant la profession d'employé de commerce; Maubian Alain: exerçant la profession d'agent de la SNCF; Pondaven Patricia: exerçant la profession d'employée; Pondaven Robert: exerçant la profession de métalliseur; Tartu Gérard: exerçant la profession d'employé d'EDF; Perchirin Gilbert: exerçant la profession de chef d'entreprise; Tanguy Pierre: exerçant la profession d'Ingénieur retraité SNCF; Fily Antoine: exerçant la profession d'employé d'arsenal; Mear Jean-Yves: exerçant la profession de chef d'atelier.
(Courrier de l'A.S.B. à la sous-préfecture le 19-10).

Mouvements.
De nombreux départs sont encore à noter pendant l'inter saison. Arrivées de d'Olivier Bily et Mickaël Roué (P.L.Lambé);
Entraîneur:
André Guénadou est entraîneur de l'équipe "A" en D.S.R. René Querdreux pour l'équipe "B"; Stéphane Chapalin est le responsable des moins de 17; Jean-Yves Audroin en moins de 15;
Coupe de France: Élimination à Ménez-Paul au quatrième tour par Plabennec: 2 à 1.
(16-10)
Coupe de l'Ouest:
Élimination par Guilers 4 à 3 après prolongation (29-10)
Championnat:
l'équipe "A" est en D.S.R.; les "B" est en D.R.H. et les "C" en première division.
Les nombreux départs enregistrés à l'inter saison paraissaient inquiétants pour l'A.S.Brestoise. A tort, car André Guénadou a rebâti une nouvelle équipe qui pourrait se retrouver en tête.
L'A.S.B. réalise un début de parcours honorable en championnat. Les départs de quelques éléments chevronnés n'ont pas considérablement altéré la compétitivité des Brestois. Il est vrai que les réserves sont de qualité. Quand une équipe de D.S.R. a les moyens de puiser dans un groupe qui évolue en D.R.H., les risques sont moindre. Encore faut-il que l'amalgame se fasse. " Par rapport à la saison passée, la formation il été renouvelée entre 70 et 80 %. Elle ne compte que trois joueurs titulaires à part entière par rapport au précédent championnat ", souligne André Guénadou, relativement satisfait du comportement de son nouveau groupe. (Ouest France. 03-11)
A la mi-championnat, au mois de décembre, les seniors "A" et "B" sont classés 5ème et à 6 points des premiers.

Cadets saison 95-96.

Mr Laurens directeur de la maison d'arrêt de Brest remet un trophée à J.Jadé après la rencontre disputée sur le terrain de la maison d'arrêt.

Les moins de 15 saison 95-96.


Panasonic le nouveau sponsor.


ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football:
Réélection de Claude Simonet à la tête de la F.F.F. jusqu'au 31 décembre 2000.
L'Équipe de France s'impose largement 10 à 0 face à l'Azerbaïdjan : c'est la plus grande victoire dans l'histoire des bleus.
Le Dinamo Kiev est suspendu de la champion's League pour avoir tenté de corrompre l'arbitre Mr Lopez Nieto (Espagnol) Lancement du "carton bleu" par la F.F.F. Il favorise l'équipe la plus fair-play à chaque tour (entre le 8e tour et quarts de finales y compris) de jouer à domicile.
L'arrêt Bosman : la Cour de justice des Communautés Européennes donne procès gagnant à Jean-Marc Bosman, opposé à l'U.E.F.A.. Le conflit entre les deux camps portait sur la libre circulation des joueurs européens au sein de la C.E.E. Celle-ci est finalement acceptée.

Champion de France
F.C.Nantes;

Coupe de France
Paris S.G. / Strasbourg: Paris (Parc des Princes) Arbitre : M. Leduc Philippe
(13/05): 1 à 0;

Coupe de la ligue
Paris S.G. / S.E.C.Bastia 3 à 2;

Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe
Saragosse;


Coupe de L'U.E.F.A.
Parme;


Coupe d'Europe des clubs
Ajax Amsterdam / Milan A.C.: 1 à 0;


Coupe Intercontinentale
Ajax Amsterdam
;


Finale Copa Libertador

Uruguay / Brésil.


Ballon d'or:

Weah (Milan A.C.);


Rencontres internationales

Pays_Bas / France: 0 à 1,
Israël / France: 0 à 0,
France / Slovaquie: 4 à 0,
Norvège / France: 0 à 0,
France / Pologne: 1 à 1,
France / Azerbaïdjan: 10 à 0,
Roumanie / France: 1 à 3,
France / Israël: 2 à 0.

NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Joseph Rotblat (1909; pacifisme, scientifique; Grande-Bretagne).
«Le monde serait plus sûr sans armes nucléaires. Mais le danger de la catastrophe ultime serait toujours présent. Le seul moyen de l'empêcher est d’abolir la guerre... Nous devons apprendre à résoudre nos disputes sans recourir à la confrontation militaire... Rappelez-vous avant tout de votre humanité»

Rotblat est né à Varsovie (Pologne), où il obtient son doctorat de physique en 1936. En 1939, il s’inscrit à l'université de Liverpool et adhère au Projet Manhattan pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il pensait que l'arme atomique ne serait jamais utilisée mais qu’il était nécessaire de la développer avant que les nazis n'y parviennent eux-mêmes. Lorsqu’il s’avère, assez tardivement car les services secrets américains retiennent l'information, que les Allemands ne développent plus la bombe atomique, Rotblat démissionne. Il consacre le reste de sa vie à étudier l'application de la physique à la médecine, surtout dans le domaine de la biologie et de la radiation, et à œuvrer pour l'élimination des armes nucléaires. De 1950 à 1976, Rotblat est physicien en chef à l’Hôpital St-Barthélemy à Londres.

Il est parmi les premiers signataires du Manifeste Russell-Einstein (1955) et CO-fondateur puis président de Pugwash, avec qui il partage le prix Nobel de la paix en 1995.

Prix Nobel de la Paix: Fondation de Pugwash (1957).
«Voici la question affreuse et inévitable que nous vous posons: est-ce que nous mettrons fin à l’espèce humaine; ou est-ce que l'humanité renoncera à la guerre? Les gens ne voudront pas faire face à cette alternative parce que c'est si difficile d’abolir la guerre» Extrait du Manifeste Russell-Einstein, proclamé le 9 juillet 1955. Un «Manifeste» proclamé en 1955, par le physicien Albert Einstein et le philosophe Bertrand Russell et signé par 11 scientifiques dont Linus Pauling et Joseph Rotblat, est à l’origine de la fondation de Pugwash en 1957. Cette année-là, 22 scientifiques éminents se réunissent dans le village de Pugwash en Nouvelle-Écosse (Canada) et soutiennent le Manifeste Russell-Einstein qui appelle les scientifiques du monde entier à prendre en considération les implications éthiques, morales et sociales des armes de destruction massive, à œuvrer contre la menace des conflits armés et à trouver des solutions coopératives aux problèmes globaux. Depuis 1957, des centaines de réunions se sont tenues à travers le monde, dans le but de combattre la possession et l'utilisation, même théorique, de l'arme atomique et d’en évaluer les impacts. Au cœur même de la guerre froide, Pugwash réussit à réunir des scientifiques et des non-scientifiques de l'est comme de l’ouest, créant des voies de communication indirectes qui ont contribué à la conclusion d’accords importants, tels que le «Traité d’interdiction des essais nucléaires» de 1963 et le «Traité de non-prolifération des armes nucléaires» en 1968.
Site internet de Pugwash

www.nobel-paix.ch

EN FRANCE:

Nous sommes sous la Vème République. François Mitterrand est président de la République. Le 7 mai Jacques Chirac lui succède.

Paul Émile Victor
Décès de Paul Émile Victor surnommé "PEV" par ses amis explorateurs et scientifiques, sur une petite île proche de Bora Bora. Ingénieur de l'école Centrale de Lyon, il complète son diplôme à l'université par une licence ès sciences, certificats en lettres, il suit des cours à l'Institut d'ethnologie de Paris ou il s'intéresse a la civilisation polynésienne. Sa rencontre avec Charcot fut déterminante pour la suite de sa carrière. Découverte de l'Arctique, ethnologie, cartographie. Après un passage par l'US air Force en 1942 il se retrouve en 1944 à la tête d'une escadrille basée en Alaska chargée de la recherche et du sauvetage des équipages perdus. A son retour en France, il participe à la création en 1947 avec le soutient du gouvernement, des expéditions polaires françaises qu'il dirigera jusqu'en 1976 date ou il prit sa retraite. Écologiste avant l'heure, il prend conscience dès les années 60 qu'il fallait préserver la terre.

Élections présidentielles
Le 7 mai Jacques Chirac est élu président de la république avec 52,63% des suffrages. Balladure l'ancien premier ministre démissionne le 10 mai. Le 17, entrée en fonction de Jacques Chirac qui nomme Alain Juppé premier ministre. Son gouvernement compte douze femmes.

Nucléaire
Le président décide de reprendre les essais nucléaires. Six essais seront réalisés entre septembre 1995 et mai 1996.

Déportation
Le président reconnaît la responsabilité de l'état français dans la déportation des juifs en 1942.

Attentats
Le 25 juillet attentat dans le R.E.R. à la station St Michel.

Sécurité sociale
Le projet de réforme de la Sécurité sociale présenté par Alain Juppé débouche sur une grave crise sociale et une paralysie du pays. Juppé pourtant "droit dans ses bottes" retire son projet. Après cinq semaines de conflit, le 21 décembre le mouvement se termine.


EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante"
Il faut opérer en tout de manière à "cacher la honte" et "soigner son bruit" (réputation). Cette double tâche est d'abord dévolue à la Bigoudène qui fait des prodiges de diplomatie et de publicité parlée pour accroître le lustre de la famille. Les hommes prennent en charge les intérêts plus généraux du clan. Cela consiste surtout à ne pas livrer aux étrangers des confidences préjudiciables et à ne pas supporter de les entendre dire du mal de vous. Vos défauts sont vos affaires privées. S'il y a un ivrogne dans votre "compagnie", c'est vous que cela regarde. Pour les autres, vous proclamez qu'il a été "châtié par l'existence" et cela sous-entend qu'il n'est pas responsable. L'honneur est sauf. Qu'on se le dise!

"Savoir-vivre en Bretagne" Édition d'art JOS Le Doaré

ET À BREST:

Pierre MAILLE, professeur, Conseiller Général, est maire de Brest.

Pierre MAILLE est président de la C.U.B.

Parlé "Tit Zef"
Une jambe de sumo:
Une bouteille de Pastis ou Ricard
Cette expression a remplacé "la jambe du Chinois", peut être sous l'influence de la télévision qui a fait connaître le sport japonais. Les deux expressions ont en commun de faire référence à la couleur jaune, "asiatique", du breuvage anisé avec, peut-être, en plus pour le sumo l'idée de force de la boisson.

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: mer 19-mai-04 9:29 x