Historique: 1947

Précédente : Index : Histoire : Suivante


À l'A.S.B.:
Résultats, Infos
Fin de saison 1946 - 1947:

Championnat: Classement final de la D.H.:

Mutations: Martial Gergotich et Joseph Kerdraon quittent l'A.S.B. pour signer une licence professionnelle au F.C.Nantes. Il joueront dans le "carré magique" comme étaient appelés les milieux de terrain des équipes qui jouaient en WM.


Résultats, Infos.
Saison 1947 - 1948:

Équipe seniors saison 1947 - 1948.

Licenciés: L'A.S.B. est huitième de la LOFA avec 130 licences.

Quimper - A.S.B. 0 à 2.

A.S.B. Saint-Malo 4 à 4. Octobre 1947.

Ménez-Paul:
A.S.B. - Anderlecht du 11 novembre 1947.

Juniors saison 1947 - 1948.
Seniors à Lesneven. Match de coupe de l'Ouest.

ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football:

Coupe de France
Lille O.S.C./ R.C.Strasbourg: Colombes (Yves du Manoir)
, (11/05): 2 à 0;

Finale Copa Libertador
Argentine / Paraguay;


Rencontres Internationales
France / Portugal: 1 à 0,
Angleterre / France: 3 à 0,
France / Pays-Bas: 4 à 0,
France / Belgique: 4 à 2,
Suisse / France: 1 à 2,
Portugal / France: 2 à 4.


NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Quakers The Friends Service Council & Américan Friends Service Committee

Ces deux organisations de secours, l'une en Angleterre et en Irlande et l'autre aux États-Unis, font partie du même mouvement religieux nommé «Quakers» (littéralement «trembleurs», trembler devant Dieu). La Société

des Amis («Friends Council» ou «Committee») préconise qu'il faut répondre à l'appel de Dieu par une empathie envers les plus démunis et à travers un comportement actif pour la paix. Le mouvement s'est opposé très rapidement à l'esclavage, au régime des prisons, aux asiles d'aliénés et, il s'efforce d'intervenir là où la guerre frappe. A la fin de la Deuxième Guerre mondiale, les Quakers interviennent partout où ils le peuvent et portent assistance à tous ceux qui en ont besoin, essentiellement sous
forme matérielle: habits, nourriture, etc. Plus que l'aide matérielle, ce qui compte dans leurs actions, c'est de réconcilier les hommes et les femmes en faisant d'eux des artisans de la paix, ce qui leur vaudra, en 1947 l'attribution du prix Nobel.

www.nobel-paix.ch

Marshall
Le 5 mai, le général Marshall parle d'un plan d'aide économique à l'Europe. Il propose son plan d'aide à tous les pays, accepté par la France et la Grande Bretagne mais rejeté par l'URSS.
Angleterre
Août: Indépendance de l'Inde et du Pakistan.
Aviation
Le mur du son est franchi le 14 octobre.
Janvier: Vincent Auriol est nommé président de la République. Fevrier: A Paris signature du traité de paix avec la Finlande, Bulgarie, Hongrie, Roumanie et Italie. Mai: Ramadier exclu les ministres communistes, c'est l'irruption de la guerre froide dans la vie politique en France. En Italie les communistes sont chassés du gouvernement Juin: Marshall propose son plan d'aide à tous les pays, accepté par la France et la Grande Bretagne mais rejeté par l'URSS. Août: Indépendance de l'Inde et du Pakistan. Oct: Première guerre pour la possession du Cachemire entre l'Inde et le Pakistan. A l'Est création du Kominform entre les Républiques démocratiques. Nov: Proclamation de la République populaire en Roumanie et abdication du roi Michel.


EN FRANCE:

Léon Blum (socialiste) est chef du gouvernement provisoire de la République Française. Le 16 janvier Vincent Auriol est président de la IVème République.

Gouvernement
Mai: Ramadier exclus les ministres communistes, c'est l'irruption de la guerre froide dans la vie politique en France.

Colonies

22 mars: Vote des crédits militaires pour l'indochine (opposition du P.C.);
29-30: Rébellion sanglante à Madagascar: 550 Français sont assassinés. La répression française fait environ 90.000 morts;
10 avril: Discours du sultan du Maroc ne comportant aucun hommage à la France;
13 mai: Le général Juin est nommé résident à Rabat.

Grèves
Vaste mouvement de grèves en novembre, limite insurrectionnelles, organisé par le parti communiste.

Réservistes
Rappel de 80.000 réservistes devant la crainte d'un coup d'état communiste le 1er décembre.

Déraillement
Déraillement du train express Paris - Tourcoing: 16 morts. Les cheminots communistes sont soupçonnés car la voie a été déboulonnée.


EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante"
Aozañ krampouezh: Faire des crêpes
La grande spécialité culinaire des Bretons est bien connue... Mais ces crêpes-là se font autrement: il faut être deux: madame et monsieur et s'envoyer en l'air sans autre forme de procès. Certains messieurs peaufineurs aiment bien lipat ar billig lécher la galettoire sur laquelle furent faites les crêpes en question.

"Expressions populaires bretonnes" Éditions COOP BREIZH.

ET À BREST:

Jules Lullien est maire de Brest. Alfred Pierre Marie Chupin, négociant industriel, député du Finistère lui succède.

Parlé "Tit Zef"
Bâchi:
Coiffure, de préférence une casquette, également appelée bâche
Le bâchi est un terme utilisé dans la Marine pour désigner la coiffure des matelots faite de toile à bâche, ordinairement ornée d'un pompon rouge. En argot, le mot bâche désigne à son tour une casquette et une couverture, d'où l'argot "se bâcher", se coucher. La casquette a longtemps été le signe distinctif des ouvriers par opposition aux chapeaux des bourgeois. "Comme de braves pioupious, serrons les rangs et marchons crânement sous les drapeaux, les bâchis à carreaux "(Pierre Mac Orlan, chanson C'est alors que le petit Brestois.)

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Vers une catastrophe inéluctable?
La catastrophe du 28 juillet 1947 est présente dans les souvenirs des Brestois, comme cataclysme vécu à partir de l'explosion du liberty-ship, mais le déroulement des faits qui conduisirent à l'explosion est le plus souvent ignoré. Nous nous sommes donc attachés à reconstituer la chronologie des événements des cinq heures menant au cataclysme.


Lundi 28 juillet 1947, la France toute entière est écrasée par la canicule et la pointe de la Bretagne n'est pas épargnée, plus de 25°, avec ce fort vent d'est ou d'est nord-est qui accompagne ici un grand ciel bleu bien dégagé. Tous les Brestois qui le peuvent sont à la campagne ou à la mer, les enfants ont été envoyés dans les "patros" et les "colos". Mais ce ne sont pas les vacances pour les dockers, sur le port on décharge les cargaisons venues d'Outre-Atlantique indispensables à l'alimentation des Français, à l'industrie, à l'agriculture.
Brest joue un rôle important pour l'économie de la France, car ils ne sont pas encore nombreux les ports qui peuvent accueillir les Liberty-ships qui calent 8 mètres en pleine charge. Le premier cargo est entré à Brest le 25 mars 1945, le premier Liberty-ship est arrivé le 28 mai 1945.
Le 23 juillet sont arrivés deux Liberty-ships, l'un dans la journée, américain venant de Norfolk, chargé de charbon, comme trois bateaux sur quatre, et, dans la soirée, avec, aux côtés du commandant Erwein Holst, le pilote brestois Stéphany, l'Océan Liberty, port d'attache Bergen, venant de New York avec une cargaison officiellement décrite comme "diverse". Il est arrivé plus tôt que prévu, car Il aurait dû faire escale à Anvers mais une grève en a interdit l'accès. Au lieu de faire Anvers, Boulogne, Le Havre, Brest, on a donc inversé l'itinéraire, même si cela entraîne à Brest une manutention complexe à partir du 24 dans l'après-midi.
Pour la cargaison française, le consignataire est la C,B,V.N, (Compagnie des bateaux à vapeur du Nord) dont le représentant brestois est M, Ravisse, L'Océan Liberty, qui a belle allure avec sa coque peinte en vert foncé, est donc au 5ème bassin, éperon ouest, l'étrave vers la ville. On s'affaire autour du cargo et sur le terre plein, dans les entrepôts remplis de marchandises: des pneus, des machines, du coton, du maïs, du soja. Vers 12 h 25, un pointeur, M. Léon Blois, remarque qu'une fumée sort de la cale 3 de l'Océan Liberty qui n'a pas été ouverte, car la cargaison est pour Le Havre et Boulogne. Comme il sait que la cargaison "diverse" comporte des nitrates, particulièrement dans la cale 3, il fait prévenir le commandant, il fait alerter les pompiers et il envoie un homme courir à la D,P. avertir la Manne Nationale, recours des

Cahiers de l'Iroise article repris de Jacques Gury

Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: dim 26-sep-04 21:05 x