Historique: 1983

Précédente : Index : Histoire : Suivante

À l'A.S.B.:
Résultats, Infos
Fin de saison 1982 - 1983:

Dirigeants: Monsieur Le Monze Roger: exerçant la profession de Directeur Général de société. Président Général.
Monsieur Colemard Charles: Ingénieur divisionnaire de l'équipement en retraite. Président coordinateur. Monsieur Jaouen André: exerçant la profession d'Administrateur des PTT. Vice-président chargé des tâches administratives.
Monsieur Gléonec Laurent: Chef de Service à la Sécurité Sociale en retraite. Vice-président chargé des finances.
Monsieur Plessis Jean-Claude: exerçant la profession de directeur de société. Président de la section football. Monsieur Floc'h Joseph: exerçant la profession de kinésithérapeute. Président de la section rugby.
Monsieur Pérouas Michel: exerçant la profession d'agent général d'assurances. Président de la section handball. (Courrier de l'A.S.B. à la sous-préfecture le 01-02).

Une poignée de malchance, de maladresse, avec une pincée de manque de réussite, et comme conséquence un public se réduisant telle une peau de chagrin.

Cinq cents fidèles en moyenne pour un club qui reste ancré dans le cœur des Brestois, un dernier bataillon de grognards qui ne va jamais à la messe du football à l'Armoricaine, se refusant de vibrer pour les Rouges. Le déficit se révèle important. Il enchaîne des inquiétudes, des restrictions, L'A.S.B., le club doyen, vit des heures difficiles. Cartes sur table Jean-Claude Plessis, le nouveau président, se refuse lui, de parler d'agonie sous l'hécatombe des déceptions. II n'hésite pas à secouer l'apathie générale en acceptant la démission de l'entraîneur Roland Bourse, et en tablant sur les qualités de meneur d'hommes de Jean-René Diverres, un enfant de la maison, avec lequel il a décidé de jouer cartes sur table. (Je ne comprends pas, disait le président, nous possédons dans notre effectif de bons joueurs venus d'ailleurs. Je m'étonne qu'en signant à l'A.S.B., ils perdent leurs ambitions, leur dynamisme. Il manque la joie, l'esprit de corps, la flamme, l'envie de gagner coûte que coûte).
J.C.Plessis
Effectivement, la trop longue série de contre-performances démontre bien que la fureur de vaincre n'explose pas dans la poitrine des Bleus.
Seniors "A"

L'A.S.B. veut sortir de l'ornière: Au loin de Brest, on continue parfois à confondre l'A.S.B. et le Stade Brestois sur les affiches annonçant la venue des pros stadistes. Voilà bien le dernier souvenir d'une belle époque où le grand club de la cité du Ponant s'habillait exclusivement de bleu. A l'Ouest, et dans l'Hexagone, l'A.S.B. se partageait avec Quévilly les plus beaux épisodes du football amateur. Les anciens en casquette vivent beaucoup de souvenance en se rendant à Menez-Paul. N'espèrent-ils pas toujours en suivant les "petits bleus" revivre des séquences de leurs glorieux aînés des années 60? La réalité est tout autre. L'A.S.B. végète... L'A.S.B. traîne sa misère en troisième division, les résultats sont franchement mauvais. On boit toujours le même bouillon avec la même composition d'une fadeur lassante.
Cependant, Jean-Claude Plessis ne vent surtout pas abandonner ses responsabilités. Le président n'admet pas l'échec. Avant d'aller jusqu'au bout, il veut remettre l'équipe sur la bonne voie. Dès à présent, il s'agit d'amorcer une "opération sauvetage" avec les moyens du bord et sans doute le renfort du Valenciennois Marc Duez. II faut sans plus attendre serrer la ceinture de sécurité. Jean-René Diverres, le nouvel entraîneur, a pour lui une qualité foncière indispensable. Une opiniâtreté ne se satisfaisant pas de la médiocrité. En Coupe de France, l'A.S.B. vient de l'échapper belle en se qualifiant au vingt-deuxième penalty. Un résultat psychologiquement important. II doit stimuler la volonté de se sortir de l'ornière et de réussir une "poule retour" permettant non seulement de se maintenir mais de se hisser sur le tremplin pour renouer la saison prochaine avec le lustre d'antan.
JDD du 2-01-83
Classement final de la D.III:


Résultats, Infos.
Saison 1983 - 1984:

Dirigeants:
Jean-Claude Plessis est président.

Championnat: Les seniors "A" sont en troisième division, les "B" en D.S.R. et les cadets en national.
Entraîneurs: Marc Rastoll est l'entraîneur des "A";
Jean-René Dverres, celui des "B";
Martial Gergotich, conseiller technique;
José Fichaut, les cadets nationaux;
Serge Lannuzel, des juniors;
Elin Saint-Amand, est responsable de l'école de foot.

Mouvements des joueurs: Arrivent au club: Dos Reis, Louarn, Milojevic, Reiller.
Seniors

Le groupe des seniors saison 1983-1984 à Saint-Pol-de-Léon le 06-08-83.



Équipe de la saison 83-84

Championnat national cadet saison 1983-1984


ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football:
Victoire de la France en coupe d'Europe juniors grâce à une victoire sur la Tchécoslovaquie (1-0).

Champion de France
F.C.Nantes;

Coupe de France
Paris S.G./ F.C.Nantes: Paris (Parc des Princes) Arbitre : M. Vautrot Michel (11/06): 3-2;

Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe
Aberdeen;


Coupe de L'U.E.F.A.
Anderlecht;


Coupe d'Europe des clubs
S.V.Hambourg / Juventus de Turin 1-0;

Coupe Intercontinentale
Gremio (Brésil) ;


Finale Copa Libertador
Uruguay / Brésil.

Ballon d'or:

Platini (Juventus Turin);

Rencontres internationales
Portugal / France: 0-3,
France / U.R.S.S.: 1-1,
France / Yougoslavie: 4-0,
Belgique / France: 1-1,
Danemark / France: 3-1,
France / Espagne: 1-1,
Yougoslavie / France: 0-0.

NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Lech Walesa (1943; réformiste social, politique; Pologne).1995.
Né à Popowo en 1943, Lech Walesa suit une formation d’électricien. En 1966, il est embauché au chantier naval " Lénine " à Gdansk.

Walesa participe à sa première grève en 1970 et est renvoyé en 1976 à cause de ses activités syndicalistes. Pendant quatre ans il doit faire des travaux temporaires pour gagner sa vie. En août 1980, alors que les ouvriers de la construction navale protestent contre une hausse des prix de la nourriture et contre les licenciements de leaders syndicalistes (dont Walesa fait partie), il propose la grève, qui s’étend rapidement à travers la Pologne et amène à la naissance du syndicat Solidarité (Solidarnosc) en septembre 1980. Solidarité gagne le droit formel de faire la grève et de recruter de nouveaux membres. Néanmoins, en décembre 1981, après un coup d’état dirigé par le général Jaruselski, le gouvernement suspend le syndicat, impose la loi martiale et arrête Walesa : il restera en prison jusqu'en novembre 1982. Walesa obtient le prix Nobel en tant que porte-parole des ouvriers qui réclament leurs droits à travers la résistance pacifique. Il joue un rôle important pendant la transition démocratique et dans l’établissement d’un gouvernement de coalition, dans lequel Solidarité est majoritaire. Il est président de la Pologne de 1990 à
www.nobel-paix.ch

Tchad
Des troupes Françaises sont déployées au Tchad pour faire face aux troupe Libyennes soutenant les rebelles d'Hisséne Habré qui avancent sur N'Djamèna.


Liban
Le 24 octobre à 6 h 30, 58 soldats sont tué lors d'un attentat à Beyrouth. Un camion bourré de TNT force un barrages et vient exploser sur l'immeuble "le Drakkar" ou se trouvent les parachutistes français de la force d'intervention internationale. Deux minutes auparavant 211 marines périrent de la même façon.


EN FRANCE:

Nous sommes sous la Vème République. François Mitterrand est président de la République.

Barbie
Le 5 février, Klaus Barbie, ancien nazi est extradé de Bolivie vers la France.

Élections
La gauche perd les élections municipales du 13 mars.

Le professeur Luc Montagné isole le virus du Sida
En
1983, début des recherches à l'Institut Pasteur: culture des cellules de M. Bru par Montagné et détection d'une activité transcriptase inverse (signe d'un rétrovirus) par F. Barré-Sinoussi. Analyse du nouveau virus par les équipes L. Montagné et J.C. Chermann qui, le 2 février, informent Gallo de leurs résultats et lui demandent des réactifs spécifiques des HTLV 1 déjà connus. Les produits envoyés ne réagissent pas avec le virus Bru: il n'est donc pas un des rétrovirus HTLV 1 ou 2. Poursuite des recherches du virus à l'Institut Pasteur (équipe Montagné, Barré-Sinoussi, Chermann) et des échanges avec l'équipe Gallo. Le Bulletin épidémiologique hebdomadaire utilise la dénomination "sida". La revue américaine Science publie un article de 12 chercheurs français indiquant l'isolement d'un nouveau virus (baptisé par la suite RUB à Naples) puis LAV (Lymphadenopathy Associated Virus). Mai: Luc Montagnier, Françoise Barré-Sinoussi et Jean-Claude Chermann parviennent à isoler pour la première fois l'agent responsable du Sida auquel il donne le nom de LAV (Lymphadenopathy Associated Virus). Septembre: le Pr.Montagnier dépose une demande brevet pour un test du dépistage du SIDA.

http://www.hiv-sida.com/historique2.shtml

Mort de Tino Rossi

EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante"
Bout kerc'h e-mesk e segal: Avoir de l'avoine parmi son seigle
C'est cacher des choses difficilement avouables.

"Expressions populaires bretonnes" Éditions COOP BREIZH.

ET À BREST:

Pierre MAILLE, professeur, est maire de Brest. Jacques BERTHELOT, professeur, lui succède.

Pierre MAILLE est président de la C.U.B. En juin Georges LOMBARD lui succède.

Parlé "Tit Zef"
Y'a de la liche:
Il y a à boire
Quand on envoie quelqu'un chercher "de la Iiche", il ne revient pas avec des gâteaux! La liche c'est ce qui se boit, qui se déguste sans doute.

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: jeu 8-jui-04 0:52 x