Historique: 1955

Précédente : Index : Histoire : Suivante

Ligue de l'Ouest
En septembre, M.Saupin remplace M.Carel à la direction de ligue de l'Ouest.

Assemblée générale de la ligue. "Nos grands clubs": A.S.brestoise 242 licenciés, C.O.P.Le Mans: 212; U.S.Le Mans: 180., 7 Stade Brestois: 143... au total 35.432 licenciés.

À l'A.S.B.:
Résultats, Infos
Fin de saison 1954 - 1955.
Championnat: 9ème du championnat de France amateur groupe Ouest. Quévilly est champion.
Classement final du C.F.A. Ouest:

Concours du Jeune Footballeur (régional): 8ème Georges Marzin (A.S.B.); du plus jeune footballeur: ... 4ème Le Gall André (A.S.B.)
Résumé de la saison: Si le grand public n'ignore rien des résultats de l'équipe fanion, il n'est pas inutile de lui signaler que derrière l'équipe première il y a également une quantité d'équipes de valeur et d'âge différents.
Au tableau d'honneur des clubs de la L.O.F., comptant le plus grand nombre de licenciés, l'A.S.B. arrive largement en tête avec 242 licenciés.
Indépendamment des matchs amicaux disputés par différentes équipes de seniors ou de jeunes, 9 équipes ont joué régulièrement en championnat le dimanche: 3 en seniors, 2 en juniors, 2 en cadets, et 2 en minimes.
Inutile d'épiloguer sur les résultats de l'équipe première. Son maintient de justesse en C.F.A., en terminant 9ème, est encore présent dans toutes les têtes.
L'équipe dite H.C. enleva de haute lutte le championnat de son groupe des équipes réserves de C.F.A. et D.H.
Si notre équipe troisième et nos juniors eurent des fortunes diverses. Les cadets "A" ne succombèrent qu'en demi-finale du championnat de l'Ouest (aux corners devant le future champion).
Les minimes "A" et "B", champions inter-districts, ne s'inclinèrent, également, en demi-finale du championnat de l'Ouest.
Création d'une équipe pro. Rien de nouveau... A la suite d'article publié par un confrère parisien, nous avons de nouveau demandé à M.Abaléa, le secrétaire général de l'A.S.B. si son comité avait pris une décision en vue de poser la candidature de l'A.S.B. au groupement des clubs professionnels. La réponse est négative.
M.Louis Le Calvez précise:
C'est exact que j'ai été contacté dans ce sens. Je n'ai pris aucune décision et j'avoue que je ne suis pas chaud de me remettre dans le bain"...
"D'autre part, du point de vue exclusivement sportif, le club pro ne doit pas aboutir à l'assassinat des clubs de la région brestoise. Autrement dit, cette question soulève de nombreux problèmes nécessitant une mise au point, laquelle réclame un certain temps d'examen. Sérieusement on ne peut improviser dans ce domaine complexe". (07-04)
M. de Solminihac, sous-préfet de Brest:

La création d'une équipe pro est absolument souhaitable. Mais pour la réaliser il faudrait s'inspirer de la méthode intelligente de Sedan et éviter de "taper" la municipalité.
Françis Loussouarn. Arbitre officiel. Une équipe pro n'est pas viable.

La Dépêche Sportive du 28-01

Résultats, Infos.
Saison 1955 - 1956:
Licenciés:
L'A.S.B est en tête de la L.O.F.A. avec 215 licences (-27 par rapport à 54 - 55). Le Stade Brestois arrive en 10ème place avec 138.
Dirigeants: Comité directeur saison 55 - 56
Président: Armand Marc,
Vice-président Général: Alexandre Morvan,
Vice-présidents: Joseph Le Goff; Charles Colemard;
Trésorier Général: Léon Guiard;
Trésorier Adjoint: Paul Salaün;
Secrétaire Général: Jean Georgelin;
Secrétaire Adjoint: Paul Abaléa;
Membres MM. André Abily, Marcel Bouillon, André Coatmeur, Jules Gaonach, Robert Hascoet, Jean Le Floch, Louis Le Gac, Maxime Kervevan, Edouard Phelepp, Roger Rivoal, Joseph Ropars, Joseph Tartu, François Thétot. Conseiller médical : Dr Alexis Corre.
Jeunes: Cadets de L'A.S.B.

Equipe de l'Ouest cadets avec L.Craveur.

Championnat: Groupe de C.F.A. Saison 55 - 56
A.S.Blois. Ent: Bihel René,
A.S.Brest. Ent: Gergotich Martial,
S.M.Caen. Ent: Grillon André,
S.C.Chasseneuil. Ent: Launé,
La Berrichonne de Châteauroux. Ent: Maestroni François,
A.S.Cherbourg. Ent: Blondel,
S.O.Choletais. Ent: Toscanelli,
F.C.Nantes. Ent: Heil Albert,
Arago-Orléans. Ent: Bini Pierre,
U.S.Quévilly. Ent: Antoinette,
Stade Quimperois. Ent: Philippe Pierre,
S.C.St.Nazaire. Ent: Beaurance,
S.P.N.Vernon. Ent: Viala.

Équipe seniors

ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football:
Le projet de Paul Nicolas interdisant les clubs français d'engager des étrangers nouveaux est adopté.
Le 3 mars Gabriel Hanot et Jacques Ferran présentent leur projet paru dans l'Équipe: une compétition regroupant les meilleurs clubs européens. C'est l'U.E.F.A. qui assurera l'organisation de la coupe d'europe des clubs.
Cette année a lieu la première finale Gambardella. Elle remplace la "Coupe Nationale des juniors".

Coupe de France
Lille O.S.C./ G.Bordeaux: Colombes (Yves du Manoir) Arbitre : M. Fauquemberghe Louis
, (29/05): 5 à 2;

Finale Copa Libertador
Argentine / Chili;

Rencontres Internationales
Espagne / France: 1 à 2,
France / Suède: 2 à 0,
France / Angleterre: 1 à 0,
Suisse / France: 1 à 2,
U.R.S.S. / France: 2 à 2,
France / Yougoslavie: 1 à 1,
Belgique / France: 2 à 1.


Cyclisme
Le 26 juin, contrairement à la tradition, le premier championnat de France est disputé hors de la région parisienne. C'est à Chateaulin qu'en revient l'honneur. 80.000 personnes sont présentes sur le circuit pour assister à la victoire controversée d'André Darrigade devant Louison Bobet.

NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Pas d'attribution.

Albert Einstein:
Le 18 avril à Princeton, mort d'Albert Einstein due à une rupture d'anévrisme. Né le 14 mars 1879 à Ulm, Albert Einstein fils dune famille juive du Wurtemberg, arête ses études lors lors du déménagement de sa famille pour Milan suite aux mauvaises affaires de ses parents qui avaient un commerce d'appareils électriques. Il renonce alors à la nationalité allemande et devient apatride. Après un essai pour continuer ses études à l'École Polytechnique fédérale de Zurich ou il échoue malgré un niveau exceptionnel en mathématique (il y est d'ailleurs remarqué pour son niveau en mathématiques). Il termine ses études à l'école cantonale d'Arau. En 1900 il est professeur. En 1901 il obtient la nationalité Suisse et il est professeur à Schaffhouse au bord du Rhin. Il est congédié pour avoir critiqué l'enseignement de ses collègues. Il épouse Mileva Maritch une serbe venue d'Autriche-Hongrie et entre au Bureau des Brevets de Bernes comme expert technique ou là, pendant ses temps de loisir, travaille à ses propres recherches. C'est à Berne, en 1905, qu'il développe, la théorie de la relativité. De 1913 à 1933, il enseignera à Berlin ou un physicien déclarera à son sujet: "Il y avait deux espèces de physiciens à Berlin: d'un côté, Einstein, et puis de l'autre tout le reste". Lors de la 1ère guerre mondiale, il ne signera pas le "Manifeste des quatre vingt douze intellectuels allemands" déclarant qu'il n'y a pas à séparer la nation de Gœthe de celle de Bismarck, culture et militarisme allemand ne faisant qu'un. Il est heureusement protégé par sa nationalité Suisse. Il se sépare de Miléva et fonde un nouveau foyer avec sa cousine Elsa. En 1916, il publie un opuscule de 64 pages intitulé "Les fondements de la théorie de la Relativité générale" qui est une des plus retentissantes publications que l'histoire des sciences a connue et qui est un prolongement de sa publication de 1905. Les photos de l'éclipse du soleil de 1919 confirmeront les calculs d'Einstein sur le champ de gravitation solaire qui entraîne une déviation de la lumière stellaire. En 1922 le prix Nobel de physique lui sera décerné pour "la loi photoélectrique et pour son œuvre dans le domaine théorique" sans mentionner précisément la Relativité. Celle-ci inspirant beaucoup de méfiance. Au cours des années vingt et trente, il prend part au combat contre le chauvinisme et le militarisme. Il fait partie de S.D.N. mais en démissionne et y reprend place suite suite aux applaudissements des nationalistes allemands qu'avait provoqué sa démission. en 1931, il lance un appel à tous les hommes de bonne volonté pour qu'ils proclament leur refus d'apporter une assistance quelconque à la guerre ou a sa préparation. Il autorise la création du "Fonds Einstein de Résistance internationale à la guerre". Des campagnes de haine menées contre lui en Allemagne cependant, le gouvernement essaie de le retenir et lui donne la nationalité allemande. En 1933 il devient résident permanent aux États-Unis. C'est là que suite à ses travaux sur l'équivalence de la matière et de l'énergie, qu'il apprend que des physiciens on découvert le phénomène de la fission et de la réaction en chaîne qui libère une grande quantité d'énergie: l'explosion nucléaire. Suite à l'utilisation de bombes sur Hiroshima et Nagasaki, Einstein, le pacifiste, l'humaniste, est très touché par l'utilisation de ses recherches. Robert Oppenheimer lui même, le réalisateur de la bombe, déclarait: "Nous avons fait le travail du diable". A 1 h 25 le 18 avril, Einstein décédera à Princeton. Son ami Paul Langevin déclarera: "Quand un tel homme s'en va, il laisse un vide insupportable à ceux qui lui survivent".


EN FRANCE:

Nous sommes sous la IVème République. René Coty est président de la République.

Caravelle
Premier vol de la Caravelle le 27 mai.
De Gaulle
Le 2 juillet, de Gaulle se met en réserve de la République.
Citroën
Lancement de la DS 19 qui adopte les suspensions hydrauliques des dernières tractions.
Europe
A la conférence de Messine, du 1er au 3 juin, la France accepte le principe de la construction d'une union économique européenne à six: République d'Allemagne fédérale, Italie, France, Luxembourg, Pays bas, Belgique..
Algérie
Le 20 août, massacres à Philippeville, Constantine et Guelma.
http://www.seminaire-sherbrooke.qc.ca/hist/hist5/travaux/Algerie/Algerie.htm


EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante"
Une autre question difficile à démêler est celle du tu et du vous. La carte d'emploi de ces deux mots à travers la Bretagne bretonnante est très complexe. Ainsi, dans ma paroisse (le mot civil commune est peu usité), on vouvoie tout le monde, y compris les membres de la famille. Le tu est considéré comme une sorte de diminutif caressant, bon pour les enfants en bas âge. Il arrive aussi qu'on l'emploie en guise de défi ou d'affront. Ce qui est sûr, c'est qu'on l'entend très rarement. Au contraire, dans le canton voisin, on a le tutoiement très facile, ce qui valait à ses habitants d'être traités par nous de "grossiers", tandis qu'eux-mêmes nous appliquaient le sobriquet de "fied" (voussoyeurs). Cet état de choses faisait qu'autrefois il fallait tourner sept fois la langue dans la bouche avant de parler.

"Savoir-vivre en Bretagne" Édition d'art JOS Le Doaré

Saint-Nazaire
En août, grandes grèves aux chantiers navals de Saint-Nazaire.


ET À BREST:

Yves JAOUEN, expert-comptable est maire de Brest.

Parlé "Tit Zef"
Camoufle:
Lumière au sens large (ampoule électrique, lampe portative...)
Le sens de camoufle, chandelle, puis tout ce qui sert à l'éclairage vient de l'italien camufle, écran masquant les chandelles de la rampe de la scène aux spectateurs du théâtre. De là viennent aussi "camoufler": déguiser, mot à mot, cacher le mufle et l"ancien "camouflement" devenu "camouflage": déguisement. Le terme se trouve aussi dans l"expression "cabane la camoufle", éteins la lumière où le verbe "cabaner" (utilisé dans la Marine) signifie au départ "chavirer, renverser". On retrouve cette idée dans "il a cabané", il a perdu la tête.

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Football
Grande campagne pour la création d'un club professionnel à Brest...

Affluences: Si le district du Finistère sud vient en tête des clubs 123, le Finistère Nord (117) le précède par les sommes versées a la ligue. Les clubs brestois ont à eux seuls versé près de 200.000 sur 437.000 (dont 97.300 pour l'A.S.brestoise et 47.180 pour le Stade Brestois).
... ces exemples témoignent que les clubs brestois ont, tout au moins à l'occasion de certaines rencontres, un nombre imposant de spéctateurs, ce n'est pas pour établir une hiérarchie des mérites, mais pour indiquer quel rôle certains clubs jouent dans le montant des recettes.

(Extrait Ligue).

Jos Guihéry Véritable apôtre du sport.
Nos lecteurs ont lu hier, avec un vif intérêt, les souvenirs qu'a bien voulu égrener pour les lecteurs du Télégramme M. Jos Guihéry, qui a tenu un rôle prépondérant dans la naissance et la vie du grand club brestois. M. Guihéry, " Jos", pour tous ses amis, a, hier, brossé un remarquable tableau du passé de l'Association Sportive Brestoise. Il n'a oublié qu'une chose: Sa propre personne. .Jos, chacun le sait, est un modeste, mais la discrétion dont il a fait montre à l'égard de ses activités propres dans le monde sportif (en fait il les a a peine effleurées) nous amène à revenir indirectement sur le cinquantenaire de l'A.S.brestoise. Il ne serait pas équitable, en effet, que soit laissé dans l'ombre au moment où l'on célèbre ce cinquantenaire, la personnalité extrêmement attachante de Jos Guihéry qui a tant œuvré pour le sport sous tous ses aspects, en qualité de pratiquant d'abord, d'organisateur et de dirigeant ensuite.
L'impressionnant état de service de Jos Guihéry
Aujourd'hui âgé de 67 ans (mais on lui en donnerait facilement dix de moins), M. Guihéry est directeur des Établissements Raguet et Cie (importation de bois et scierie à Brest). Sa carrière sportive, son activité professionnelle et ses qualités d'homme lui ont valu les distinctions suivantes:
- médaille d'or de l'Éducation physique,
- officier d'Académie, médaille d'argent du Travail,
- médaille de vermeil du Travail, croix du Combattant, croix du Combattant volontaire de la Résistance.
Quant aux services rendus à la cause de l'Éducation physique, ils se dispensent de tout commentaire. En voici l'énumération:
- Joueur de football à Rennes et Brest de 1903 à 1911.
- Champion de Bretagne d'athlétisme 400 et 800 m. 1905 et 1906.
- Finaliste championnat de France 400 m. FGSPF 1905 et 1906.
- Secrétaire des Cadets de Bretagne, Rennes, 1904 et 1905.
- Secrétaire de l'Union Régionale de Bretagne FQSPF 1904 et 1905.
- Fondateur et secrétaire U.S. Brestoise 1905 et 1906,
- Secrétaire Commission Football Bretagne 1909 à 1912.
- Secrétaire général Comité Bretagne USFSA 1912 à 1918.
- Secrétaire général Ligue de l'Ouest Football 1919-1925,

Le Télégramme du 03-06.

Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: dim 3-oct-04 22:06 x