Historique: 1964

Précédente : Index : Histoire : Suivante

À l'A.S.B.:
Résultats, Infos
Fin de saison 1963 - 1964:

Championnat: 3ème du championnat de France amateur groupe ouest au goal average. Châteauroux 1er, Stade Quimpérois 2ème. Les seniors "B", les vétérans (qui battent l'U.S.Saint-Malo par 3 à 0) et juniors sont champions de l'Ouest.

Résultats, Infos.
Saison 1964 - 1965:

Licenciés:
L'A.S.B est en tête de la L.O.F.A. avec 310 licences (-30 par rapport à la saison 63 - 64). Le Stade Brestois arrive en 5ème place avec 214.
Entraîneur:
Gaulon René, ancien international, remplace Martial comme entraîneur.
Informations: André Drogou est suspendu par la L.O.F. car son nouveau club a fourni de faux certificats de travail et de résidence pour justifier sa demande de licence à l'U.S.Quimperlé.

"Loul" Guéguen: Bien que junior, joue cette année, pour la première fois en C.F.A. Trois jours après la victoire à Rouen en coupe de France, l'A.S.B. joue contre Evreux. L'équipe est composée de: Le Page, Kerdraon, Thétot, Gueguen, Arrheur, Gaulon, Coat, Le Bras, Colleter, Marzin, Delorme.

Équipe vétérans saison 1964 - 1965.

A.S.B. - Evreux: Loul Guéguen, pour son premier match en C.F.A. A.S.B. - Evreux, l'A.S.B. concède le match nul normal, sur la physionomie de la partie, à la 90ème minute. Gaulon, Arrheur, Coat qui une fois de plus, s'est battu sur le front de l'attaque, ont été les meilleurs. Quand au junior Guéguen, contracté au début, puis blessé, il laissa entrevoir de réelles possibilités. (15-11)
16ème de finale de la coupe nationale des juniors, demain (15 h) stade P.Piffault.
Une ardente explication entre l'A.S.brestoise et le F.C.Tours.
Entraînés par l'ex-professionnel du Stade Rennais, Dombeck, les juniors du F.C.Tours auront fait, quoi qu'il arrive désormais, une très remarquable saison 1964-65. En tête avec 3 points d'avance sur la Berrichonne de Châteauroux, ils ont de fortes chances de s'adjuger un championnat du Centre très coté, et leur accession en seizièmes de finale de la Coupe Gambardella est la récompense de leur ardeur et de leur ténacité. En effet, Il leur aura fallu batailler ferme pour leur qualification, témoins les victoires obtenues:
- Bat Amboise 5 à 0,
- Issoudun 2 à 2 (départagés aux corners),
- Chauteaudun 3 à 1 ,
- La Berrichonne de Châteauroux 1 à 1 (départagés aux corners).
La politique des clubs variant selon les conceptions (et aussi des effectifs disponibles), Il n'a été au F.C.Tours cette saison que très rarement fait appel aux juniors pour opérer en équipe fanion, bien que quelques-uns auraient largement leur place seuls le centre avant Dosseir et l'ailler gauche Venant Valéry ont effectué quelques matches avec leurs aînés.
La force principale des Tourangeaux réside donc dans leur homogénéité et leur esprit collectif, mais ces atouts seront-ils suffisant, pour tenir en respect la puissante formation brestoise dont le système défensif en particulier est spécialement difficile à franchir avec les Guéguen. Riou, Cabon et le capitaine Abaléa.
Quoi qu'il en soit la rencontre de ces deux jeunes formations devrait être d'une excellente qualité car il est bien établi qu'il n'est pas possible d'accéder à un seizième de finale de la Coupe nationale des juniors sans posséder une équipe complète et soudée dans toutes les lignes. La confiance règne dans les deux camps et le combat sera certainement animé et d'un bon niveau technique.
A.S.B.: Quémeneur, Kerbiriou, Cabon, Riou, Guéguen, Abaléa (cap.), Arrheur, Quiniou, Craveur, Elléouet, Kermarrec.


ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football:

Champion de France
Saint-Étienne;

Coupe de France
Lyon / Bordeaux: Colombes (Yves du Manoir) Arbitre : M. Faucheux Henri:
(10/05): 2 à 0;

Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe
Sporting de Lisbonne;


Coupe de L'U.E.F.A.
Saragosse;


Coupe d'Europe des clubs
Inter de Milan.;

Championnat d'Europe des nations
Espagne / U.R.S.S.: 2 à 1;

Coupe Intercontinentale
Inter Milan;


Ballon d'or:

Law (Manchester United);


Rencontres internationales

Espagne / Hongrie: 1 à 3,
Hongrie / France: 2 à 1,
Luxembourg / France: 0 à 2,
France / Norvège: 1 à 0,
Belgique / France: 3 à 0.

Cyclisme
Le plougastellois Michel Nédélec gagne Bordeaux - Paris devant Jean Stablinski en battant le record de l'épreuve de Fredy Kubler.

Athlétisme
La Briochine Maryvonne Dupureur (Samson) participe à ses deuxièmes jeux olympiques à Tokyo. Sur 800 mètres elle obtient la médaille d'argent derrière l'inattendue britannique Anne Packer.

NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Martin Luther King (1929-1968; pacifisme; États-Unis).
Fils et petit-fils de pasteur Martin Luther King (MLK) est devenu un des plus grands défenseurs des droits de l'homme et de la paix de ce siècle.


Martin Luther King lors d'un sermon à Montgommery en 1955.

Élevé dans une société régie par la ségrégation (sud des États-Unis), il va très vite lutter en faveur de l'intégration des Noirs dans la société Américaine. (conspiration…!). Son action commence en 1955, lors de l'affaire du boycott des transports publics de Montgomery et se poursuit dans la revendication des «Civil Rights» (droits civiques). Arrêté, injurié, menacé de mort, sa maison dynamitée, il ne cesse de prôner le recours à la non-violence : Rassemblements, marches (comme celle de Washington - plus de 250.000 marcheurs de la paix -), sit-in, manifestations et désobéissance civile. Il se bat également pour l'obtention des «Social Rights» (droits sociaux), car les Noirs se trouvent trop souvent dans la misère. En 1964, il est le plus jeune lauréat du Prix Nobel de la paix a être récompensé : il n'a que 36 ans. Cette récompense traduit bien l'importance de l'engagement de cet homme charismatique en faveur des droits de l'homme et de la paix.
En 1968, à Memphis (Tennessee), M.L. King est assassiné, alors qu'il vient soutenir une grève des éboueurs de la ville. L'enquête est menée de façon hâtive, son assassin est rapidement arrêté, jugé et condamné à la prison à perpétuité (en 1996, alors qu'il est atteint d'une maladie incurable, il affirme qu'il faisait partie d'une
www.nobel-paix.ch

EN FRANCE:

Nous sommes sous la Vème République. Charles de Gaulle est président de la République.

Diplomatie
La France reconnaît la Chine populaire.

Nucléaire
Le président de la république sera le seul à pouvoir déclencher le feu nucléaire.

P.C.F.

Waldeck-Rochet remplace Morice Thorez à la direction du P.C.F. le 10 mai.

Algérie

A partir du 15 juin il ne reste plus de troupe françaises en Algérie excepté celles de Mers-el-Kebir et du Sahara.

Marché commun
Les marchés commun du bœuf et du lait entrent en vigueur le 1er novembre.


EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante"
Bezañ ledan eus plas al loa:
Être large de la place de la cuillère
La place de la cuillère, après le tiroir étant la bouche, nous avons affaire ici aux grandes gueules, à ceux qui savent toujours plus et mieux que les autres et tiennent absolument à le faire savoir.

"Expressions populaires bretonnes" Éditions COOP BREIZH.

Classes de Mer
La première classe de mer en France est crée à Moulin Mer.

Éric Tabarly
Héros de l'Atlantique, entre dans la légende.

En 1963, il décide de courir la deuxième édition de l'OSTAR, la Transat Plymouth - Newport, et fait construire un ketch de 13,60 m qu'il nommera Pen Duick II. En 1964, il remporte la course après 27 jours de traversée, pulvérisant au passage le record établi par Sir Francis Chichester lors de la Transat précédente, en 1960. Celui-ci avait gagné la course en 40 jours et 12 heures...


ET À BREST:

Georges LOMBARD, avocat, député du Finistère est maire de Brest.

Parlé "Tit Zef"
Pillous:
Chiffons
"Pillous" est du breton et signifie "chiffons, haillons". Le pilhaouer est le marchand de chiffons, le chiffonnier. Ce mot est dérivé du bas latin pilleum avec le même sens. Les plus familiers, c'étaient les chiffonniers, que nous appelions "marchands de pillous" (du mot breton pilhaouer). (Anne Selle, Brume sur le Grand Pont, p. 28.)

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Football
Le S.C.Bouguen de Brest a la désagréable surprise de voir son terrain de Kergoat aménagé pour devenir la Z.U.P. du quartier de Bellevue. Ils ne sont prévenus que trois semaines avant le début des travaux. Par la suite, ils sont baptisés les "vagabons du football". Le maire de l'époque leur propose alors 9.000 f de dédommagement et cela sans terrain de repli ainsi que la construction d'un terrain de 30.000 places pour recevoir leur 300 ou 400 fidèles spectateurs habituels (dixit André Verveur président du S.C.Bouguen). S'en suivit 5 années d'errance qui les mena pour leurs matchs à "domicile" à Bohars, Lambé, ...Cléder!. En 1970 ils retrouvent un terrain avec la construction du stade de Kérédern.


Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: dim 4-jui-04 23:40 x