Historique: 1931

Précédente : Index : Histoire : Suivante

Ligue de l'Ouest.

Champion pour la saison 1930-931: le Club Sportif Jean Bouin Angers. Les cordiers terminent invaincus la saison et cela pour la deuxième année consécutive.

En juniors, l'A.S.B. est champion de l'Ouest. C'est le premier titre juniors de l'A.S.B.
L'équipe "4" est championne de Bretagne. (Division?)
Assemblée générale: Déclaration de M. Le Calvez (président de l'A.S.B.):
" Nous subissons des charges financières qui vont croissant de jour en jour. Permettez-moi de vous citer le cas de ma société: nous avons commencé la construction d'un stade qui nous coûtera 760.000 Francs; l'A.S.B. s'est décidée à sa construction sans avoir une somme quelconque devant elle; elle compte sur son public pour réaliser ce gros effort financier.
On a signalé tout à l'heure le fait que le D.A.S.C. n'a pas payé son rachat forfaitaire; il n'est pas dans une situation florissante, les autres clubs non plus, et les dirigeants savent quels sacrifices personnels qu'ils ont à faire tous les ans; ce n'est pas sur le public qu'on retombe, c'est sur les organisateurs.
Messieurs, vous allez décourager bien des gens qui se sont sacrifiés à la cause sportive, et qui vont avoir peur actuellement d'assumer la tâche devenue trop lourde qui leur incombe. Vous ne trouverez pas de dirigeants qui accepteront les destinées d'un club avec les difficultés financières actuelles. Pour sauver la cause du sport, il nous faut des dirigeants dévoués; en voulant sauver les petits clubs, vous allez peut-être tuer les grands.
Il appartient encore à la Ligue de faire un effort, vous l'avez fait, mais il y a des disponibilités financières à la Ligue, qu'elles soient d'abord allouées a la Caisse d'Entraide nous verrons en suite "
. (A.G. 1931)
Championnat: Pour la saison 1931-1932, de nouveau le championnat de D.H. ne comprendra qu'une poule de huit clubs: Le C.S. Jean Bouin d'Angers, le Stade Quimpérois, Drapeau de Fougères, Dinard Amical Sporting Club, Football Club Lorientais, Union Sportive Servannaise, Association Sportive Brestoise et Armoricaine.
Toutefois si la L.O.F.A. devait se scinder, il est évident qu'Angers et Cholet, seraient rattachés à la ligue du Centre et dans ce cas Guingamp serait repêché. Il y aura deux groupes de première division (24 clubs); un championnat de deuxième division; un de troisième; un de quatrième; un championnat vétérans, un juniors et un minimes. (17-10).

À l'A.S.B.:
Résultats, Infos.
Fin de saison 1930 - 1931:

Début d'année:
Comme chaque année, l'A.S.B. offre à ses spectateurs un match amical contre une équipe parisienne (bien que "parisiennes" certaines équipes ne possédaient pas le niveau des voisins quimpérois ou rennais). Le match se déroula à Prat-ar-Raty.
Vie du club: Les membres du comité et des commissions de l'A.S.B. et leurs familles sont priés de se réunir, ce matin 11 heures au café des voyageurs. Objet: apéritif par souscription, à l'occasion du nouvel an. Les sociétaires et amis du club seront les bienvenus. (01-01)
Commentaire: Le comité de l'A.S.B. déçu par le petit succès populaire du match amical, déclare dans la Dépêche du 2-1: "Il est inutile de tenter des efforts pour les fêtes de famille"... si on recherchait dans La Dépêche de 1922 et 1923, on trouverait les critiques sur ces matches en période de fêtes. (02-01)
Championnat:

L'A.S.B. qui est en bonne position en championnat pour accéder à la compétition finale du championnat de l'Ouest ne doit rien négliger car elle doit rencontrer Dinard, Fougères et bien sûr les voisins de l'Armoricaine, ce qui n'est jamais facile. Il faudra que les "Bleus de France" fassent primer leurs qualités offensives sur leurs défauts qui ont été dimanche dernier le manque de démarrage. On a vu, en face des servannais, les hommes de Salaün hésiter à partir sur la balle, et cette hésitation aurait pu leur coûter le gain du match. A vrai dire, en d'autres occasions, nous aurions vu les "Bleus de France" plus ardents et décidés.
Prochainement, face à l'A.S. Amicale, joueurs habitués aux rencontres âprement disputées et qui ne perdent pas de temps à photographier le ballon, ... l'A.S.B. devra pousser de bout en bout...
A.S.B.: Callec, Tartu, P.Salaün, Miry, Letty, Mignon, Josset, Phily, Coat, Le Gac, J.Salaün.
(01-01)
Dinard - A.S.B.: 4 - 0.:
Le D.A.S.C. prend sa revanche sur l'A.S.B.: Bien que contrariée par le mauvais temps et le vent violent, cette partie fut très intéressante par la vitesse de jeu pratiquée.
En première mi-temps, ou Brest joue avec le vent, le jeu fut égal. En seconde mi-temps, Brest acculé sur ses buts. Dix-sept corners pour Dinard tandis que le goal de Dinard ne touche le ballon qu'une seule fois sur coup franc. Superbe arbitrage de M. Ridard.
Après cette défaite, il faut constater que les asbéistes ont joué quatre matches entre le 28-12 et le 04-01! Comme les autres ils ont plus ou moins réveillonné et fêté le nouvel an soit, d'une part un surcroît de fatigue préjudiciable aux muscles et, d'autre part, des excès qui dérèglent plus ou moins de la vie normale.
Ont dit un peu partout que l'A.S.B. est certaine de disputer le tournois final. A notre avis, si la chose est possible, elle est loin d'être certaine. (05-01)
Armoricaine - A.S.B.:
Il y a trois semaines, ce match apparaissait comme une simple formalité. Tout a changé depuis. Et même sérieusement. Précédemment c'était l'A.S.B. qui était sur le velours. Aujourd'hui c'est l'Armoricaine. Et cela a même dans les rangs de ses supporters une sérénité qui se trahit sur leurs visages lorsque, depuis dimanche soir surtout, ils caressent l'espoir de jouer à l'A.S.B. le plus vilain tour que celle-ci aura trouvé au pied des nombreux bec de gaz dressés sur son chemin depuis le début de la saison.
C'est la loi du sport et de sa légendaire et implacable incertitude.
Au vrai, l'Armoricaine semble mieux au point depuis la rentrée de Guéguen, tandis que l'A.S.B., si elle a enregistré de bons résultats à Brest, en a connu de biens mauvais en déplacement. Elle peu évoquer des circonstances atténuantes puisque il y avait, rien qu'en ce qui concerne la défense, Roudault-Le Gac-Salaün à Saint-Malo, Salaün-Le Gac-Coat à Dinard et Coz-Le Gac-Cabirol à Fougères. Pas une seule fois Salou n'a pu se déplacer. Disons, cependant, que le jeune Coz fit dimanche à Fougères une partie remarquable, ce qui permet à son directeur sportif de croire au plus bel avenir pour ce jeune joueur. Mais ceci est une autre paire de manches.
. (15-01)
Pour l'instant, le match des équipes premières de l'Armoricaine et de l'A.S.B. accapare toute la vie sportive brestoise. Dimanche prochain, le terrain de la rue Prat-ar-Raty sera plein a craquer: c'est la tradition et, cette fois, le résultat aura une énorme répercussion. (16-01)
Armoricaine - A.S.B.: Le public brestois... un des plus connaisseurs et impartiaux de de l'Ouest. Toutes les agglomération ne peuvent en dire autant. Mais le choc bisannuel (au moins) des "bleus" et des "blancs" n'intéresse pas seulement les assidus des terrains de sport ou les passionnés du ballon rond. Il retient aussi l'attention des profanes, comme celle d'une quantité de gens plutôt amateurs de théâtre ou de cinéma et qui pour rien au monde, ne voudraient se passer de leurs petites "trempette" annuelle dans la glorieuse boue des stades. C'est leur façon à eux de se faire "de visu" une idée sur la progression ou la régression: effectivement, ils ont eu à constater aussi souvent ceci que cela. Cette fois encore, que nous n'ignorons pas que pour un match "Armo-A.S.B." les joueurs n'apparaissent pas généralement sous leur jour habituel, nous croyons que les spectateurs de la catégorie en question admettront avec nous qu'il y a progrès dans le rayon technique.
On verra bien demain.
L'A.S.B. a convoqué les joueurs suivants:
Salou, Le Gac, Coat, Josset, Phily, Mignon, Letty, Miry, P.Salaün, Tartu, Callec.
On connaît le gardien de but Salou. Il a de la décision, de la détente et sait bloquer la balle. Il est certain que s'il avait pu se déplacer hors de Brest, le classement de son club serait meilleur. Il sera là demain et c'est un gros atout. Le Gac, c'est la conscience du footballeur d'équipe personnifié; toujours présent, il est un exemple de ténacité et de dévouement pour les jeunes. Défenseur solide, jamais il n'abandonne la lutte. Cela compte. A ses côtés, Robert Coat opère avec sûreté, appuyé sur ses qualités et son expérience des grandes rencontres.
En demis, nous voyons: Josset, solide consciencieux, travailleur, malheureusement un peu lent. Phily, replacé au centre, il y trouve mieux l'utilisation de ses qualités naturelles de chien berger infatigable. Mignon joue à gauche, adroit, un peu flegmatique et meilleur en défense qu'en attaque.
Chez les avants, de droite à gauche, Letty sera un ailier de classe quand il voudra, il peut le prouver demain. Miry, travailleur attentif, est un auxiliaire précieux pour ses voisins. Paul Salaün sait dribbler, transmettre et shooter une balle; s'il allait plus souvent la chercher, il pourrait être mieux que l'interrégional coté qu'il est déjà. Tartu, le plus doué du lot, capable de concrétiser tous les efforts de l'équipe. Callec, docile élève de Le Coz, progresse chaque jour: un bel avenir. (16-01)
Armoricaine - A.S.B.: 1 à 2. Victoire de l'A.S.B. Tartu roi du terrain. (17-01)
Le futur parc des sports: L'A.S.B. voit grand: "... l'avant projet prévoit les aménagements suivants: Un terrain d'honneur de 110 x 75 mètres, Un second de 100 x 55 mètres, un terrain de basket-ball, trois courts de tennis, une piste de course à, pied, une vaste tribune de 110 x 10 mètres, des vestiaires avec eau chaude, un cabinet médical, une salle de culture physique et un stand de tir..."
La Dépêche sportive du 12-07.& 22-06.
Match amical. A.S.B. - S.R.U.C.: Victoire du S.R.U.C. 11 à 1. Les brestois ont assisté non pas à un beau match parce qu'il n'y avait pas d'équilibre mais, à une magistrale démonstration de football de la part du Stade Rennais... connaissant ses succès sur les meilleures équipes française et étrangères... Le S.R.U.C. a fourni une exhibition comme rarement, sinon jamais nous eumes l'occasion de voir... (23-02)
Après la venue du Stade Rennais:
Nous avons dit, lundi, tout l'intérêt que suscita l'exhibition du Stade Rennais... essayons d'en dégager une conclusion.
S'il était possible d'enregistrer matériellement les efforts physiques fournis par les 22 joueurs en présence, on arriverait sûrement à prouver que nos compatriotes ont dépensé une somme d'énergie supérieure à nos adversaires.
En admettant que les dix S.R.Cistes aient parcouru pendant les 90 minutes de jeu 15 kilomètres, les asbeistes en mirent bien une vingtaine à leur actif.
Les possibilité musculaires étaient bien supérieures chez les rennais. Malgré cela tout en se dépensant beaucoup moins, ceux-ci accomplirent un travail de meilleure qualité et, plus productif.
Pourquoi donc?
Parce-que praticiens mieux éduqués, les rennais sont également meilleurs techniciens.
Chez eux, toute action est calculée, chacun joue non pas seulement avec ses moyens physiques, mais aussi avec son cerveau. L'intelligence au service du muscle, voilà le secret d'une bonne technique, et la technique, en l'espèce, n'est pas autre chose que l'art de tirer d'une action le maximum de rendement avec le minimum d'effort.
La technique des sports d'équipe peut s'apprendre comme l'écolier apprend l'alphabet tout comme le sauteur apprend le style propre à sa spécialité. Le style étant pour l'individu ce que la technique est à la collectivité, c'est à dire que reposant sur une étude mécanique de nos gestes, il permet d'économiser notre énergie et partant de pouvoir plus longtemps soutenir un effort, sans aucun risque d'accident.
Cette collaboration du muscle et du cerveau est donc indispensable pour la pratique de tous les sports, surtout dans les jeux d'équipe, ou chaque unité contribue à l'action commune.
A ce point de vue, le Stade rennais jouit d'une situation favorable puisque il puise la plus grande partie de ses joueurs dans les universités de Rennes.
L'équipe déplacée à Brest se composait de sept universitaires et les quatre autres sont des esprits cultivés
.
Semblable recrutement est chose rare, mais combien précieuse, qui explique à notre avis la finesse et l'intelligence de jeu du S.R.U.C.; la parfaite correction des joueurs et la bonne camaraderie qui les unit dans l'intimité.
C'est à dessin que nous n'avons pas parlé des étrangers, qui tels Kayser, Zinner, Mrazec, contribuent à la force de l'équipe.
En l'espèce, peu nous importe les conditions de leur collaboration au S.R.U.C. puisque tous sont étudiants, et cela seul nous intéresse aujourd'hui, l'objet de ce papier étant, en nous appuyant sur un exemple, de mettre en lumière la nécessité pour les sportifs d'harmoniser le culte du corps et de l'esprit.
Nous savons certes que la chose n'est pas facile. Abandonnés à eux mêmes, les clubs laïques, qui en sont encore à faire leurs réunions au café, à défaut de posséder le siège le plus modeste, n'ont pas à plus forte raison les moyens de mettre à la disposition de leurs sociétaires une salle de lecture garnie de livres éducatifs.
En attendant des jours plus favorables, le minimum qu'on pourrait tenter dans ce sens serait d'organiser des conférences communes; mais comme nous avons mis la charrue avant les bœufs, ce sont les conférenciers qui nous manquent, sans compter que lorsque nous faisons quelque chose de bien, nous préférons que le voisin ne le sache pas, afin d'être les seuls à en tirer profit. (Noël Kerdraon. 24-02)
Comité de sélection du district: Proposition à la commission régionale... Avant-centre Quéré A.S.B.
Sélection juniors du district: Buts: Ménès (A.S.B.), Arrières: Calvarin (U.S.O.), Le Treusse (A.S.B.); Demis: Pibrac (A.S.B.), Riou (U.S.O.), Evillard (A.S.B.); Avants: Touzé (E.A.), Kérandy (U.S.O.), Pennamen (A.S.B.), Douguet (Armoricaine), Jestin (Armoricaine). remplaçants: Kernévez (U.S.O.), Rolland (A.S.B.).
(24-02)
Armoricaine - A.S.B.:
5 - 1. Déception des "Bleus" qui sont battus par l'Armoricaine pour la première fois depuis le 29-01-1928. Le score est d'une netteté qui nous parait anormale... Une chose est certaine, c'est que les armoricains possèdent un plus grand amour de leur club et c'est là un facteur dont l'importance est indiscutable.
Il semble que la série de victoires obtenues d'octobre à décembre ait trop gonflé certaines individualités, et il apparaît de plus en plus que le club est divisé en coteries, ce qui ne peut que nuire à son homogénéité... (02-03).
A.S.B. - Armoricaine:
1 à 1. ... Quatrième match de la saison entre les deux équipes brestoises. Toujours le même succès sportif: quatre mille sepéctateurs qui applaudirent indifféremment les "Bleus" ou les "Blancs". Les joueurs, eux aussi furent très corrects, mais leur énervement était apparent en début de partie, ce qui leur fit commettre des erreurs inhabituelles pour eux. Le résultat était très important pour les deux équipes (voir classement ci-dessous) . Les deux équipes s'obstinèrent à jouer une défense serrée; quand on sait que les deux premiers jouent la phase finale et le dernier les barrages!
L'A.S.B. fut handicapée par la blessure de L. Le Gac en début de seconde mi-temps ce qui obligea R.Coat à remanier son équipe: Tartu joua arrière, Le Gac extrême droit, comme figurant et P.Salaün avant centre. Le résultat de un à un représente la physionomie de la partie. Le Coz fit un très bon match, Caroff fut lui même. Il est à remarquer que R.Coat, très émotionné, ce qui est rare pour un joueur de sa trempe, loupa un penalty, accordé sur une main magistrale de Guiffant qui est celui qui marqua pour l'Armoricaine... et marqua contre son camp. Les avants de l'A.S.B. donnèrent l'impression de craindre d'encaisser la responsabilité du tir au but, ils firent... des échanges inutiles devant Caroff. Il est vrai que leur tâche ne fut pas facile, entendu que les deux lignes de demis plus soucieuses de défendre que d'attaquer, jouèrent trop en retrait, ce qui donna au jeu une allure hachée et un manque de liaison entre les deux lignes. (31-03)
Classement final de la D.H. groupe "B":
L'A.S.B. termine troisième du championnat de Division d'Honneur groupe "B". Dinard premier avec 19 pts, Drapeau de Fougères 18 pts et A.S.B. 18 pts seconds .

Ainsi donc l'A.S.B. que l'on voyait bien placée pour disputer la poule finale du championnat de l'Ouest, a vu, du fait de la défaite de l'U.S.S. ses chances amoindries. Nos compatriotes sont astreints à jouer une belle contre Fougères, avec eux seconds du groupe "B". Tandis que l'heureux vainqueur de cette poule des troisièmes se trouvera qualifié pour la poule finale, le vaincu sera astreint de repartir à zéro avec Saint-Servan, Cholet, Guingamp et l'Armoricaine, comme en octobre dernier, avec cette différence que cette fois les cinquièmes et quatrièmes descendront en promotion et que le troisième devra jouer et triompher contre le champion de promotion pour se maintenir en division d'honneur.
Pauvres dirigeants de club, que de soucis vous attendent encore! (28-01)

Poule finale. A.S.B. - Fougères: Barrage. Match qui est organisé à Saint-Brieuc. Bien que présentant sa meilleure équipe à Saint-Brieuc, victoire de Fougères 3 à 1. Les meilleurs ont gagné. Au point de vue technique nous ne pensons pas que Fougères soit supérieur, mais à l'A.S.B. il y a cinq unités: Mignon, Miry, Phily, Callec et Letty qui sont handicapés par la taille et le poids. L'habitude d'un terrain aux dimensions réduites n'est pas étranger aux échec des "Bleus" lors des déplacements... Ce résultat confirme la petite forme actuelle des "Bleus" par rapport au début de saison.
Il faudra maintenant que les "Bleus" battent Quimper. Rappelons que les victoires obtenues par les Quimpérois à Brest sont aussi rares que celles de l'A.S.B. à Quimper. Il eut été plus juste de faire un match sur terrain neutre. (02-02)
Barrage des troisièmes. S.Q. - A.S.B.: 4 à 1. Ce match tant attendu par le public quimpérois, suscite toujours un grand intérêt et amène sur les touches du stade de Kerhuel la foule des grands jours. Cette année ce match a encore plus d'importance, le vainqueur devant se qualifier pour la poule finale... et n'aura pas à soucier de la descente en 1ère série. L'A.S.B. est en gros progrès techniques sous la conduite de l'ancien stadiste Le Coz et, toutes les équipes du groupe "A" ont dû baisser pavillon à Brest...
Les brestois seront au complet dimanche prochain: Salou, Coat, Le Gac, Josset, Tartu, Mignon, Letty, Miry, Salaün, Phily, Callec.
Quimper: Lannuzel, Gourdin, Le Ster, G.Le Vergos, L.Le Grand, Tanguy, Bernard, R.Le Grand, Sezenec, A.Le Grand, R.Le Vergos.
Le public sera gâté et devrait venir en masse.
Victoire du Stade 4 à 1. (09-02)
A.S.B. - S.Q.: Malgré sa défaite à Quimper, les "Bleus" veulent leur revanche. Les 22 éléments passionnés de cette joute homérique, se présentèrent sur le terrain gonflés à bloc... Le jeu pratiqué est assez sec mais reste cependant dans les limites de la correction. Sur une passe admirable de Tartu, P.Salaün se glisse entre les défenseurs et d'un shoot imparable bat le goal quimpérois. Callec tire ensuite sur le poteau vertical. Quimper égalise sur un tir de 25 mètres. Les brestois inquiètent à nouveau Lannuzel. Celui-ci aidé par le puissant Gourdin et Le Ster au jeu plus fin. Mi-temps 1 à 1... Et pendant quelques minutes, ce fut la "rafale" contre laquelle aucune défense de l'Ouest n'aurait pu résister.
Tous les sportifs brestois se souviendront de ces quelques minutes poignantes qui leur ont été offertes en ce match homérique. Il suffisait d'un seul point pour enlever la décision et, le onze visiteur animé d'un cran, d'un moral peu ordinaire souleva l'enthousiasme de la foule en battant inexorablement Salou malgré un retour désespéré de Robert Coat.
Durant ces magnifiques phases de jeu quimpéroises, la défense brestoise composée de Louis Le Gac, Robert Coat, et de Salou se montra à la hauteur.... cette offensive brusque des quimpérois, surprit le trio intermédiaire brestois et ne rétablit l'équilibre que lorsque la "rafale" s'apaisa.
En résumé, Brest a dominé dans l'ensemble mais la ligne d'attaque quimpéroise fit la différence par sa fougue, sa coordination et sa vitesse d'exécution.
... Pour la première fois de la saison, les "Bleus" sont battus à la maison pour ce match capital. Ils se montrèrent inférieurs à ce qu'ils étaient au début de la saison. Chose curieuse, nos compatriotes dominèrent assez nettement dans l'ensemble, leurs lignes se montrèrent plus homogènes, cependant que les cornouaillais faisaient preuve de plus d'activité et accusaient une vitesse plus grande et une supériorité athlétique. Je sais que cette appréciation n'est pas du goût de mes amis quimpérois. Mais j'ai beau vieillir je vois toujours les mêmes choses avec les mêmes yeux... Les stadistes ont progressé au point de vue contrôle de balle. J'ai retrouvé dans l'équipe quimpéroise les caractéristiques de jeu pratiqué par l'équipe que Cariou commandait en 1913 lorsque pour la première fois le Stade Quimpérois battit à Brest l'Association Sportive Lambéllézéenne, pour la plus grande joie du Père Keruel qui sur les touches de Kercastrec, tirait nerveusement sa barbe légendaire... quand aux quimpérois... ils ont droit aux plus chaleureuses félicitations... tous les sportifs finistériens seront d'accord avec moi pour leur souhaiter une bonne figuration dans la poule finale. (15 & 16-02)
A.S.B. - Rouen: 13 à 4. Amical. Les rouennais avec le jeune Nicolas un jeune attaquant junior de 17 ans domine les "Bleus". (Notons au passage que Nicolas et Rio, tous deux natifs de Bretagne, sont universitaires et préparent Polytechnique. Avis à ceux qui prétendent que sport et intelligence ne peuvent aller de paire). Seul Robert Coat, l'ancien international, ne fut jamais surclassé.
En lever de rideau challenge René Gap. Les crossemen de l'A.S.B. ont affronté ceux du S.R.U.C. (05-04)
A.S.B. - Guingamp: 5 à 2. C'était la dernière chance de guingampais de rester en D.H. La saison prochaine, ils joueront en promotion. Le jeu "en l'air" des visiteurs étonna les "Bleus" qui s'appliquèrent par la suite à jouer à ras de terre sur les conseils éclairés de leur capitaine Robert Coat. (10-04).
A.S.B. - Saint-Brieuc & entraîneur: Match inter-catégories. Pluie, vent, terrain... match le plus terne de l'année!
Si nous parlons de ce match, c'est moins pour le juger que pour annoncer à nos compatriotes que l'A.S.B. s'est attachée depuis hier les services d'un entraîneur: M. Krottenaü.
International autrichien, il a joué dans la fameuse équipe du Winner A.C. en qualité de gardien de but puis comme entraîneur à Karlsruhe, à Mayence, au F.C.Saint Gal et au S.C.Fribourg-en-Bringam.
Nous avons eu la bonne fortune de faire la connaissance avec M. Krottenaü. C'est un homme sympathique, d'une parfaite correction, qui s'exprime fort bien dans notre langue.
C'est trop souvent que depuis plusieurs années nous avons souligné la nécessité de voir nos clubs entrer dans cette voie, pour ne pas nous réjouir aujourd'hui de cette décision.
Souhaitons la bienvenue à M. Krottenaü et à ses élèves de suivre docilement les séances d'entraînement et causeries qu'il va organiser dès cette semaine. (20-04)
U.S.Servannaise - A.S.B.: 4 à 2. L'A.S.B. est battue à Saint Malo dans la poule finale des "battus".(04-05)
A.S.B. - U.S.Servannaise: 5 à 1. Excellent match du trio intermédiaire asbeiste et de Le Coz. Suite à ce résultat, l'Armoricaine est obligée de jouer les barrages contre le Stade Lavallois en match aller et retour. Guingamp et le C.O.Choletais joueront en promotio
n.

De l'avis de nos compatriotes, les servannais ne donnèrent pas l'impression de jouer pour gagner.
Le bonheur des uns fait le malheur des autres. Si les asbeistes se réjouissent, les armoricains vont être obligés, non sans inquiétude, d'affronter les tangos lavallois champions de P.H., candidats à la D.H.
Si nos compatriotes doivent aborder cette ultime compétition avec confiance, il n'en est pas moins vrai que leur sort demeure indécis et, que dans l'esprit des sportifs, subsistera cette idée que le hasard ou le fait d'un championnat mal conçu aura, cette saison, influencé le résultat final.
(11-05)
Finale du Championnat: A Vannes, en match d'appui, le C.S.Jean Bouin d'Angers bat le Stade Quimpérois par 5 à 1 et est champion de division d'honneur. (01-06)

Assemblée générale: ... assemblée tenue à la mairie de Brest en présence de... 50 sociétaires (Ndlr: Un score digne des A.G. des années 2000!).
L'élection des membres donna le résultat suivant dans l'ordre: MM. Coat, Coatpéhen, Guihéry, Le Gac, Morvan, J.Salaün, Soquet, Le Goff, Ploué, Le Bris, Quéré, Hétet, Le Calvez, Cousin, Lhermitte, Tiget, Zéno, P.Salaün, Le Boulch, Coatanéa, Barat, Kérourédan et Goanach.
Nous pouvons d'ores et déjà annoncer que M. Le Calvez, l'industriel bien connu et sportif toujours pratiquant, a été élu président du comité directeur à une forte majorité, et, que M. Barat ayant manifesté le désir de se retirer du comité actif en raison de ses obligations professionnelles, et malgré l'insistance de ses collègues pour le faire revenir sur sa décision, a été nommé président d'honneur du club à l'unanimité des présents.
On procéda à la distribution des breloques aux joueurs de l'équipe "4" championne de l'ouest ainsi qu'aux basketteurs champions de Bretagne.
L'A.S.B. a décidé de s'occuper tout spécialement de l'entraînement méthodique grâce au concours précieux du Lieutenant de vaisseau Le Coz qui a été classé premier à l'examen de sortie du concours des entraîneurs de la fédération nationale et qui sera désormais l'entraîneur des "Bleus de France". Ses cours commenceront le début juillet et seront obligatoires pour tous les joueurs du club.
Cette importante décision que vient de prendre le nouveau comité de l'A.S.B. doit porter ses fruits si, comme il faut l'espérer, les joueurs comprenant la bonne fortune qui leur échoit en la circonstance apportent toute leur bonne volonté pour suivre les cours de leur compétent professeur.
Élections: Comité d'honneur. Présidents: MM. Barat, chapelier; Godoc, boulanger; Langevin, représentant; Le Treusse, buraliste; Émile Lombard, rentier; Georges Lombard, hôtelier; Le Vessel, épicier en gros. Vice président: M. Jules Couadou de Rennes.
Membres: MM. L'adjoint au maire, président de l'office des sports; Castel, directeur de la brasserie de Kérinou; Gironde, masseur pédicure; Marcel Jourdan, bijoutier; Nicolas Maguérès de Morlaix; Louis Omnès, industriel.
Président du club: M. Louis Le Calvez, entrepreneur de transport, autres sections: M.Charles Le Bris, caissier à la mairie de Brest; Louis Quéré, représentant de commerce; Gaston Lhermitte, industriel;
Secrétaire général: M. Jos Guihéry, directeur de scierie; Secrétaire adjoint: M.Paul Sauquet, expert comptable; Trésorier général: M. Joseph Salaün, commis à la mairie de Brest; Trésorier adjoint: M. Louis Coatanéa, représentant de commerce. Membre, M. Jules Goanach, employé principal des postes.
Commissions: Football adultes: M. Le Calvez; Football Juniors: M. Gaonach; Basket & athlétisme: M. Le Bris; Terrain & matériel: M. Gaston Lhermitte; Fêtes & propagande: M. Louis Quéré.
Renouvellement des licences: Le versement est exigible à l'inscription.
Banquet de l'A.S.B.: Le banquet annuel s'est déroulé dans les salons de l'hôtel des voyageurs... Autour de lui MM. Dodu, président de l'office municipal d'éducation physique et des sports, Le Lieutenant de vaisseau Perraud, officier chargé des sports dans la 2ème arrondissement maritime; Le Page commissaire central, les représentants de la presse, les membres du comité, les principaux joueurs et leurs épouses.
Avant d'attaquer le menu, M. Quéré, représentant du "Trilles" à Brest et président de la commission des fêtes, fit servir un apéritif aux convives. M. Le Treusse, président d'honneur, offrit à chacunes des dames un petit bouquet de fleurs qu'il avait cueillies à leur intention...
Après les traditionnelles chansons, les couples dansèrent jusqu'à deux heures du matin au son d'un pick-up installé par la maison Capitaine tandis que les vieux discutèrent sport et évoquèrent de lointains souvenirs. (27-06)

Résultats, Infos.
Saison 1931 - 1932:

Société immobilière du Parc des Sports:
Les actionnaires de la S.I.P.S. sont convoqués à l'assemblée générale annuelle à l'hôtel des voyageurs vendredi 10 juillet à 20 h. 30.
Étant donné l'importance des décisions à prendre, les actionnaires sont instamment priés d'y assister. (07-07)
Stade:
L'A.S.Brestoise s'apprête à mettre en exécution la réalisation d'un stade moderne à Ménez-Paul, terrain situé sur la route de Gouesnou. Les travaux de terrassement et de nivellement du sol, confiés à une entreprise de travaux publics qui vient de mettre un terme à d'importants travaux pour la Marine (Ndlr: Entreprise Marc).
On ne peut prévoir encore quand les "Bleus" pourront disposer de ce stade. (27-10).
Championnat: Le championnat de l'Ouest débutera le 11-10. Si le calendrier est respecté, nous devrions connaître le champion de l'Ouest fin février car avec une seule poule, il n'y aura plus de poules de classements. Cependant avec les matches de Coupe de France, il y a plus de chance pour que ce soit fin mars.
Mouvements: Arrivée a
u club de Strubert défenseur, athlète footballeur. En novembre Pénnamen, l'avant centre démissionne pour signer au Stade Morlaisien. Si cela se confirme, nous compterons bientôt plus que des brestois dans l'équipe... morlaisienne.
Arrivées:
Deux anglais sympathiques arrivent en Bretagne: Pedder et Newton. Ils font l'objet d'une enquête de la part de la fédération française auprès de la Fédération Anglaise. Laquelle avait conclu à leur qualité d'amateurs. Ils sont embauchés dans l'entreprise Lhermite, au port de commerce.
Effectif:
Pour la garde des buts nous trouvons tout d'abord Pierre Coz en sérieux progrès sur la saison dernière, de même que Bosseur, un keeper plein d'avenir tout comme du reste Ménès, le junior qui s'entraîne avec assiduité. D'autre part Lejeune, est revenu et promet. Il y a encore Thiebaut, Hellou et aussi Roger Pouliquen, le gardien très remarqué dans les buts du Lycée.
Pour les autres places, ... dans le lot de la cinquantaine de joueurs, ceux-ci parmi les anciens: Le Gac, Trévien, Le Treusse, Hétet, Jesson, Josset, Le Roux, Phily, Coat, Bicrel, Callec, Loaec, Letty, Miry, Raoul, Salaün, ainsi que les ex-juniors Evillard, Pibrac, Quilly, Rolland, Kerdraon, Quéré, et les nouveaux venus Le Ball, Fouéré, Bizouaru, Terrom, Katonn, Ropars, Struber et un autre Salaün: Jean-Raymond. On annonce encore Mignon, Hascoet, Le Boulch, Le Goff, Jestin, Pennamen et... bientôt nous l'espérons une autre importante rentrée. (21-08)
Calendrier: Le 30 août match entre possibles-probables puis matches amicaux avec en vue la Coupe de France le 11 octobre. Championnat jusqu'à la fin décembre et, comme chaque année, des matches amicaux tant décriés par la presse locale. Fin de la saison (Championnat de D.H.) vers la fin mars. C'est un calendrier plein de promesses qui doit donner satisfaction aux plus exigeants de plus en plus nombreux. Il y aura de nombreux et beaux matches au Parc des Sports.
La commission des "Bleus" recherche activement des matches pour l'équipe seconde qui est pleine de promesses. (13-08).
Carnet des "Bleus". Le Comité de l'A.S.B. se propose d'éditer un carnet comprenant, en outre des calendriers de l'équipe première et de l'équipe réserve, un tableau pour le classement du championnat de l'Ouest et un calendrier en blanc permettant à chacun d'y inscrire le classement de l'équipe de son choix.
Les commerçants désireux d'y insérer de la publicité, ce carnet étant consulté régulièrement pendant dix mois, sont priés d'informer M. Guihéry... qui sera ravi de leur communiquer le tarif d'insertion par page entière, demi et quart de page. L'édition sera particulièrement soignée et le tirage de 3.000 exemplaires. (21-08)
Entraîneur: ... les cours de M. Krottenaü commenceront demain à 14 heures, au Parc des sports. La première séance est strictement réservée aux joueurs de l'équipe première, dont la présence est obligatoire. En outre, sont convoqués les joueurs Bosseur, Ménès, Le Treusse, Evillard et Pibrac.
Délégué, M. Ph. Le Treusse, chargé de la police du terrain, sur lequel aucun spectateur ne sera admis. Le gardien du Parc devra présenter huit ballons en état de jouer et préparer des douches chaudes.
Les joueurs du clubs, porteurs de leur carte de sociétaires sont invités à assister à cette première séance... (Ndlr c'est du sérieux!)
Par la suite M. Turnauert sera entraîneur enfin, début novembre, ce sera à nouveau M.Robert Coat qui prendra les destinées du club en main, aidé par M.Le Goff pour le physique.
Entraînement:
... le Comité attire l'attention de certains joueurs inscrits sur l'impossibilité qu'il y a pour le comité de sélection à les incorporer directement en équipe sans avoir pu juger lors des matches d'entraînements. Le Président de l'A.S.B. (17-09)
Une nouvelle organisation sportive à L'A.S.Brestoise: Nous vous avions annoncé qu'une nouvelle organisation était imminente. Elle est réalisée.
M. Turnauert, l'entraîneur hongrois, qui dirigeait l'entraînement des "Bleus" depuis quelques semaines à quitté Brest, hier.
Désormais, cette direction est assurée par Robert Coat, tandis que J. Le Goff sera chargé de la culture physique.
Je n'ai jamais vu M. Turnauert à œuvre, en tant qu'entraîneur: donc j'ignore la mesure de sa compétence. Mais il m'a suffi de le voir pendant quelques minutes, diriger une séance de culture physique, pour me rendre compte qu'il était nul, en dépit de sa bonne volonté.
Si les joueurs asbeistes veulent bien suivre les séance de J.Le Goff, beaucoup d'entre-eux en ont besoin, ils constateront qu'il était un apprenti et Le Goff un maître et que les séances d'hier qui paraissaient mornes et tristes seront demain amusantes, intéressantes et productives.
Au fond avant de songer à la technique d'une équipe, on doit tout d'abord se préoccuper de la mise en état physique des joueurs. (12-11)
Amical.
A.S.B. - Lorient Sport:
1 à 2.... Les "Bleus" vont affronter Lorient Sport pour le début de saison. L'équipe réserve affrontera l'équipe trois. Match qui devrait être plein d'informations pour la suite. L'A.S.B. dispose en plus des juniors qui font l'objet de soins particuliers, d'une soixantaine de joueurs... On doit pouvoir faire du bon travail cette année...
A l'A.S.B., le choix des sélectionneurs s'est porté sur onze des seize joueurs sélectionnés pour l'équipe première. On voit apparaître le junior Rolland comme attaquant...
... le programme du comité de sélection a été défini avec précision: essayer tous les joueurs dont les qualités se seront affirmées à l'entraînement pendant les matches amicaux. Composer ensuite une liste de seize joueurs parmi lesquels seront choisis le onze définitif compte tenu de la forme du moment.
Le Comité de l'A.S.B. estime que c'est une formule défendable et espère qu'elle donnera satisfaction aux sportifs brestois. (04, 05-09)
A.S.B. - Union Générale Arménienne: 3 à 3. Bon résultat face à une équipe qui vient de battre Guingamp. (22-09)
A.S.B. (2) - Armoricaine (2): 11 à 1 les réservistes surclassent les réservistes de l'Armoricaine. (18-10) Hungaria - A.S.B.: Les Hongrois et les Tchèques sont les rois du football continental. Les résultats internationaux le prouvent... Tous les clubs français cherchent à les attirer (les Hongrois), pour ce qu'ils apportent en technique qui émane de leur tempérament et de la ténacité avec laquelle ils acceptent de se plier à toutes les exigences de la préparation du jeu d'équipe.
En France, les prouesses individuelles sont en honneur; mais il est bien difficile de réunir onze phénomènes et de cette politique découlent les descentes rapides aux ascensions trop brusques.
En Hongrie, on se préoccupe avant et par dessus tout de la condition physique pour constituer des ensembles homogènes pour constituer une équipe.
Les Hongrois de la capitale se sont groupés pour constituer ce qui est une œuvre nationale...
... l'équipe de l'A.S.B. s'est préparée de son mieux sous la direction de M. Turnauert. Les joueurs ont travaillé sérieusement et l'application qu'ils apportent à écouter et mettre en pratique les conseils de leur entraîneur mérite récompense.
Demain? c'est peut-être trop demander. Le but de ces rencontres étant, dans l'esprit de leurs dirigeants de les mettre en contact avec des footballeurs de qualité pour parfaire leur forme.
Le Comité de sélection dont la juridiction s'étend aux joueurs premiers et de réserve, tous étant en principe aptes à figurer dans l'équipe vedette du club... Voici son choix:
Coz, Le Gac, Le Treusse, Josset, Cornec, Phily, Letty, Salaun, Lebail, Viel, Raoul. Callec et Mer étant au repos, Viel prend place en ligne d'attaque, Raoul passant à l'aile gauche ou il sera plus à l'aise. Demi-centre, Cornec, un jeune qui promet. Travailleur consciencieux et aguerri par une assiduité modèle à l'entraînement. Il devra se tirer d'affaire. Lebail, avant centre, est maintenu. Il devrait s'imposer demain. Il va s'employer pour justifier la confiance des sélectionneurs.
... Cette rencontre ne donna pas ce qu'elle promettait, l'équipe visiteuse ne possédant qu'une valeur quelconque. Il serait préférable, à notre avis, que nos compatriotes traitent avec des équipes promotionnaires de la capitale ou autres bonnes équipes régionales plutôt que d'exhiber ces formations étrangères de baladeurs affublés d'un titre ronflant, ce qui ne suffit plus au public. Score 4 à 1 pour l'A.S.B.(25, 26-09)
La Toussaint sportive. Étoile saint Roger (1) - A.S.B. (R); A.S.B. - Stade-Français:
Les trois commissions suivantes: Football (2), et Comité directeur, ont décidé, à l'unanimité, de laisser l'entraîneur du club M. Turnauert la sélection des équipes. Les commissions continueront de prendre part aux conférences sur la forme des joueurs et le jeu des équipes mais, en dernier ressort, l'entraîneur décidera.
En même temps qu'une responsabilité, c'est une marque de confiance envers l'entraîneur. (31-10)
A.S.B. - Stade-Français: 6 à 1. (02-11)
Coupe de France.
A.S.B. - U.S.O.:
Une A.S.B. alourdie (ce qui lui manquait) par l'essai de Mer au centre de la ligne intermédiaire permet de voir ce que sera l'A.S.B. de cette saison.
A.S.B. - U.S.O.: ... 4 à 2. il n'est bruit dans Brest et la région brestoise, que du derby local. La cote est pour les "Bleus de France". Les "Rouges et verts" ont aussi leurs partisans... enfin laissons leur leurs espoirs (!). Chez les "Bleus", rentrée de Strubert, totalement inconnu des brestois... il ne faut pas oublier que les dimensions du terrain, sa disposition et les conditions atmosphériques sont des facteurs qui, en football, ont une importance suffisante parfois pour justifier l'échec des pronostiques établis.
... L'A.S.B. bat péniblement les unionistes. Il convient de féliciter la ligne d'attaque des "Bleus" Letty, Callec et P.Salaun. Le Bail flegmatique, devrait jouer plus souvent sur ses inters. Le Treusse qui jouait attaquant est un peu dépaysé, fera mieux. En ligne intermédiaire, Josset fut le meilleur, Cornes et Phily furent dominés par leurs adversaires. A l'arrière, Le Gac déblaya souvent le terrain et profita de son expérience pour mettre hors jeu les unionistes. Trévien a conquis de haute lutte ses galons de titulaire. Partie remarquable. Coz n'a pas fait oublier Salou, Il fit preuve d'initiative... peut-être trop car il s'aventura hors de ses bois à tout propos. Qu'il se corrige de ses mauvais blocages et il sera excellent. Struber qui devait débuter avec les "Bleus" a dû repousser sa rentrée car il ne peut jouer en compétition nationale. (01, 02-10)
A.S.B. - A.S.Amicale de Paris: 4 à 8. La défaite des "Bleus" ne peut être une surprise pour qui connaît la valeur des promotionnaires parisiens. On apprend beaucoup à voir jouer les parisiens. Ils ne furent supérieurs aux nôtres que dans la façon de se démarquer et de conduire leurs attaques. Sur le papier, ce n'est pas grand chose; sur le terrain, c'est autre chose! Les brestois firent jeu égal pendant une heure jusqu'au penalty sifflé contre le goal brestois pour charge irrégulière. C'est quelque peu exaspérant! ((26-10)
Championnat.
U.S.Servannaise - A.S.B.:
4 à 2. L'A.S.B. gagne dans un style plaisant, contrastant avec le match de la semaine dernière contre les unionistes. On assista à de très belles combinaisons de jeu à terre. (12-10)
Saint-Brieuc - A.S.B.: 1 à 0. L'A.S.B. n'a pas démérité. Battue à dix secondes de la fin, elle a, de l'avis de notre correspondant qu'y si connaît, fourni une bonne partie... Les joueurs de l'A.S.B. ont commencé la culture physique. Ces premières séances ont été suivies avec intérêt par les meilleurs éléments. Si ceux-ci persévèrent dans cette bonne voie, ils ne tarderont pas à en tirer profit.
La vérité est en marche, réjouissons nous en. (18-10)
C'est le match le plus passionnant de l'année. La grande foule sera sur les touches de Prat-ar-Raty. C'est le match ou se rencontrent deux adversaires de toujours, mais aussi celle ou les deux groupements attestent de leur vitalité. Les parieurs vont s'en donner à cœur joie. Les connaisseurs sont nombreux à Brest. Il n'en est pas un qui voudrait manquer d'assister au match considéré, à juste titre, comme le plus important de la saison. Rentrée de Tartu. P.Salaün, blessé sera absent.
... 1 à 1. Match nul et jeu médiocre entre les deux équipes devant 3.000 personnes. Nous avons constaté la supériorité de Le Jeune sur Coz dans les buts. (06, 08, 09-11).
On chuchote.
... Que le comité de l'A.S.B. serait décidé à modifier complètement son organisation sportive actuelle.
Il s'agirait d'une action séduisante. Mais par correction pour ceux qui s'y emploient, nous préférons nous en tenir à l'annonce de cette nouvelle par le club. (10-11)
Drapeau de Fougères - A.S.B.:
2 à 4. La victoire des "Bleus" nous surprend agréablement. Si Fougères n'a pas une équipe de grande valeur cette saison, le déplacement est toujours difficile.
Commentaire local: "Les locaux peuvent s'estimer heureux de ne pas avoir encaissé une défaite plus sévère. C'est le meilleur compliment que nous puissions faire aux brestois, ou tous firent du mieux".
Que vaut l'équipe avec ces changements? Je crois que Robert Coat avec l'appoint de Le Goff, n'aura pas de peine à faire mieux que M. Turnauert. Il possède l'avantage de mieux connaître les joueurs, leur moral et possibilités. (16-11)
A.S.B. - F.C.Lorient: L'A.S.B. a remporté sur son terrain une victoire méritée face au onze lorientais handicapé par la blessure de leur ailier gauche et l'indisposition de Lelardeux. A l'A.S.B., Tartu revient en forme, mais ses ailiers, si ils se dépendent beaucoup, ils accusent une grande faiblesse dans le jeu défensif. Suite à cette victoire, l'A.S.B. se retrouve seconde au classement.
Lejeune: aucune faute et se racheta du dimanche précédent., Trévien: Vif et adroit, Le Gac en impose toujours par sa puissance et ses interventions; Chez les avants: Rolland émérite mais trop léger; Cornec, un peu lent. Il lui faudrait cultiver son shoot et perdre du poids; Callec: très bonne partie; Letty se retrouve et a été un des artisans de la victoire. Paul Salaün: ne réalisa pas bien que le plus effectif de la triplette centrale. (31-11)
Armoricaine - A.S.B.: C'est le match le plus important de la saison et, après demain, la grande foule sera sur les touches de Prat-ar-Raty, vibrante et enthousiastes mais comme toujours sportive ...
Ce n'est pas seulement le match ou se mesurent deux adversaires de toujours, mais c'est aussi une rencontre entre les deux groupements pour comparer leur vitalité... Les parieurs et pronostiqueurs vont s'en donner à cœur joie. Sont sélectionnés, dans les buts Lejeune parce qu'il réexpédie les balles plus rapidement que Coz lorsqu'il les a bloquées; Les deux arrières Le Gac et Trévien s'entendent bien maintenant (expérience, puissance, volonté et sang-froid et la netteté dans l'interception); Mer, Cornec et Josset dans la ligne intermédiaire une ligne solide; nous sommes enchantés de revoir Phily en avant... (06, 08, 09-11)
Armoricaine - A.S.B.: 1 à 1. Le match se disputa devant 3.000 personnes! (10-11)
Armoricaine - A.S.B.:
Dimanche dernier, assistait au match M.Le Chevalier, le sélectionneur de la L.O.F.A... dommage qu'il ait vu les acteurs sous un mauvais jour.
Dinard - A.S.B.: 1 à 3. La tactique des grands coups de pieds en avant dérouta les joueurs de Dinard. (07-12)
A.S.B. - Stade Quimpérois: 2 à 4: C'est toute l'histoire du football finistérien qui revient à la mémoire lorsque se succèdent ces initiales des deux grands pionniers du football de Basse Bretagne connues de tous.
C'est le début qui revient: c'est Pouliquen, c'est le brave papa Kerhuel, aussi toute la pléïade des chauvins des deux clubs; c'est aussi le pieux souvenir de tous ceux des premiers antagonistes qui ne sont plus...
Il y a eu du chemin parcouru depuis et cependant, tout cela est encore vivace... le match de dimanche permettra de mesurer tout le chemin parcouru de part et d'autre dans les deux clubs, ou tant de dévouement et d'abnégation, voir de sacrifices, ont été enregistrés pour la défense et l'essor de cette chose sacrée que l'on appelle "Le Club".
Blanc et Bleu, ne sont que des couleurs de maillots, de drapeaux plus exactement, mais l'un et l'autre des deux clubs sont demeurés, au sens exact du mot des clubs sportifs, sans se préoccuper d'autres contingences: c'est ce qui fait leur force.
La rencontre fut identique aux autres en ce sens que les représentants de la Cornouaille et du Léon se livrèrent une lutte acharnée, farouche par instants mais correcte. Par cette défaite, L'A.S.B. perd la première place du championnat.
Classement de la D.H. fin décembre:

1) U.S.Servannaise: 17 pts; 2) Stade Briochin: 17 pts; 3) A.S.B.: 16 pts; 4) Drapeau de Fougères: 14 pts; 5) Dinard Amical Sporting Club: 13 pts; 6) Stade Quimpérois: 12 pts; 7) Armoricaine: 11 pts; 8) Football Club Lorientais: 9 pts. L'Armoricaine et Lorient un match en moins.
Matches Inter-Ligues: L'Ouest bat le Nord 4 à 3. Victoire heureuse des Bretons qui jouèrent moins bien que les nordistes. Le match s'est déroulé sur le terrain de l'Armoricaine à Brest, en présence d'une foule considérable que l'on peut évaluer à 7.000 personnes ce qui donna une recette de 35.000 francs, ce qui est le record, et de loin, de tous les matches déroulés dans l'Ouest. Il est à noter que la tribune "Brest" s'écroula sous le poids des spectateurs, heureusement en ne faisant pas de blessés.
Équipe de l'Ouest: Gardien: Monoré (SSRUC); Arrières: Chartier (USSM) et Gervot (SCO); Milieu: Le Villain (DASC), Le Moal (USSM), Denis (USSM); Attaquants: Vaillant (SRUC), Paul Salaün (ASB), Milbéo (S.Morlaisien) , Goizard (S.Brioch), Le Dez (SCO). Remplaçants: Caroff (Armo), Trévien (ASB), Guizouarn (S.Morlaisien), Letty (ASB).
Juniors: Les Juniors de Cornouaille triomphent du Léon par 3 à 2.
Équipe du Léon: Danielou (USO), Pouliquen (SM), Donval (ASB), Laurent (ASB), Le Coz (USO), P.Kerdraon (ASB), Gergotich (ASB), Nédélec (ASB), Kériven (SM), Le Borgne (USO), Miossec (USO).
(Ndlr: Dans cette équipe apparaît un certain Gergotich. Je n'ai pu avoir le prénom du joueur. Cependant, Martial étant né en 1919, cela lui aurait fait 13 ans? C'est bien peu pour un junior. Cependant l'apellation juniors permettait, je crois, incorporer ce que nous appelerions minimes ou cadets.)


ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football.
Le football professionnel est instauré en France sur vote du conseil national de la F.F.F.
Coupe de France.
Club Français / S.O. Montpelliérain 3 à 0. Colombes (Yves du Manoir) Arbitre : M. Courbot Georges. (03/05).
Rencontres internationales.
France / Angleterre: Après la défaite anglaise, un commentaire de la presse anglaise.
Commentant le fait que l'équipe française infligea récemment une grosse défaite à l'équipe anglaise, le journal "People" écrit:

"Cette défaite est très regrettable. Le football-association est un jeu national anglais. Le fait qu'on se moque de nos équipes à l'étranger n'est pas seulement préjudiciable à notre habileté sur les terrains de jeux, mais aussi à notre fierté et à notre prestige en tant que britanniques.
Nous n'acceptons pas l'excuse que nos joueurs n'étaient pas assez entraînés. Si notre équipe n'était pas en parfaite condition, il ne fallait pas l'envoyer en France.
Les sports mettent aujourd'hui un pays en relief sur la carte mondiale. Être en tête du sport, c'est faire ressortir la vigueur et l'esprit d'entreprise d'une nation" (18-05)
France / Hollande: 4 à 3. Toujours avec l'ancien brestois Thépot dans les buts. (31-11)

Rugby.
18ème France / Irlande: 3 à 0. (02-01)


Athlétisme.
Jules Ladoumègue s'adjuge un sixième record du monde. Celui du Miles en 4' 9" 1/5. (06-10)


Cyclisme.
Tour de France à Brest: L'italien Batésiny gagne à Brest, Le Calvez second est premier au général et porte le maillot jaune. (03-07)
Pelissier gagne la dernière étape. Antonini gagne le tour. (27-07)


NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Nicholas Murray Butler (1862-1947; éducation, politique; États-Unis).
Après de brillantes études à l'Université de Columbia, de Paris et de Berlin, il enseigne à l'Université de Columbia dont il deviendra le recteur en 1902, position qu'il gardera jusqu'en 1945. Membre du parti républicain, il est proche de Elihu Root (Nobel en 1910) et de Théodore Roosevelt (Nobel en 1911). Il défend ardemment les Conférences de La Haye et préside de 1905 à 1924 la branche américaine de la Conciliation internationale, créé par d'Estournelles de Constant (Nobel en 1909).

Prix Nobel de la Paix: Jane Addams (1860-1935; Réformiste social, féminisme; États-Unis).


Réformiste sociale, féministe, présidente de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (1915-1936), présidente du Women's Américan Peace Party (avril 1915), elle représente les femmes au Congrès de la paix des femmes de La Haye (1915).
En 1889, elle crée à Chicago une maison pour les pauvres nommée "Hull House". En 1923, elle accomplit le tour du monde en donnant des conférences.
Elle obtient le Prix Nobel à cause de ses actions sociales dans le domaine de l'éducation, de la prévention médicale et de la santé et pour ses efforts en vue de l'amélioration des conditions de travail et d'éducation des femmes.
www.nobel-paix.ch

Espagne.
Fuite du roi Alphonse XIII. La république est déclarée en avril.
Chine.
A l'automne, les japonais se prétendant victimes d'un sabotage qu'ils ont organisés eux-mêmes sur une voie ferrée. Ils ont alors le prétexte pour occuper la Mandchourie. Les troupes chinoises se replient sans même combattre. C'est le premier pays qui relance une guerre depuis le conflit de 14-18.
Allemagne.
L'Allemagne arrête le paiement des réparations de guerre.

Aviation.
Les aviateurs Post et Gatty ont terminé leur tour du monde et atterri sur l'aérodrome Roosevelt-Field à New-York. Leur voyage autour de la terre n'a duré que 9 jours et demi. En arrivant ils avaient juste la force de sourire. (01-07)

Archéologie.
Découverte d'une des plus anciennes ville du monde, Tel-El-Azoul, au environs de Gaza. Ses habitants auraient été chassés par les moustiques il y a quatre mille ans. Nous y avons retrouvé environ quatre-vingt chambres construites il y a 4.000 ans... cette découverte est de nature à bouleverser l'histoire de l'antiquité...
Sir Flinders Petrie vit avec sa femme, égyptologue soit en Afrique, soit en Asie-Mineur ou il vient de faire cette découverte. M. Petrie a rapporté de Palestine une grande partie des trésors découverts au cours de ses recherches. Ces objets sont d'une valeur inestimable et remplissent actuellement les caves de l'Université de Londres. Il organisera une exposition à l'Université Collège. (06-07)

L'homme le plus rapide du monde.
Le lieutenant aviateur Stainforth à atteint 657.750 km.h. (01-10)

EN FRANCE:

Nous sommes sous la IIIème République. Gaston Doumergue est président de la République. Le 13 juin Paul Doumer lui succède.

Maréchal Joffre.
En Janvier, décès du Maréchal Joffre.
Exposition coloniale.
Le 6 mai Gaston Doumergue inaugure au bois de Vincennes l'exposition coloniale en compagnie de Lyautey. La France est désormais présente partout dans le monde: en Inde avec cinq comptoirs, en Afrique, en Indochine, à Saint-Pierre-et-Miquelon, en Guyane, aux Antilles, à Madagascar et en Océanie. En six mois 34 millions de personnes visiterons l'exposition.
Naufrage.
Le 14 juin, le Saint-Philibert sombre lors d'une tempête dans l'estuaire de la Loire. Surchargé avec 500 personnes à bord, le navire qui effectuait normalement la liaison Nantes - Saint-Nazaire revenait de l'île de Noirmoutier avec des excursionnistes. La tempête le fit chavirer. 28 rescapés ont pu être sauvés.

Congés payés.
Le congé annuel payé des salariés est fixé à une semaine pendant les trois premières années du contrat et ensuite à quinze jours. Ces dispositions ne seront applicables que jusqu'en 1933, aux établissements employant plus de cinq ouvriers. Il sera statué par décret sur le cas des ouvriers agricoles. (04-07)

Bulletins de paie.
La loi du 4 mars fait obligation aux employeurs de toutes catégories de délivrer aux employés et ouvriers des bulletins de paie. Une fiche, ou une enveloppe avec indication du chiffre des appointements, déduction faite des diverses retenues opérées soit, pour les assurances sociales ou autre cause. (18-07)

Essai des "Michelines".
On vient d'expérimenter, sur la ligne Palaiseau-Chartres, des automotrices conçues par la maison Michelin dont la principale originalité est d'être équipées de pneumatiques spécialement étudiés pour l'utilisation sur rails. Les essais ont parfaitement réussi, l'un des véhicules, dit "Micheline", ayant aisément atteint la vitesse de 120 km. heure. (25-07)

A l'assaut du Canigou.
Sur le sommet Catalan, la vieille Abbaye de Saint Martin, à 1.000 mètres d'altitude, reliée par un chemin muletier à la vallée, a été atteinte pour la première fois en automobile par M. Albert Molas.
La voiture a escaladé des rampes abruptes et passé des tournants vertigineux sans encombre... jusque là, il n'était possible d'y accéder qu'a pied ou dos de mulet. (01-10)

EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante".
Lakaat un tamm da yenañ: Faire refroidir un morceau
Un morceau de quoi?.. C'est une des nombreuses expressions qui signifient qu'on se libère le fondement d'un besoin urgent. Autrement dit poser une pêche, couler un bronze. Certains fermiers, tombant le pantalon derrière le talus d'un champ, disent qu'ils payent là leur bailleur: paen e aotrou.

"Expressions populaires bretonnes" Éditions COOP BREIZH.

Sauvetage en mer: "48 heures dans l'enfer des Etocs".
Les vaillants canotiers du "Vice Amiral Charles Duperré" du Guilvinec, ont réussi hier matin, à six heures trente, à sauver l'équipage du trois-mâts polonais "Pomorze". Ils ont également sauvé la femme du second capitaine, qui faisait son voyage de noce. Le "Pormoze", un trois mâts carré, sans moteur, venait de Saint-Nazaire sur lest et se rendait au Danemark pour être armé à neuf. Le bateau anciennement français sous le nom de "Colbert", devait devenir un bateau école. Complètement désarmé, il était remorqué quand l'amarre cassa au plus fort de la tempête.
Si l'équipage du voilier polonais s'embarqua sur le Vice-amiral Charles Duperré, c'est non seulement parce que ce dernier accosta le premier le trois-mâts en détresse, mais parce qu'il était le plus puissant et le plus rapide. Le canot de Saint-Pierre avait d'ailleurs brisé son gouvernail... Tous depuis dimanche matin avaient fait maints efforts pour porter secours à l'équipage du "Pomorze".
Reboisement des Monts d'Arrée.

Une société forestière à Scrignac plante 30.000 pins sur le plateau dénudé du Menez-Verngam. Dans la presse on dénonce unanimement la disparition de nos forêts... dans la zone des opérations (de la guerre) 66.000 hectares de forêt ont disparu et 486.000 hectares ont été déboisés au trois quart... Puis après la guerre, le prix du bois étant devenu des plus profitables, les ravages se sont poursuivis. La spéculation aidant, on s'est empressé de réaliser le capital forestier...
La société forestière de Scrignac plante ici (sur le plateau dénudé du Menez-Verngam) 30.000 pins sylvestres. Son premier acte est de couvrir ainsi cinq hectares de ce terrain inculte.
Dés sa création, elle avait fait venir un tracteur qui traça de longs et profonds sillons. Deux hommes, l'un creuse un trou à la houe; le second y enfoui les racines d'un plan minuscule et tasse la terre de son sabot. Les arbres se dressent ainsi avec rapidité.
Ces hommes et ces femmes, venus là bénévolement, travaillent à une louable activité. Des entreprises comme celle-là, dont l'intérêt n'est prévisible qu'à longue échéance, réclament un réel dévouement... Entre le plafond bas du ciel et le plateau montagneux, roulent les appels d'une corne.
Les travailleurs se dressent. A l'autre bout du plateau, sous quelques arbres, fume une chaudière:
- Le corn-boot, c'est le clairon de la soupe.
... ce plateau, nous expose M.Coant, président de la société, couvre 172 hectares. Nous espérons la reboiser en grande partie.

La Dépêche du 17-01
Tournoi de sixte.
Premier tournois de sixte dans la région le dimanche 10 mai. Organisé par le Stade Léonard sur le terrain Eugène Quéméneur, les engagements sont gratuits. Les tirages seront effectués par une commission de trois membres du Stade et un membre du comité des trois premiers clubs inscrits. Cette commission jugera souverainement...
Ce tournoi prend le nom de "Challenge du Léon" ... l'équipe gagnante recevra en toute propriété une coupe et six médailles. L'équipe suivante six médailles...
La Dépêche du 01-05

Humour.

Trains de vacances.
Poursuivant méthodiquement leur effort en vue de donner la possibilité aux provinciaux émigrés dans la capitale, de venir reprendre chaque année le contact avec la terre natale, les chemins de fer de l'état organisent trente-sept départs de trains vacances sur la Bretagne, en maintenant à 38 % le taux de réduction consenti sur les billets de train. En outre les billets comportent une franchise de 30 kilos de bagages et une validité de 90 jours...
Les trains vacances desservent toutes les gares du réseau de l'état et du réseau de la "Compagnie d'Orléans". Ils sont composés de wagons couloirs de 2ème et 3ème catégories, et ont la marche des grands express...

La Dépêche du 30-05

ET À BREST:

Victor LE GORGEU, est maire de Brest.

Parlé "Tit Zef".
Mesline:
Très fragile
L'origine de ce terme est obscure. Faut-il voir dans ce mot la trace de la particule à sens négatif de l'ancien français "mes" qui subsiste dans "mésalliance" par exemple? Ou encore la racine "mesel", faible, chétif en ancien français? "Elle est si chétive, la pauvre! Si mesline! [... ] Mesline.. en langage brestois.. très fragile." (Léontine Drapier-Cadec, Rue de Madagascar, p. 181.)

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Brest les trous.
Pour la modernisation des services des P.T.T., la plupart de nos rues doivent être éventrées. Il faut dit-on, savoir souffrir pour être belle. Notre cité en offre aujourd'hui l'exemple. Pour avoir voulu posséder un bel hôtel des postes, la voici tailladée de toutes parts, percée de trous, crevée de tranchées. (Ndlr: les travaux sont réalisés par l'entreprise A.Marc)
Les câbles téléphoniques et télégraphiques qui aboutissaient à l'ancienne poste, ainsi qu'à l'ex-Cercle militaire de la rue Jean Macé, doivent désormais atteindre la place Anatole France...
Malgré les dispositions prises pour éviter d'avoir à creuser à nouveau des tranchées dans les rues actuellement bouleversées, il faut prévoir dés à présent que des travaux du même genre seront repris dans quelques temps... La cause? C'est qu'il ne s'agit plus des P.T.T. mais d'une autre administration, celle de la Marine qui veut joindre la préfecture à la caserne Guérin par un tube pneumatique. L'entente devait sans doute être impossible.
Les brestois ne manqueront pas de le regretter.

La Dépêche du 20-01

Téléphone.
Plus de 1.000 abonnés sont raccordés au téléphone automatique le 1er juillet.

Monument à la marine Américaine.
Cours Dajot, la construction commence à monter.

La Dépêche du 23-01

L'Afrique à Brest.
Les tribus soudanaises à Brest. Les cinquante noirs qui constituèrent la curieuse attraction de la foire commerciale de Nantes, viennent, avant d'entrer à Paris, passer quelques jours à Brest.
Place de la Liberté, tout un village noir avec ses fileuses, tisseuses, vanniers, son école (?), sa sorcière ses danseurs de fusil, ses musiciens et, toutes les danses soudanaises exécutées par les plus beaux nègres, négresses et négrillons de la tribu.
Visite du village...

La Dépêche du 23-04

Colonies de vacances.
Le premier départ des enfants pour les colonies de vacances de la ville de Brest a eu lieu les 4 et 5 juin courant.
Assistaient au départ, place de l'Harteloire, M. Dodu, chargé des œuvres municipales, M. Kutschener, régisseur de la caisse des écoles.
Le transport des petits colons, pour leur plus grande joie, s'est effectué dans d'excellentes conditions. A peine arrivés à Porspoder, les grèves des sables ont eu leur visite, ou les jeux sont organisés, aussi nombreux que variés.
Les appétits aiguisés par le voyage et le grand air font honneur au menu préparé avec soin, servi par un personnel habitué et aimant les enfants.
Comme les années précédentes, Porspoder recevra 600 élèves.
Il a été installé cette année, à leur intention et comme emploi du temps les jours de pluie, un cinéma qui déjà hier à permis de filmer Charlot, si apprécié des enfants. Un phonographe "Concert" complète ces séances récréatives. En un mot, tout est prévu pour que le séjour des petits colons brestois à Porspoder soit rendu le plus agréable possible.
Souhaitons leur de bonnes vacances et aussi beaucoup de soleil.

La Dépêche du 06-06

Pourquoi pas des rues "piétonnes" ?
J'étais ces jours-ci à Séville... dans la célèbre calle de Sierpes et d'y avoir pris un plaisir extrême.
Personne ne semblait y être sur le qui vive. Des groupes s'entretenaient au milieu de la chaussée et, des grands cafés, montait un brouhaha joyeux... une activité indubitable se manifestait autour de moi. Des groupes d'élégantes passaient sortant des plus engageantes boutiques... et à la terrasse des grands cercles qui s'ouvrent sur la Sierpes, les "Ventres dorés" de la ville étalaient leur tranquille richesse avec une impassibilité de pachas turcs.
A quoi teint donc cette sensation de laissez-aller et de bien-être... ?
Et tout à coup l'évidence. C'était simple... Mais tout simplement parce qu'il n'y passe et doit passer aucun véhicule. Le claquement du fouet, l'appel des cornes d'auto, les imprécations, les invectives, la terreur de la mort ou de la mutilation imminente, tout cela en ce lieu d'élection, n'existe pas. La Calle Sierpes est exclusivement réservée aux piétons. C'est là qu'ils viennent jouir de la vie, deviser sans alarme et goûter le plaisir de ne rien faire.
Ceux qui peuvent se payer un café le prennent et les autres se consolent en regardant.
Voilà donc réalisé ici ce système dont l'adoption à maintes fois été proposée dans diverses grandes villes comme Londres....
Pourquoi, s'est on demandé, ne pas créer, dans les parties les plus encombrées de nos grandes cités, celles ou les véhicules s'entrecroisent dans tous les sens au point de se barrer réciproquement la voie et d'aboutir à des embouteillages inouïs?
Pourquoi ne pas créer des espèces d'oasis, des zones neutralisées ou seule la circulation des piétons serait permise?
On pourrait arriver à proximité en automobile. Pour y pénétrer il faudrait obligatoirement mettre pied à terre. Ceux qui se récrieraient contre cette entrave, apportée en apparence à la liberté de leurs mouvements, savent très bien que cette entrave existe déjà. Dans aucune grande ville actuellement on ne peut obstruer d'une automobile une voie particulièrement encombrée. Il faut de toute manière, circuler, aller garer sa voiture dans des rues moins fréquentées... assez loin de l'immeuble que l'on veut visiter.
Quelle sensation de tranquillité et de bien-être dans les rues réservées aux piétons!. Là plus de sens unique, plus de sens aucun, plus d'agent gesticulant comme un chef d'orchestre, plus de coups de sifflets et plus de malheureux humains traqués, apeurés, traversant furtivement la chaussée, risquant leur vie dans cette manœuvre.
Rendus à leur sérénité primitive et au plaisir de la flânerie intégrale, les passants dans les rues "piétonnes" ont plaisir à respirer, à contempler les étalages et à faire leurs achats au gré de leur fantaisie...
Tôt ou tard, le sur-encombrement inouï des parties les plus centrales de nos cités amènera à combattre le mal par sa suppression localisée. Il y aura des rues, des groupes de rues, des îlots ou aucun véhicules n'auront le droit de circuler, excepté ceux par exemple des médecins et l'on verra alors certaines voies de nos grandes villes, aujourd'hui rendues impraticables par l'ouragan ininterrompu des automobiles, redevenir comme au temps de nos grand-mères, des rendez-vous d'élégance et de flânerie sans angoisse.
Mais quelles seraient ces voies? Cela cher lecteur, ne me regarde pas. Il faudra nous en rapporter à Monsieur le Maire.
Vive Monsieur le Maire! (Ludovic Naudeau)

La Dépêche du 23-05

Un stade nautique municipal à Brest.
Le Conseil municipal a pris la décision de construire un stade nautique. Nous ne saurions mieux justifier cette décision qu'en publiant des extraits du rapport joint à l'avant projet présenté par le C.N.B.
La décentralisation des services de la marine vers l'ouest de la côte brestoise et l'extension du port de commerce vers l'est ont, ces dernières années, causé la disparition des grèves et bassins ou, depuis des siècles, des générations de brestois purent apprendre à nager... ou goûter aux plaisirs de la balnéation.
En ouvrant dès 1920 une baignade, sous forme de bassin flottant, le C.N.B. avait provisoirement comblé cette nature... sa disparition, suite aux travaux d'extension, oblige à rechercher une solution définitive...
Pour beaucoup de ces familles, empêchées faute de moyens de pouvoir offrir un séjour à la mer ou à la campagne, la baignade du C.N.B., présentait d'incontestables avantages.
L'installation réalisée par le C.N.B... la surveillance, offraient des garanties aux familles... Depuis 1920, une moyenne journalière de 350 à 400 enfants et jeunes gens fréquentèrent assidûment cette baignade, ce qui en 10 ans, représente environ 400.000 bains. Durant cette période, le club n'a jamais eu à déplorer le moindre accident même pas par congestion, l'horaire des bains étant strictement respecté.
Par contre, mettant à profit l'éducation reçue, les nageurs du C.N.B. s'enorgueillissent de compter aujourd'hui à leur actif, plus de 70 sauvetages de vies humaines accomplis dans divers pays du monde et souvent dans des conditions difficiles.
Tant pour l'hygiène que pour la santé et la sécurité, la natation présente des avantages reconnus... Les succès obtenus par nos nageurs, contribuent à faire connaître notre grand port.
Le C.N.Brestois est champion de France de sauvetage depuis trois ans. Il a distribué plus de 3.500 brevets de nageurs... et glané dans le sportif de nombreux titres... c'est pour lui permettre de continuer son œuvre... que nous avons étudié le nouveau projet.
Le terrain envisagé est situé sur le terre-plein en bordure du bassin dit des yachts et entre la forme de radoub et le bassin de Poullic-al-Lor.
L'établissement comprendra une cuve en béton de 50 m. de long sur 15 m. de largeur et sera limitée à 33.33 m. ce qui la divisera en deux parties: Un bassin d'agrément et un bassin d'apprentissage.
Clôturé... le stade comprendra un logement pour le gardien, une caisse lingerie, remise, 80 cabines individuelles...
L'autorité municipale est décidée à agir vite mais, il faut compter avec les lenteurs administratives... ainsi nous pensons qu'en mai ou juin 1932 nous pourrons inaugurer le stade nautique municipal de Brest.

La Dépêche du 07-07

Un hôpital civil sera construit à Brest.
Décret du 23 juin déclarant d'utilité publique la construction d'un hôpital civil à Brest:
Article premier: Est déclaré d'utilité publique dans la ville de Brest (Finistère), la construction d'un hôpital.
Art. 2. Le maire de Brest agissant au nom du conseil d'administration des hospices, est autorisé à acquérir soit à l'amiable, soit par vote d'expropriation... le terrain dont l'occupation est nécessaire pour le projet... etc.
Le nouvel hôpital sera construit sur l'emplacement de l'ancien "Camp des fédérés". Il aura pour limite nord les habitations à bon marché de Kerigonan, au sud la venelle de Kérabécam, à l'est la rue Félix Le Dantec, et à l'ouest la route de Kérinou, longeant le camp des confédérés.
Superficie 91.769 mètres carrés.
Le nombre des lits sera de 600 et porté à 800 dans un avenir plus ou moins proche pour une dépense estimée à 2.750.000 fr. Les fonds proviendront tant d'une subvention provenant du pari mutuel que du produit net du leg "Métivier" aux hospices de Brest...

La Dépêche du 12-07

Transformation du littoral brestois.
La transformation se poursuit avec une grande ampleur en laissant quelques mélancolies au cœur de nos vieux concitoyens. Les travaux entrepris pour doter notre ville d'un port commercial et militaire correspondant aux besoins... ont eu pour conséquence la suppression des grèves fréquentées...
On se baignait au pied de la ville quand, il a 70 ans, on entrepris l'excavation des falaises de Porstrein et de Poullic-al-Lor, pour y construire terre-pleins et bassins pour remplacer le port marchand de Penfeld.
On se groupait jadis devant les murailles du Château, sur le promontoire du Parc-au-Duc, qu'on appelait alors la Pointe aux Blagueurs. Le public n'a plus accès à cette pointe fameuse dans les annales de la cité , dit notre ami Louis Detournel dans "Histoire anecdotique de Brest".
Elle était le rendez-vous des flâneurs et des vieux marins qui venaient là chaque jour devant le grandiose panorama de la rade apprécier ou critiquer les mouvements des navires (Ndlr: à voile) et les manœuvres à bord; discuter sur l'origine de la voile qui se montrait dans le goulet.
Méres et enfants venaient guetter les navires impatiemment attendus des mers lointaines et bien des cœurs ont battu autrefois sur la pointe des blagueurs.
Sous Kerangoff et la Baterie-de-sept, à la Grande-Rivière et aux Quatre-Pompes, d'aimables parties s'organisaient au bord des flots et, sous les tonnelles des guinguettes... montaient les chants et sonnaient les rires. Les terre-pleins de la Ninon vinrent opposer l'obstacle de leur rectitude militaire à la fantaisie de la côte et aux divertissements des gens.
On se tassa sous le Château, entre le Fer-à-Cheval et le petit bassin, que ne fréquentaient plus que les fervents de la natation. Un nouveau terre-plein submerge le tout aujourd'hui.
Mais les blagueurs n'avaient pas disparu et ils fréquentent aujourd'hui une autre pointe: celle des remparts de Recouvrance d'où l'on domine la rade et d'où l'on suivait les évolutions non plus des frégates mais des cuirassés et torpilleurs.
Cette pointe aussi s'écroule dans l'explosion des mines et se nivelle sous l'effort d'impressionnants engins....
C'en est fini des grèves des blagueurs... ils se sont réfugiés sur l'emplacement de l'ancienne loterie qui surplombe le terre-plein du Château.
C'est là maintenant qu'ils exercent leur droit de regard sur la rade et qu'ils s'épuisent en commentaires...
Cependant , à la pointe, les travaux avancent malgré la résistance des fortifications, des casemates, plates-formes bétonnées et des abris de munitions...
Au pied des falaises rocheuses, des hommes firent des trous de mines... Deux puissantes pelles à vapeur plongent leur pelle dentée dans le tas de matériaux éboulés... pour déposer leur chargement dans des wagonnets... avec de tels engins, on comprend que les travaux avancent rapidement.
Ce terre plein là s'étendra jusqu'au tunnel de la Ninon, comprendra 2 hectares 500 gagnés sur la mer et 2 hectares 300 laissés libres par l'arasement des fortifications. Les matériaux issus de ces travaux serviront à combler la passe Ouest de la rade-abri. Ceci permet de juger des travaux en cours. La passe, qui mesure 200 mètres, a des profondeurs qui atteignent 26 mètres. Pour la combler, il faut un barrage qui à la base aura 100 mètres et 10 au sommet. C'est donc un minimum de 200.000 mètres cubes qu'il faut transporter.
L'entreprise Limousin assure les travaux... Le rempart ou s'assemblait les blagueurs, n'offre plus que les ruines d'une puissante muraille... si les vieux marins de nos anciennes frégates revenaient, c'est bien vainement qu'ils tenteraient de reconnaître la côte qu'ils chérissaient tant.

La Dépêche du 22-07
Le "Jeanne d'Arc" a quitté Brest pour sa première campagne.
50 ans jour pour jour, après le navire d'instruction "La Flore", le nouveau croiseur "Jeanne d'Arc", et son commandant Marquis, école d'application des enseignes de vaisseaux de 2ème classe à quitté Brest pour sa première campagne. Ce départ était un événement. Aussi, très nombreux étaient les curieux et les familles des partants sur le cours Dajot et principalement sur le magnifique belvédère de l'ancienne batterie du Château qui domine la rade.
(11-10)
L'Armoricaine.
Qualifiée pour la coupe de France mais, ne voulant pas risquer un nouveau déficit, l'Armoricaine à décidé de s'abstenir au profit de la Stella Cherbourg qu'elle devait rencontrer dimanche à Fougères.
Nous approuvons entièrement ce forfait, tout en regrettant que la F.F.F.A. se désintéresse des clubs de second ordre en imposant à certains de trop durs sacrifices. Elle est la première victime car n'ayant pas joué, elle perd le pourcentage qui normalement lui revenait.
(17-11)
Patronage Laïque de Lambézellec.
L'engouement du football prend des proportions considérables à Brest et dans la région. On rencontre de plus en plus de pratiquants qui évoluent le dimanche matin dans des formations intitulées: les Pingoins, les Pélicans, les Goélands etc. L'une d'entre elles n'a pas hésité un seul instant à s'appeler le Red-Star du Pilier-Rouge.
Quelques bons éléments pratiquent dans ces équipes formées entre camarades; mais ils trouvent des difficultés à conclure des matches car il leur est interdit de jouer contre des clubs appartenants à la L.O.F.A..
Désirant aplanir ces difficultés, Le Red-Star du Pillier-Rouge, qui n'est entre autre que le patronage laïque de Lambézellec, se propose de s'affilier à la Ligue... (
17-11)
Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: mar 5-oct-04 23:33 x