Historique: 1978

Précédente : Index : Histoire : Suivante

À l'A.S.B.:
Résultats, Infos
Fin de saison 1977 - 1978.

Coupe de l'Ouest.
A.S.B. - Lesneven: 2 à 1. La formation New Look de l'A.S.B. a eu un mal inouï à se qualifier avec deux buts de Santa-Maria (le second but à la 84ème minute). A.S.B. Roumier, Sénéchal, Puillandre, Laot, Levennec, Boucher, Thomin, H.Gestin, Delapré, Le Guen, Raguénes, Loul Guéguen.
A.S.B. - Stade Brestois:
victoire des "Bleus" avec une démonstration de Magueur, le goal junior de l'A.S.B.
A.S.B. - Quimper, quart de finale sur le terrain de Bohars.
Quimper in extremis, se qualifie. But de Bouricot 9ème et de Riou à la 85ème minute. Pour l'A.S.B. Nicolas.
Sélection de l'Ouest:
Daniot, le minime de l'A.S.B. joue avec la sélection de l'Ouest qui bat Paris et se qualifie pour la finale au Parc des Princes.
Championnat: A.S.B. - Morlaix. Malgré une écrasante domination, (12 corners à 1) les "Bleus" obtiennent le nul in extremis par 1 à 0. Nicolas bat Corson sur une montée de Thomin à la 81ème minute et Lannuzel 89ème.
A.S.B. - Louannec: 6 à 0. L'A.S.B., étrille Louannec devant 718 spectateurs, avec trois buts d'Abiven, un de Jacq, Lannuzel et C.Gestin.
A.S.B. - Quimperlé:
5 à 3. Quatre buts de Nicolas...
Clôture.
Redon et A.S.B.: Dernières chances.
L'équipe "A". des "Bleus" finit seconde du championnat de D.H. Classement: 1) Stade Quimpérois, 2) A.S.brestoise, 3) F.C.Quimperlé...

Classement de la D.H.:

Les "B" sont aussi second en D.H.R. derrière Quingamp "B";

Les "C" montent en promotion de première division.

Un nouvel entraîneur à l'A.S.Brestoise? Loul Guéguen: "Je suis en désaccord avec le président M.Roger Le Monze. Il voulut m'imposer de remettre Guy Vershoren dans les buts... je n'ai jamais accepté de partager mes responsabilités. Or on parle d'une association avec Martial Gergotich. Pour ma part, il n'en est pas question..." Si loul Guéguen ne trouvait pas un terrain d'entente, il est fortement question de Roland Bourse le responsable de la D.H.R. et de Pierrot Bianic, l'ancien Quimpérois, en liaison avec Martial Gergotich, dont on ne peut discuter de la compétence.
Résultats, Infos
Saison 1978 - 1979.

Dirigeants: M.Ronan Thomas, président de la section football, mena adroitement et intelligemment les débats. Il précisa en substance: "En raison de ses résultats positifs, l'A.S.B. doit posséder un nom sur le plan régional et local. Nous devons recréer un esprit au sein du club et posséder une seule maison: Ménez-Paul". M.Thomas informa l'assistance, de sa démission en tant que président.
Comité de direction: Monsieur Le Monze Roger: exerçant la profession de directeur général. Président général.
Monsieur Colemard Charles: exerçant la profession d'ingénieur Divisionnaire de l'équipement. Président général coordinateur.
Monsieur Colemard Charles: exerçant la profession d'ingénieur Divisionnaire de l'équipement. Président général coordonateur.
Monsieur Jaouen André: exerçant la profession d'administrateur des P.T.T. Vice président chargé des finances.
Monsieur Torillec Bernard: exerçant la profession de chef de travaux à la D.C.A.N.. Vice président chargé des tâches administratives.
Monsieur Bénéat René: exerçant la profession de chirurgien dentiste. Chargé du recrutement.
Monsieur Deroissy Alfred: exerçant la profession de cadre administratif. Président de la Section de handball.
Monsieur Mancion Marcel: exerçant la profession de chef de fabrication. Président de la Section Rugby.
Monsieur Palosci Roger: exerçant la profession de gérant de société. Président de la Section Athlétisme.
Membres: Messieurs André François; Auffret Jean Pierre; Auffret Yvan; Beaulieu Claude; Beyer Joseph; Bossard Robert; Crenn Gilbert; Deniel Jean Pierre; Duffo Jean-Pierre; Goarnisson Robert; Guéguen Jean-Yves; Guermeur Robert; Heurté Henri; Le Coat Pierre; Le Guillou André; Le Saint André; Le Vergos André; Montagne Rolland; Néa Gérard; Quéré Henry; Thomas Ronan. (Courrier de l'A.S.B. à la sous-préfecture le 07-12).

Mouvements: Claude Gestin signe à Quimper. Asbeiste depuis dix ans, Claude Gestin a décidé de tenter sa chance au niveau supérieur. Il retrouvera son ex-équipier Jousseaume. Christian Quéméner signe à l'I.N.F. P.Le Vennec démissionne.
Championnat: De I'ambition pour une nouvelle aventure. La déception de l'accession manquée en troisième division passée, à l'inter saison le club s'est renforcé. La nouvelle division IV est une inconnue. Cela va permettre à l'A.S.B. de découvrir les clubs de l'Atlantique. Le championnat sera difficile avec Morlaix, U.C.K.Vannes et Quimperlé. Le recrutement judicieux, permet à l'entraîneur brestois Loul Guéguen de disposer d'une équipe homogène. Il n'y a plus de trou dans l'équipe malgré la difficulté de combler celui laissé par le départ de Claude Gestin. Pello reprend doucement mais, Boucher a encore du s'arrêter. Nous disposons de trois excellents gardiens, le milieu de terrain avec Abily "un excellent match à Concarneau" et bien sûr Pierrot Bianic qui apporte son expérience et son coup d'œil à l'ensemble. Ajoutez à cela que Nicolas Abiven est en forme et que Nicolas retrouve le chemin des buts et vous aurez une formation séduisante. Loul Guéguen a d'ailleurs De l'ambition "II y a deux ans, nous avons fini troisième, l'an dernier second donc... Mais il y a beaucoup trop, d'inconnues dans ce groupe à commencer par Morlaix qui s'est beaucoup renforcé. 0n peut espérer que le public répondra aux espérances des dirigeants. D'un point de vue financier d'abord car les déplacements en Loire-Atlantique coûteront cher". Ainsi ce week-end, les "Bleus de France" partiront samedi en car et coucheront aux Herbiers. D'un point de vue sportif ensuite car l'attrait de cette nouvelle division IV devrait gonfler la moyenne des spectateurs qui était autour de 800 l'an dernier et assurer à Loul Guéguen et ses joueurs un appui qui fit quelquefois défaut dans le passé. Il est certain qu'il faudra du spectacle pour redonner vie à Ménez-Paul. L'équipe jouera donc an 4.4.2 à l'extérieur et en 4-3-3 à domicile avec Nicolas et Abiven comme avants de pointe. En faite, l'A.S.Brestoise est à l'aube d'une nouvelle saison, d'une nouvelle aventure avec un bloc conséquent et homogène.
Les nouveaux joueurs saison 78-79.

F.F.F.:
Création de la division IV en championnat de France.
Récompenses. "Lauriers 1978 du Football"
... Lauriers de bronze: Bernard Roumier (A.S.B.)

ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football:

Champion de France
A.S.Monaco;

Coupe de France
Nancy / Nice: Paris (Parc des Princes) Arbitre : M. Verbecke Achille
(13/05): 1 à 0;

Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe
Anderlecht;


Coupe de L'U.E.F.A.
P.S.V.Eindhoven;


Coupe d'Europe des clubs
Liverpool / Bruges 1 à 0;

Coupe Intercontinentale
Annulée;

Coupe d'Afrique des nations
Ghana / Ouganda 2 à 0;

Coupe du monde

Argentine / Pays-Bas 3 à 1 (ap)
;


Ballon d'or:

Keegan (Hambourg);


Rencontres internationales
Italie / France: 2 à 2,
France / Portugal: 2 à 0,
France / Brésil: 1 à 0,
France / Iran: 2 à 1,
France / Tunisie: 2 à 0,
Italie / France: 2 à 1,
Argentine / France: 2- à ,
France / Hongrie: 3 à 1,
France / Suède: 2 à 2,
Luxembourg / France: 1 à 3,
France / Espagne 1 à 0.


NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Menachem Begin (1913-1992; politique; Israël).
Né à Brest-Litovsk en Pologne, Begin s'intéresse très jeune à la politique et surtout au sionisme.

Il obtient une licence en droit à l'Université de Varsovie en 1935 et, en 1939, il devient le dirigeant de la branche polonaise du mouvement de la jeunesse Betar. Lors de l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, en septembre 1938, il s'enfuit à Vilnius (en Lithuanie - alors indépendante). Arrêté par l'armée soviétique, il est exilé en Sibérie, puis libéré un an plus tard. Il arrive en Palestine en 1942 et, en 1943, il prend la direction de l'Irgun. Il restera à la tête de cette organisation paramilitaire jusqu'à la naissance de l'État d'Israël en 1948, alors même que sa tête est mise à prix et que son groupe multiplie les attentats contre les anglais. Membre influent de la droite israélienne, dirigeant du likoud, connu pour ses positions extrémistes, il devient premier ministre en 1977. En 1979, il signe les accord de paix de Camp David avec le président égyptien Anouar el-Sadate, ce qui leur vaudra le prix Nobel de la paix . L'attribution du prix à Begin a été fortement contestée à cause de son passé de terroriste.

Prix Nobel de la Paix: Anouar el-Sadate (1918-1981; diplomatie, politique; Égypte).
Né à Mit Abul-Kum, à l’époque de la domination britannique de l’Égypte, Sadate fait des études à l’académie royale militaire du Caire. En 1938, il fonde, avec Gamal Abdel Nasser, un groupe clandestin d'officiers, El-Dhobatt El-Ahrar, dont le but est d’obtenir l'indépendance du pays.

En 1952, Sadate figure parmi les dirigeants de la révolution égyptienne qui provoque la chute puis l’exil du roi Farouk. Il poursuit sa collaboration avec Nasser, en tant que vice-président de l'Égypte de 1964 à 1966 et une nouvelle fois à partir de 1969. A la mort de Nasser, en septembre 1970, Sadate est élu président. Il dirige son pays alors que celui-ci connaît une période d’importants problèmes sociaux et économiques. En 1973, il tente, par la guerre, de récupérer le Sinaï (occupé par Israël depuis 1967). Cette guerre sera courte et elle va surtout permettre de déclencher le processus de paix car, dans les deux camps, l’aspiration à la paix l’emporte. En novembre 1977, Sadate accepte l’invitation du gouvernement israélien et assiste à une réunion de la Knesset (parlement). Une année plus tard, en septembre 1978, Égyptiens et Israéliens signent les accords de Camp David (aux USA) mettant fin aux hostilités qui les opposent depuis la naissance d’Israël en 1948.
C'est grâce à cet accord que le prix Nobel de la paix est attribué à Anouar el-Sadate et Menachem Begin (pour les Israéliens). Malheureusement, la signature de ces accords de paix engendre une opposition importante en Égypte et, en octobre 1981, Sadate est assassiné par un groupe de militants islamistes.
www.nobel-paix.ch


Italie
Le premier ministre Italien est enlevé le 16 mars par les brigades rouges.

Rome
En octobre, Karol Wojtyla 58 ans, cardinal de Cracovie est élu pape. Pour la première fois depuis 455 ans un pape non italien est au Vatican.


EN FRANCE:

Nous sommes sous la Vème République. Valéry Giscard d'Estaing est président de la République.

Baron Empain
Le baron est enlevé le 23 janvier.

UDF
Le 1er février, création de l'UDF qui rassemble le PR, Les radicaux et le CDS.

Kolwezi
Les parachutistes français sautent sur Kolwezi le 19 mai pour libérer les européens assiégés par les rebelles katangais.

Chirac
Jacques Chirac lance l'appel de Cochin contre la politique européenne de Giscard le 6 décembre.


EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante"
Lakaat an dent da wadañ:
Faire saigner les dents
La vue d'un bon plat peut le faire, comme elle met l'eau à la bouche.

"Expressions populaires bretonnes" Éditions COOP BREIZH.

Pétrolier Amoco-Cadiz
En provenance du Golfe Persique et se dirigeant vers Rotterdam;
dans la matinée du 16 mars, dans une tempête de force 8 avec des rafales 10, le pétrolier Libérien Amoco-Cadiz de 330 mètres de long à 9 h 45 est en avarie de barre.

Très vite, le lourd navire ne pouvant plus gouverner vient en travers des lames et commence à dériver. Dans un premier message capté par Radio-Conquet vers 11 heures, le pétrolier demande l'assistance d'un remorqueur et se situe à 10 milles au Nord d'Ouessant. Ce message est aussitôt répercuté sur le remorqueur allemand Pacific, Capitaine Weinert, basé à Brest et qui remonte le Chenal du Four en direction du Pas-de-Calais. A 11 h 28, le Pacific fait une offre de service de type "Lloyd's open form" à l'Amoco-Cadiz qui dans un premier temps la décline. S'ensuit une longue tractation sur le montant de l'assistance, ce qui retarde considérablement l'intervention du remorqueur. Lorsque le marché est enfin provisoirement conclu, le Pacific passe une remorque. Il est alors 13 h 15. Malheureusement la masse est trop énorme pour le remorqueur qui ne parvient qu'à freiner la dérive et dans une mer de plus en plus dure, la première remorque casse trois heures plus tard. Le vent est à présent plein ouest force 8, rafales 9 à 10 et le pétrolier à 5 milles de la côte. Une seconde remorque est prête après deux heures d'efforts et cette fois, le Pacific va tenter de remorquer le pétrolier par l'arrière. Mais dans les conditions particulièrement difficiles de cette seconde tentative, ce n'est que peu après 20 heures que le remorquage peut reprendre. Le Capitaine Bardari ordonne alors de mouiller l'ancre bâbord tandis que le remorqueur essaie fébrilement de contenir l'infernale dérive pendant une heure. Quelques minutes plus tard, l'arrière talonne par 18 mètres de fond, ce qui provoque une voie d'eau à la machine et la perte de l'énergie électrique. A 21 h 40, l'arrière du pétrolier touche une nouvelle fois et cette fois, le pétrole commence à s'échapper.
L'Amoco-Cadiz s'échoue définitivement sur le récif de Men-Goulven, à un mille de la côte de Portsall vomissant des flots de pétrole par ses flancs crevés.
Tous les efforts du Pacific ont été vains. A 23 h 18, le Capitaine Bardari envoie enfin son premier SOS, demandant une assistance immédiate si possible par hélicoptère. Un hélicoptère Super Frelon décolle alors de la base de Lanvéoc Poulmic et fait route vers le pétrolier. Dans des conditions extrêmes, trois opérations d'hélitreuillage permettent de sauver la totalité des 44 hommes présents à bord qui sans cette intervention étaient voués à une mort quasi certaine.
Affrété par la Standard Oil de Chicago avec 219.617 tonnes de pétrole provenant d'Iran dans ses cuves, il est échoué à 5 milles de la côte sur les rochers Portsall.
Il est 22 H, une des plus grande marée noire connue à ce jour commence: les fortes marées du mois de mars entraînent la pollution d'environ 400 km de côtes. L'état français, 90 communes et des associations attaquent Amoco en justice, à Chicago. Le géant américain engage des centaines d'avocats, mais sera condamné, quatorze ans plus tard, à verser 192 millions d'euros, soit la moitié environ des sommes demandées. La France réagit par les mises en place d'une veille permanente par un remorqueur de haute mer, du plan Polmar donnant les pleins pouvoirs au préfet maritime de la création du Cedre et du Cross Corsen et par son adhésion au Fipol.


Pétrolier poubelle
Amazzone
Le 31 mars, l'Amazzone, un pétrolier italien, perd 3.000 tonnes de pétrole au large d'Ouessant.

Détails/infos:
http://http://www-brestecoles.enst-bretagne.fr/4moulins/archives/archives1999-2000/documentaires/mareenoire/amoco.htm;
http://http://www.mairie-brest.fr/colloque-amoco/
http://ecole.portsall.free.fr/HTML/amoco.htm
http://www.macpassion.ch/sites/maree-noire/amoco.html

ET À BREST:

Françis LE BLÉ, chef de travaux de la marine, conseiller général est maire de Brest.

Joseph GOURMELON est président de la C.U.B.

Parlé "Tit Zef"
Gouel, goêl Gourmand:
goulu vient d'une apocope de goéland
Oiseau vorace qu'il est interdit de nourrir à Brest car leur colonie y est devenue trop nombreuse. On essaie de limiter leur peuplement par le biais de la stérilisation des œufs. On dit couramment d'une personne qui mange beaucoup et vite que c'est une "goêl" de façon péjorative, le mot féminin s'appliquant également aux hommes. La proximité avec les mots gueule, goule pourrait aussi expliquer ce terme.

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramm

Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: ven 9-jui-04 22:22 x