Historique: 1959

Précédente : Index : Histoire : Suivante

Ligue de l'Ouest
Grandes manifestations à l'occasion du quarantenaire de la fondation de la LOF, où se mêlaient les artisans anciens et actuels de la prospérité et du rayonnement de la Ligue.

L'arbitrage. ... Il n'est pas normal qu'un grand club comme l'A.S.brestoise, nait pas un seul arbitre à son actif...
(rapport de la Ligue de l'Ouest)
À l'A.S.B.:
Résultats, Infos

Fin de saison 1958 - 1959.

Championnat: Abad termine la saison en beauté: Dieppe - A.S.B. 1 à 4. avec trois but d'Abad. . Certains espéraient qu'une rivalité de clocher allait profiter à Dieppe en sont pour leurs frais. (Ndlr: le Stade était menacé par Dieppe et la descente. De toute façon le Stade gagna contre Lorient). (19-05).
Le classement est le suivant:
L'A.S.B. termine 4ème du championnat de France amateur groupe Ouest.
1er Quevilly 37 pts, 2ème St.Français 26 pts, 3
ème Cherbourg 25 pts, 4ème A.S.B. 25 pts. (19-04)
Coupe de l'Ouest: Le Stade Briochin bat l'A.S.B. par 2 à 1... Sur contre attaque, Bourgogne est battu par Trotel à la 11ème minute... sur changement d'aile de Loaëc, le petit inter Sciou place un tir de volée qui bat Le Meur. 1 à 1... L'A.S.B. domine et sauvetage d'un briochin sur coup franc de Le Gall... Le Duigou marque à 11 minutes de la mi-temps... après la reprise, domination des brestois mais la défense renforcée des briochins ne laissera rien passer. Les plus en vue à l'A.S.B.: Larvor, Le Gall, Salaün, Loaëc, Sciou. (25-04)
A.S.B. - Stade
(1 - 0) But: Abad 87' minute.
Le derby brestois fut de très bonne qualité. Le Stade justifia son mérite de rester en C.F.A. Le match, passionnant spectaculaire et de bonne qualité de bout en bout se déroula devant 10.000 personnes. Le Stade qui jouait pour obtenir les points nécessaires à son maintient.
Le Télégramme Noël Kerdraon (20-1).
Juniors, Gambardella: 16ème de finale. Les juniors de l'A.S.B., après avoir battu les juniors du Stade Français, sont les derniers représentants de l'Ouest (42 clubs). Ils ont donné à leurs aînés une belle leçon d'énergie. (18-03).
"Nos juniors constituent la première couvée de "poussins" formés par Gergotich"
nous dit Léon Guiard. La majorité est cependant destinée à quitter Brest! (19-03)
.
Les jeunes de l'A.S.B. se qualifient pour les quarts de finale de la Coupe Nationale. Sur le terrain de Ménez-Paul, transformé en bourbier ce que nous n'avions vu qu'à deux ou trois fois depuis depuis l'inauguration du stade (33 ans), ils ont battu le Stade Français par 1 à 0. Ils ont donné à leurs ainés une belle leçon d'énergie. Ils sont les seuls représentants de l'Ouest à atteindre ce stade de la compétition.
Pour arriver à ce stade de la compétition, ils avaient battu successivement: Ergué-Armel en décembre 57 puis le 12 janvier à Brest le F.C.Lorient 2 à 0; L'E.S.Kreisker 2 à 0 le 2 février à Saint-Pol de Léon; Le T.A.Rennes le 5 à 1 à Saint-Brieuc le 2 mars; ce qui donne un goa-averag
e de 14 but contre 2. Dans cette équipe trois jeunes jouent déjà en C.F.A.: Tétot, Arzic et Kerdraon. (18-03)
Quart de finale: Les Bleus seront battus par le R.C.Roubaix à Paris.

Finale du championnat de l'Ouest juniors: A.S.B. - S.C.O.: 3 à 0. Excellent match. Buts de Craveur (2) et Dosser. (24-05)
Concours du jeune footballeur:
André Le Gall (A.S.B.) enlève le concours. Les épreuves du concours du jeune et du plus jeune footballeur du district Finistère-nord, se sont disputées, hier, à Ménez-Paul, dans de très mauvaises conditions: pluie ininterrompue et terrain inondé.
Les candidats, tout comme les juges, délégués du district, eurent un mérite incroyable à accomplir, les différente épreuves. Devant les éléments déchaînés, ils fut sagement décidé, à midi et demi, d'interrompre le concours du plus jeune footballeur. Dans le concours du jeune footballeur, c'est André Le Gall, de l'A.S.brestoise, qui prend la première place, devançant Jézégou, du P.L.Lambézellec, sélectionné de l'équipe des cadets de l'Ouest. C'est dans l'épreuve du parcours que Le Gall prit deux points d'avance qu'il conserva jusqu'à la fin.
Voici les résultats (31 participants). 1. Le Gall (A.S.B.), 23 points 75; 2. Jézégou (P.L.L.), 21,75; 3. Guennou (A.S.B.), 21; 4. Cren (A.S.B.). 10; 5. Larvor (A.S.B.), 18,87; 6. Joncour (P.L.L.), 17,75; 7. Sciou (A.S.B); 17,62. 8. Léocat (P.L.L.), 15.27; 9. Prigent (E.St-L.),11,50; 10. lIy (St. Relecquois) , 14; 11. Boucher (L.S.P.), 3,62; 12. Uguen (P.L.L.), 12,87; 13. Roudaut (St. Relécquois), 12,17.
Les trois premiers prendront part dimanche, à la finale régionale, à Rennes. (13-04).

Équipe cadet Avril 1959.


Résultats, Infos.
Saison 1959 - 1960:

Licenciés:
L'A.S.B est en tête de la L.O.F.A. avec 278 licences (-5 par rapport à 58 - 59). Le Stade Brestois arrive en 5ème place avec 189.

Équipe seniors en décembre 1959.


G > D: Vourch, Forestier, Salaun, Meyer, Philippe, Drogou, Coat R., Bahloul, Abad, Le Borgne, Jacques, Quinquis, Craveur.

D'illustres visiteurs à Ménez-Paul:
Les Compagnons de la chanson!


Stade - A.S.B.: Voici venu le temps des derbies dont le fameux match du 6 décembre 1959, sous un déluge à l'Armoricaine. II enregistre 10.916 spectateurs payants pour une recette de 27.567,40 francs, record de l'époque. Les stadistes sont seconds du classement et l'A.S.brestoise première...
Francis Chopin qui ressent un claquage à l'aine préfère ne pas entrer sur la pelouse. II voit la rencontre du banc comme son collègue Asbéiste Martial Gergotich et ne regrette nullement son choix. Dans la boue, à la 78', le Stade qui maîtrise la partie arrache la victoire, 3 à 2.
Sillage de juillet 99

Martial Gergotich et Armand Fouillen sur le même banc de touche. C'était il y a quelques années, au temps des "fameux" derbies qui attiraient la grande foule. On retrouvera un peu cette ambiance, demain à Ménez-Paul.

Marc (président de l'A.S.B.)
"Nous avons lieu d'être satisfaits. Le match a été joli et correct, le public est content, la recette dépasse les 2 millions... Autres regrets que j'éprouverais, je le dis sincèrement, si le Stade Brestois perdait sa place en C.F.A... La preuve est faite qu'à Brest, il y a largement la place pour deux clubs de C.F.A.".
Brest professionnel. On en parle toujours dans le Finistère. La réussite ne serait assurée que si le club pro était un autre Limoges.
Le succès du derby brestois incite, une fois de plus, à poser la question du professionnalisme Brest. En effet, rappelons le malgré la tempête qui a continué à exercer ses ravages depuis, près de 11.000 spectateurs assistaient au match de C.F.A. Stade-A,S. Brestoise. Non seulement ces 10.916 spectateurs auraient constitué la plus forte affluence de Division Il, avant Marseille (10,238 spectateurs), mais la quatrième de Division 1 derrière Rennes avec Reims, le Parc, et tout près de Saint-Étienne (11,745 spectateurs). Les équipes professionnelles sont toujours candidates pour avoir Brest comme terrain de coupe. Elles sont certaines de réaliser des recettes comparables a celles d'Alger ou Oran avec moins de frais. C'est pourquoi se pose a nouveau la question da la création d'une équipe professionnelle A Brest.
Il semble qu'un seul homme soit vraiment partisans de cette formule. C'est homme c'est Garabédian, restaurateur à Brest depuis plus de dix ans.
Celui qui fut à l'origine de ce que l'on a appelé le "Style Rémois" est, en accord avec l'entraîneur Gergotich, conseiller technique à l'A.S.brestoise. Mais il a conservé... la nostalgie de Reims et de son évolution professionnelle. Lors de notre passage... nous avons évoqué le problème.
Hélas, Garabédian nous a avoué ne disposer pour monter une équipe pro, que d'une trentaine de millions. Au prix ou sont les joueurs... Même avec les bons joueurs amateurs qu'il pourrait récupérer à l'A.S.brestoise, il n'aurait qu'une honorable équipe de seconde division...
Si les dirigeants de l'A.S.brestoise ont les moyens de monter une équipe candidate à la division 1 dans un délais maximum de deux ans comme firent Sedan et Limoges. Bravo! Sinon autant rester sous l'égide de la F.F.F. et du C.F.A.
Équipe du 11-12

ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football:

Coupe de France
Le Havre / F.C.Sochaux: Colombes (Yves du Manoir) Arbitre : M. Groppi Jean-Louis
(03/05), 2 à 2 (ap) match rejoué à Colombes (Yves du Manoir) Arbitre : M. Groppi Jean-Louis (18/05), 3 à 0;

Coupe d'Europe des clubs
Réal de Madrid;


Coupe d'Afrique des nations
Égypte / Soudan 2 à 1;

Finale Copa Libertador
Argentine / Brésil;

Ballon d'or:
Di Stéfano (Réal de Madrid);

Rencontres Internationales
France / Belgique: 2 à 2,
Bulgarie / France: 1 à 0,
France / Portugal: 5 à 3,
France / Autriche: 5 à 2,
France / Espagne: 4 à 3.


NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Philip John Noel-Baker (1889-1982; politique,diplomatie; Grande-Bretagne).
Né dans une famille de Quakers pratiquants, P. J. Noel-Baker adopte vite la fibre pacifiste de son père et de sa religion.

Dans les années vingt, il entre au secrétariat de la Société des Nations (S.D.N.), ce qui lui donne l'occasion d'être l'assistant principal de Robert Cecil (Prix Nobel en 1937) puis d'être conseiller de Fridtjof Nansen (Prix Nobel en 1924) dans son travail au service des réfugiés. Attiré par la politique, il est élu en 1929 comme député travailliste ce qui l'amène à devenir secrétaire particulier du Secrétaire des affaires étrangères Arthur Henderson (Prix Nobel en 1934) qui dirige alors la conférence du désarmement. Membre du gouvernement, il s'occupe des négociations délicates, comme celles de l'indépendance de l'Inde ou du cas de l'Irlande. Après la deuxième guerre mondiale, il s'engage à fond dans la construction de l'O.N.U.. Il exerce une influence considérable dans la mise sur pied des organismes spécialisés, comme la F.A.O., l'U.N.R.R.A., l'O.I.R. et l'O.M.S.
C'est également un écrivain, son livre : La course aux armements - Un programme pour le désarmement mondial, résume une vie entière d'expériences et de recherches pour la paix.
www.nobel-paix.ch

Espace
Le 12 septembre Lunik 2 est lancé par l'U.R.S.S. et va s'écraser sur la lune le 13.



EN FRANCE:

Nous sommes sous la IVème République. René Coty est président de la République. Le 8 janvier Charles de Gaulle est président de la Vème République.

Scolarité
Prolongement de la scolarité obligatoire de 14 à 16 ans.

Attentats
Les 4 et 9 avril attentats terroristes algériens à Paris, 1er et 15 juin nouveaux attentats en France. Attentat de l'Observatoire contre François Mitterand le 15 octobre vers minuit. La 403 bleue qu'il conduisait à été touchée par sept coups de feu. Mitterand sauta par dessus les grilles du jardin de l'Observatoire pour échapper aux poursuivants. Certain affirment que l'attentat a été monté de toutes pièces.

Intéressement
Ordonnance du 7 janvier sur l'intéressement des ouvriers et employés dans l'entreprise.

Tancarville
Le pont de Tancarville est inauguré le 2 juillet.

Algérie
De Gaulle propose l'autodétermination aux Algériens le 16 septembre, il propose de nouvelles négociations au G.P.R.A. le 10 octobre. Ben-Bella est le négociateur du G.P.R.A. (Gouvernement Provisoire de la République d'Algérie).
Le 5 décembre, l'oléoduc entre Hassi Messaoud et la Méditerranée est mis en service.

Nucléaire
De Gaulle déclare que la France doit se doter d'une force de frappe nucléaire.

Malpasset
Le 2 décembre à 21 heures, rupture du barrage de Malpasset qui cause la mort de 400 personnes. 25 millions de M3 d'eau se déversent dans la vallée détruisant tout sur son passage. Le barrage n'avait que cinq ans.

Debré
Fondateur de l'E.N.A. (École Nationale d'Administration) il fit voter la loi sur le système d'association liant les établissements privés et l'Éducation nationale


EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante"
Gwiskañ porpant unan bennak: Vêtir le pourpoint de quelqu'un
Prendre la place, la suite de quelqu'un, lui succéder: chausser ses bottes. Grand jeu politique... Dans certains endroits on remplace le mot porpant par chu penn.

"Expressions populaires bretonnes" Éditions COOP BREIZH.

ET À BREST:

Yves JAOUEN, expert-comptable est maire de Brest. Georges LOMBARD, avocat, député du Finistère lui succède.

Parlé "Tit Zef"
Bouchon d'écuelle:
Lavette destinée à faire la vaisselle
Avant la commercialisation des brosses rondes munies d'un manche, on se servait de morceaux de vieux torchons pour laver la vaisselle. L'expression est une traduction du breton torch skudell, "lavette" : torch signifiant "bouchon" (de toile, de paille...) et skudell, "écuelle", cette expression bretonne venant elle-même du latin scutella, "petite coupe". En Haute Bretagne, on se servait d'un "bouchon" fait de vieux chiffons pour le même usage. L'expression a survécu à l'introduction des nouveaux outils.

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Précédente : Index : Histoire : Suivant
Mise à jour: lun 19-jui-04 18:15 x