Historique: 1951

Précédente : Index : Histoire : Suivante

Ligue de L'Ouest
: A.S.B. est champion de D.H. (groupe A). Classement de la saison en Division d'Honneur: 1: A.S.B. 42 pts., 2: C.E.P.Lorient 34 pts.
Cholet est champion de l'Ouest (Inter-groupes): A.S.B. - Cholet: 0 à 0, Cholet - A.S.B. 5 à 2.


À l'A.S.B.:
Résultats, Infos
Fin de saison 1950 - 1951.
Championnat:
Les "A" sont battus pour le titre de l'Ouest par le S.O.Choletais. Cholet - A.S.B. 0 à 0. A.S.B.: Sizun, Marrec, J.Lars, Descourqueux, Kergoat, Guénégan, Montfort, Nédélec, Lauga, Duflot, Le Borgne.;
Brest - Cholet: 2 à 5.
Classement final de la D.H.:

Les "B" et les "C" sont champions de l'Ouest.
Les vétérans sont champions en battant le C.O.Pontlieue par 6 - 0. Cependant les footballeurs chevronnés hésitent actuellement à rechausser les crampons... la saison 49-50, 28 clubs , cette année 19.
L'A.S.B. retrouve Martial comme entraîneur joueur en fin de saison. (20-04)

Le Stade Brestois pour sa première saison termine en tête de la première division.

L'équipe qui disputa la finale du championnat 1950 - 1951 de division d'honneur contre Cholet. Photo prise dans la propriété du Président Le Calvez près de Rennes.

Garabédian aura mis 9 mois pour lancer Brest hors du purgatoire.
C'est fâcheusement humoristique. Pour l'A.S.B. le purgatoire s'appelle division... d'honneur ou lui a valu la descente l'an dernier en championnat de France amateur.
Aujourd'hui, l'A.S.B. Première société d'uns ville de 100.000 habitants, est sur la bonne voie. Celle qui la mènera à la porte des nationaux, ou le droit d'accès se jouera entre elle et probablement le S.O.Choletais ou les voltigeurs de Castelbriantais, leader du groupe B. L'A.S.B. s'est très nettement retrouvée cette saison. Et cela n'est pas seulement dû au recrutement de deux avants de classe: Inizan, 18 ans sur qui le Stade Rennais a pris une option pour la saison prochaine et Lauga l'ex Pontois, mais surtout aux effets du travail patient de Garabédian, l'entraîneur venu de Reims en 1949. Comme au stade de Reims, "Gara" tenait à faire prévaloir à Brest, technique et méthode. Il lui a fallu pour arriver à ses fins entendre vertement critiquer ses hommes et lui même pendant la période de gestation. Les chiffres sont là, maintenant. A la moitié du championnat, l'A.S.brestoise, invaincue, précédait le second de neuf points. Quand à son goal avérage, il était tout simplement sensationnel: 50 - 8. Soit un coefficient de 6.25.
Ajoutons ses réserves (une dizaine d'équipes) lui assurent un bel avenir. Déjà, les conseillers compétents que sont MM. Abaléa, (juniors), Goanach (cadets), Tartu (minimes) annoncent de sérieux espoirs, dans le genre de Le Borgne actuel ailiers de l'équipe première et l'un des plus purs footballeurs bretons.
Ainsi Brest-la-sportive, la cité au quarante clubs sera encore représentée à l'avant scène.
Louis AngelFrance Football le 11-1-51

Juniors: A.S.B. - U.S.Concarnoise 5 à 2 en demi-finale du championnat de l'Ouest. (Concarneau le 1-4-51).
Sélection junior: Le Borgne est sélectionné en équipe de France et dispute le tournoi internationnal de Cannes.
Bien que supérieurs en technique, le Stade de Reims concède le nul à l'A.S.brestoise.
Un des meilleurs matchs de la saison à Ménez-Paul. Le jeu fut d'un niveau technique indiscutablement élevé. Le stade de Reims, deux fois champion de France amateur est cette année en division d'honneur comme l'A.S.B... Sous l'impulsion de Delecamp, Prince, Batteux, les avants visiteurs multiplièrent les passes croisées. Tous faisaient preuve d'un sens parfait du démarquage et d'un excellent contrôle de balle. Dominée pendant un quart d'heure, l'A.S.B. prit à son tour de l'assurance et obligea sur des contre attaques rapides le gardien Abenoza qui fournit une partie magnifique à dégager du pied et capter des balles fort dangereuses... A la 24ème minute, Reims par l'avant-centre Mauger sur passe de l'ailier droit Prodocimi marqua. Par la suite, les rémois furent alors dominés et leur gardien fut plus souvent en danger que Sizun. Abenoza fut inquiété sur des descentes de Lauga, une tête de Nédélec et un tir de Duflot. Jean Lars accomplit un travail énorme. A la reprise Inizan rentra au centre de l'attaque brestoise, Duflot passa à l'aile gauche à la place de Le Borgne et Coquet remplaçait Kergoat. Pendant une demi-heure les rémois monopolisèrent la balle et l'on remarqua le duo Bateux-Prodocimi sur le côté droit... Finalement l'A.S.B. arracha le match nul 1 à 1.
A.S.B.: Sizun, Le Borgne, Nédélec, Duflot, Montfort, Lauga, Guénégan, Kergoat, Juin, Lars, Marrec, Inizan, Coquet, Duflot. (3-05).


Résultats, Infos.
Saison 1951 - 1952:

Licenciés:
L'A.S.B est 3ème en L.O.F.A. avec 163 licences. En tête le C.O.Pontlieue: 212

Martial Gergotich. Martial retourne au club pour la saison 51 - 52. Gergotich, qualifié, jouera sans doute à Pontivy. L'A.S.brestoise a reçu, hier, la confirmation officielle de la qualification de Martial Gergotich, à compter du 4 novembre. Il est probable que Gergo prendra place, dès dimanche, à Pontivy, dans la formation de l'A.S.brestoise, qui se présentera comme suit, le jeune Drogou ayant été laissé au repos: Le Pen, Marrec, Lars, Descourqueux, Le Vergos, Guénégan, Lauga, Montfort, lnizan, Heurte (ou Gergotich), Le Borgne.
La Coupe de France de football à Brest: Près de 1.200.000 francs de recette pour le match A.S.brestoise .Stade Brestois (cinquième tour de la Coupe de France) et 965.000 francs pour la rencontre A.S.B. - US du Mans (sixième tour) ont placé la grande cité du Finistère à la première place, quant au rendement financier de toutes les villes françaises en ce début compétition.
Aussi bien, M. Duchesne.. président de la Commission de la Coupe, va-t-il soumettre à l'approbation de ses collègues la désignation de Brest comme lieu d'une rencontre du prochain tour. L'A.S.B. dispose à l'heure actuelle d'installations et surtout d'un terrain (Stade Ménez-Paul) dont s'enorgueilliraient bon nombre de clubs professionnels. Cette richesse ne semble d'ailleurs pas suffire à la grande société brestoise, si l'on considère qu'elle s'apprête à faire couvrir les gradins de face (5.000 places).

Équipe seniors 1951 - 1952.

Quimper - A.S.B.: Les matches S.R.U.C. - U.S.S., doivent être les premiers inscrits dans l'histoire du football breton et se situer vers 1903 ou 1904; mais, depuis l'avènement des équipes professionnelles, les traditionnels matches entre ces deux rivaux réduits d'abord au plan amical, disparurent ensuite d'un calendrier déjà trop chargé, l'inégalité des valeurs entre les deux vedettes d'avant 1914 ne justifiant plus, d'autre part, la passion que soulevaient autrefois les rencontres S.R.U.C. - U.S.S. dont les équipes comprenaient généralement quatre ou cinq joueurs anglais, le règlement de l'équipe exigeant un maximum de joueurs de nationalité française. Compte tenu de ce qui précède, le match Stade Quimpérois - A.S.brestoise, dont un nouvel épisode se déroulera dimanche à Kerhuel, doit être considéré comme le plus ancien figurant encore au calendrier officiel. Ces deux clubs qui débutèrent en 1ère série, sous l'égide de l'U.S.F.S.A. qui avait tronçonné notre région en deux tranches: Haute et Basse-Bretagne et retrouvèrent plus tard, après la création de la Ligue de l'Ouest, en division d'honneur ou ils continuèrent à se livrer des luttes passionnantes et souvent décisives, car les échecs que se causèrent réciproquement les deux rivaux empêchèrent certaines saisons l'un, ou l'autre, de décrocher le titre. C'est la loi du sport.
Après avoir tous deux gravi un nouvel échelon dans la hiérarchie sportive, S.Q. et l'A.S.B. se retrouvent cette fois en championnat de France amateur, 44 ans après la première rencontre disputée entre les deux villes.
Noël Kerdraon.
A.S.B. - Stade Brestois. Cinquième tour de la coupe de France.
Victoire de l'A.S.B. par trois à zéro. (11-11)

A.S.B. - U.S. Le Mans. Sixième tour de la coupe de France. (0 à 2)

Prouf, à 34 ans, est resté un extraordinaire footballeur et seul l'état de grâce dans lequel se trouvait l'A.S.brestoise mit échec aux montées offensives de l'ancien international.
l'A.S.brestoise eut pu tout aussi bien triompher des professionnels manceaux au cour du premier quart d'heure du match. Par la suite, ils se laissèrent imposer un rythme de Jeu que, par insuffisance de métier ils ne purent suivre longtemps.
Jean Leborgne, International junior la saison dernière, s'imposa comme le meilleur technicien sur le terrain. Ce grand garçon de 19 ans doit être, à l'heure actuelle une des plus solide promesse de notre football. Ne nous étonnons pas si les curieux "délégués" par des clubs professionnels, sont allés nombreux cette année au stade Ménez-Paul. Dimanche notamment Le Stade de Reims était présent en la personne de M.Maurel, dans les tribunes. Il est fort probable, cependant, que Leborgne restera fidèle à l'A.S.B. et au stade de Menez-Paul où il est né.

Martial Gergotich, Jean Leborgne et le gardien Sizun.

Dans sa phalange de 161 licenciés, l'A.S.B. dispose d'autre part, de jeunes éléments qui feraient bien l'affaire des professionnels tels, par exemple, le demi André Drogou, 19 ans, l'avant centre François Inizan 20 ans, l'inter Henry Heurté, 19 ans et le solide arrière central Guy Simon, 18 ans.
Ce sont ces gaillards qui, sous l'impulsion de l'entraîneur Martial Gergotich, feront sans doute remonter leur équipe dans le Championnat de France
.

ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football:

Coupe de France
R.C.Strasbourg / U.S.Valenciennes-Anzin: Colombes (Yves du Manoir) Arbitre : M. Oliva Paul
(06/05) : 3 à 0;

Rencontres Internationales
France / Yougoslavie: 2 à 1,
Irlande du Nord / France: 2 à 2,
Écosse / France: 1 à 0,
Italie / France: 4 à 1,
Angleterre / France: 2 à 2,
Suisse / France: 1 à 2,
France / Autriche: 2 à 2.


NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Léhon Jouhaux (1879-1954; Réformiste social; France).
« Adhérer au syndicalisme signifie délivrer le monde de la guerre » « La paix doit être fondée sur la justice sociale et l’amélioration de la condition de la classe ouvrière » Issu d’un milieu ouvrier, il quitte l’école à onze ans pour travailler dans une usine d’allumettes.

Dès l'âge de 16 ans il adhère au syndicat ouvrier de son usine. Rappelé d’Algérie, où il effectue son service militaire, il rentre parce que son père est devenu aveugle en manipulant du phosphore blanc dans la fabrique. En 1900, il participe à la grève qui parvient à faire adopter une convention contre l’utilisation des gaz chimiques. Dès 1906 il représente la Confédération Générale des Travailleurs (C.G.T.) dont il deviendra le secrétaire. Il participe aux efforts des syndicats pour prévenir la première guerre mondiale. Jouhaux joue un rôle important dans l’établissement du Bureau International du Travail (B.I.T. ou O.I.T.) prévu par le Traité de Versailles. Pendant la Deuxième Guerre mondiale il est résistant et est fait prisonnier par les Allemands qui l'envoient à Buchenwald et en Autriche.
En 1949, il devient président du mouvement européen et affirme : « Nous voulons que l’Europe devienne une communauté pacifique, unie malgré la diversité, à la quête de meilleures conditions morales et matérielles ».
www.nobel-paix.ch

EN FRANCE:

Nous sommes sous la IVème République. Vincent Auriol est président de la République.

Gaz naturel
Le 19 décembre, entre Pau et Orthez, on a découvert du gaz. On pensait à du pétrole (en fait il n'y en a qu'une mince couche), mais c'est du gaz naturel qui jaillit. Une explosion détruit toutes les installations. La S.N.P.A. évalue la capacité du gisement de Lac à 200 milliards de M3.

Pétain
Décès de Pétain le 23 juillet.

Échelle mobile des salaires
Création, le 16 septembre, de l'échelle mobile des salaires qui indexera le S.M.I.G. sur la hausse des prix.


EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante"
Gwalc'hiñ e zaouarn da unan bennak:
Laver les mains à quelqu'un
Dans notre époque de graissage de pattes et de pots de vin en tous genres, nous nous contentons, en Bretagne, de laver les mains à la personne dont on veut s'attirer les faveurs. Qui osera encore dire que les Bretons sont sales?

"Expressions populaires bretonnes" Éditions COOP BREIZH.

Le Relecq: " les pigeons" de l'entraîneur Ph. Prédour ont repris leur vol. C'est parce que les champions de Promotion d'Honneur de la saison passée n'ont pas fait beaucoup parler d'eux pendant leur courte intersaison (on se souvient qu'ils durent jouer jusqu'au 1er juin) que la curiosité nous a conduit dimanche jusqu'au stade Abgrall où, par un timide communiqué, Philippe Prédour avait donné rendez-vous à ses boys...
Le stade ressemble encore à un chantier car, la veille, dirigeants, supporters et joueurs avalent sué dix heures durant sur les nouvel!es Installations.
Sur le terrain, une trentaine de gars obéissaient aux ordres et au sifflet de PhIlippe Prédour. "Une simple reprise de contact ", avait déclaré l'entraîneur relecquois. Il avait pris ses hommes en mains dés 9 h. 30 et ne les lâcha qu'à 11 h. 15, ce qui faisait dire à Jean Potin, le " titi " du lot: " Comme premier casse-croûte, ce n'est pas mal servi! ".
Effectivement, tous avec le sourire venaient de s'appuyer une rude séance d'entraînement. On ne peut évidemment tirer de cette reprise le moindre enseignement, et pourtant nous avons l'impression de trouver des gars encore décidés à bien faire, et qui, au premier coup d'envoi, partiront certains d'une valeur qu'ils ne se connaissaient pas au début de la saison dernière alors qu'elle s'affirma tout au long du championnat.
Interrogez-les; ils vous diront qu'ils ne craignent personne dans leur groupe.
Demandez à Guy Berton, leur président, ce qu'il en pense, et il vous dira tout son optimisme: "Philippe Prédour lui-même est très confiant dans l'avenir. Ne conserve-t-il pas tous ses joueurs et n'a-t-il pas quelques rentrées de valeur dont nous avons pu déjà admirer la belle touche de balle ? ".
Eh oui! le vieux Stade relecquois avec sa jeune équipe, est magnifiquement armé pour la D.H.R. et nous étonnerait fort s'il n'y jouaient pas les premiers rôles.
Avant le championnat, il s'essaiera le 24 août devant les Gars d'Arvor et le 31 il recevra la meilleure formation d'En Avant de Guingamp.


ET À BREST:

Alfred Pierre Marie CHUPIN, négociant industriel, député du Finistère est maire de Brest.

Parlé "Tit Zef"
Le pont est ouvert:
La braguette, la fermeture de la jupe sont ouvertes
Cette expression fait référence à un temps où le grand pont de Recouvrance était un point tournant. Il était donc régulièrement ouvert pour laisser passer les bateaux entre la rade et la Penfeld. Elle se maintient encore puisque de tournant, le pont est devenu levant et laisse donc encore voir une ouverture, sans doute encore plus béante que celle de l'ancien. Dans le même sens, on dit aussi "le magasin est ouvert", chacun sachant que les hommes possèdent "une boutique" !

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: dim 11-jui-04 1:13 x