Historique: 1930

Précédente : Index : Histoire : Suivante

Ligue de l'Ouest.
Champion: Club Sportif Jean Bouin Angers qui termine la poule finale sans défaite.

Pour la saison 1930 - 1931, le championnat de division d'honneur de l'Ouest se compose à nouveau de deux poules de quatre clubs qui sont: le Stade Quimpérois, A.S.Brestoise, Armoricaine, U.S.Servannaise, Dinard A.S.C., Drapeau de Fougères.

À l'A.S.B.:
Résultats, Infos
.
Fin de saison 1929 - 1930:

Des nouvelles d'un nomade: Roger Brenner dont nous annoncions le retour à Brest est au Soudan... Il nous présente ses vœux... "Je suis actuellement au groupe Méhariste du Hodh, au Soudan... Leurs couleurs (C.N.B.-A.S.B.) me sont toujours chères et je suis avec intérêt leur marche glorieuse dans les championnats grâce à la Dépêche sportive... que je lis même sur le sable brûlant du désert... "
Choses & autres: Il est question d'une lettre de l'U.S.O. à l'A.S.B. demandant de bien vouloir étudier la possibilité de fusion des deux clubs. Déjà envisagée il y a quelques saisons, il semble que ce ne soit pas encore pour cette année, l'A.S.B. ayant refusé.
D'autre part, l'A.S.B. a l'intention d'acquérir un terrain comprenant tous les aménagements modernes. Une réunion s'est tenue vendredi dernier au siège. Le projet a été approuvé. Reste à réunir les fonds.
Dans ce but, un Comité de sept membres a été nommé.
L'ordre de grandeur du projet est de 250.000 fr. qui seraient réunis en 500 titres de 500 fr.. remboursables en neuf ans avec 6% d'intérêt. Si aucun obstacle ne s'y oppose... la réalisation sera immédiate. (05.02)
Bis: La période des mutations arrive, cette année, il semblerait que l'U.S.O. soit le principal club inquiété par les départs. Le Stade Morlaisien, après avoir engagé un ancien joueur très connu des brestois, Nicolas Maguérès comme capitaine d'entraînement, fait signer Milbéo qui devait, en 1929, signer à l'A.S.B. mais n'avait pas pu avoir l'autorisation des dirigeants de l'U.S.O. Maguérès fit d'autre propositions sur Brest mais sans succès.
La naissance d'un beau stade à Morlaix, a donné appétit aux dirigeants Morlaisiens. Nous regrettons que Nicolas Maguérès dont nous avons ici, maintes fois, chanté l'esprit sportif, ait consenti à jouer le vilain rôle qu'on lui prête. (05-06).
Bulletin: ... la constitution de la société immobilière sera établie dans quelques jours... appel pressant à tous les membres honoraires pour apporter leur quote-part à la souscription... Les actions émises n'étant que de 100 fr., productrices d'un intérêt de 5%, bien des familles de joueurs notamment peuvent souscrire... c'est un devoir...
... on dit qu'un membre du Comité de l'A.S.B. va présenter une offre de fusion à l'U.S.O...
Il est dommage que cette offre n'ait pas été faite plus tôt, quantité de sportifs dont nous sommes, s'en réjouiraient. Cette solution ne pouvant que servir l'intérêt du football brestois. (10-05)

Futur Ménez-Paul:
. Création de la Société immobilière du Parc des sports de Ménez-Paul.
M.Edouard Mocaër est l'architecte qui en charge du projet de stade offrant 6.000 places.
Championnat.
Quimper - A.S.B.:
A l'annonce d'un match Stade Quimpérois - A.S.B., c'est toute l'histoire du football finistérien qui repasse sous les yeux des vieux du sport. C'est la glorieuse A.S.Lambéllézéenne qui défile du plateau de Kercastrec avec les silhouettes de Maguérès, de Max Bühler, de tous les autres. C'est aussi la barbiche du papa Kerhuel, qui pointe vers la droite ou la gauche, selon la tournure de la partie. C'est le souvenir d'une amicale et éternelle rivalité qui revient à notre pensée. C'est tout l'ardent esprit de clocher qui prend bien vite allure de chauvinisme. C'est tout un tas de choses: des drames, des comédies. C'est la lutte avec l'électricité dans l'air... Et nous voici à l'avant-veille d'un autre match Quimper - A.S.B..
La belle tenue de l'A.S.B. à Angers, dimanche dernier, la victoire remportée par le Stade sur les Servannais, l'importance du résultat quand au classement des deux adversaires qui se serrent de très près, tout concourt pour faire de dimanche une rencontre de grande envergure, à laquelle la foule des grands jours va assister.
La caravane des autos de Quimper s'apprête à prendre la route. Toute la grande banlieue brestoise affrète des autocars et les sportifs brestois ont réservé leur après-midi pour se rendre au Parc des Sports ou les deux équipes vont mettre tout en œuvre pour le triomphe de leurs couleurs respectives. (03-01)
Quimper - A.S.B.: 1 à 1. Sur un terrain transformé en marécage, , les Quimpérois avantagés physiquement, s'adaptèrent mieux au terrain. But de Sézenec au début de la partie... Sur une action de Callec qui fit une passe de toute beauté pour Paul Salaün qui égalise...
Nous avons remarqué à Quimper le demi-droit Tanguy, M.Legrand et Venturini, mais les arrières dégagent trop en force, sans se soucier de la direction de la balle qui arrive souvent sur les demis adverses.
A Brest, les avants et demis désavantagés par le poids face aux adversaires, se dépensèrent pour combler ce handicap. Miry, Letty et Paul Salaün se mirent en évidence. Mignon a largement gagné ses galons d'équipier premier. La défense R.Coat, J.Salaün et Salou, justifièrent leur réputation. ( 06-01)
A.S.B. - Dinard: 7 à 0. Partie admirable des "Bleus". (27-01)
Cholet - A.S.B.: 2 à 1. (03-02)
Guimgamp - A.S.B.: 2 à 0. (17-02)
A.S.B. - U.S.O.:
3 à 2. Difficile. L'U.S.O. menait par deux à zéro à 15 minutes de la fin. L'A.S.B. a failli se faire battre par L'U.S.O., ce qui n'est plus arrivé depuis au moins cinq saisons! (10-02)
A.S.B. - Lorient: 3 à 2. Grande journée. Les techniciens des "Bleus de France" poursuivent leur politique de poussée des jeunes. Pénible victoire des "Bleus". (20 & 24-02)
A.S.B. - Laval: 6 à 0. (10-03) et A.S.B. - Fougères: 2 à 2. (17-03)
A.S.B. - Angers: ... L'A.S.B. à force de travail et de persévérance, est arrivée à une sérieuse amélioration de son style... Malgré cela, Angers gagne par 4 à 0 et confirme sa place de leader. Les Bleus font jeu égal pendant une heure puis Angers marque par quatre fois. Deux buts sont imputables à Kéravec qui manque encore de métier. (31-03)
A.S.B. - Armoricaine: 2 à 2. (11-04)
Quimper - A.S.B.:
4 à 1. Les Bleus ont été handicapés par la sortie de leur demi-centre Mignon.
Classement de fin de saison: 1er: C.S.J.Bouin, 56 pts.; 2ème: Drapeau de Fougères, 45 pts; 3ème E.A.Guingamp, 44 pts.; 4ème: U.S.Servannaise, 43 pts; 5ème: St. Quimpérois, 42 pts; 6ème: Dinard A.S.C., 42 pts.; 7ème: F.C.Lorientais, 40 pts.; 8ème: A.S.brestoise, 38 pts.; 9ème: C.O.Choletais, 36pts.; 10ème: U.S.Ouvrière, 28 pts.; 11ème: Stade Lavallois, 24 pts. (05-05).
Coupe de France: Trente deuxième de finale de la coupe de France.
Sélections: Paul Saläun est sélectionné avec l'équipe de l'Ouest pour jouer contre l'équipe du Sud-ouest. Victoire de l'Ouest 3 à 1 avec un but de Paul. (02-05)


Résultats, Infos.
Saison 1930 - 1931:

Comité: Président Général du club: M.Émile Barat, chapelier 48 rue de Siam.
Bureau: Président: M.Barat;
Vices présidents: MM. Gaston Lhermitte, industriel; Henry Le Roux, commerçant; M.Charles Le Bris, caissier à la mairie de Brest.
Secrétaire général: M.Jos Guihéry, directeur de scierie;
Trésorier général: M.Joseph Salaün, employé à la mairie de Brest;
Trésorier adjoint: M.Jules Goanach,commis principal des postes;
Membres: M.Simon Zéno, entrepreneur; Armand Rouaux, négociant.
Commission des juniors et scolaires: Président M.G.Lhermite;
Membres: MM. Henry Coatpéhen, employé des câbles télégraphiques; Joseph Quéméré, commis des postes.
Commission Football: Président: M.Henry Le Roux;
Membres: MM. Robert Coat boulanger; Jean Hétet, ouvrier à l'arsenal; Paul Morvan, commerçant; Auguste Pouliquen, élève en pharmacie; Jean Kervella, agent technique principal; Louis Le Gac, ouvrier à l'arsenal, Paul Morvan, commerçant; Paul Salaün, comptable; Jean Cervaux, nickleur.
Commission d'athlétisme et de préparation militaire: Président Charles Le Bris;
Membres: MM. Pierre Gueguen, agent technique; Louis Monconduit, agent technique principal; Françis Torillec, instituteur; Fernand Tranvoëz, ouvrier à l'arsenal; Joseph Salaün; Charles Rousseau, ingénieur..( 07-07)
Entraîneur: Cette année le comité directeur décide de faire appel à un entraîneur. Le premier nommé est L'ancien international Robert Coat.
(Ndlr: Très rapidement, Coat sera remplacé par le Lieutenant de vaisseau Le Coz. puisque en juillet, je vois les convocations du 19-07 notées plus bas)
Entraînements: Les joueurs de football sont convoqués au Parc des Sport de 19 à 20 h 30 sous la direction de l'entraîneur du club. Tous les joueurs inscrits, anciens et nouveaux, à quelque équipe qu'ils aient appartenus la saison dernière, sont tenus de prendre part à toutes les séances. Le pointage des joueurs est fait à chaque fois par les délégués de service, et il en sera tenu compte pour la composition des équipes... il est rappelé que l'accès du Parc des Sports est strictement réservé aux joueurs de football, aux membres du comité et à ceux de la commission football, à l'exclusion de tout autre sociétaire...
(12-07)
Suite: Demain dimanche 20 juillet, à 8 h, avenue de la gare, départ des joueurs de football pour la grève de Tréompan, près de Ploudalmezeau, pour le séance générale d'entraînement, sous la direction de M.le Lieutenant de vaisseau Le Coz. Se munir d'un repas, de l'équipement complet de football et si possible d'un maillot de bain.
Programme: 10 à 11 h 30, leçon technique et tactique, entraînement; 11 h 45,
bain; midi, déjeuner; 13 h 14 h 30, jeux libres (emporter des cartes à jouer); 14 h 45,, culture physique; 15 h 30, causerie sur les règlements du jeu de football; 16 h;, quelques courses et concours variés; 17 h. départ pour Brest.
Les possesseurs d'appareils photos sont priés de s'en munir. (19-07)

Fin: L'A.S.Brestoise à Tréompan. Mettant à exécution le programme qu'elle s'était fixée, l'A.S.B. en dépit du mauvais temps, a, hier, comme annoncé emmené ses joueurs de football à Tréompan.
0 9 h, la caravane, composée d'un grand et confortable autocar et de cinq voitures automobiles quittait Brest.
A 10 h elle atteignait la jolie grève de Tréompan, ou, malheureusement, le crachin et le vent sévissaient.
A l'abri des rochers, on s'installait cependant que les dames préparaient le "campement", les joueurs, déjà en tenue, prenaient la leçon d'entraînement sous la direction de l'entraîneur Le Coz.
Toutes les catégories étaient représentées et, à côté des minimes et juniors, nous avons noté la présence de des joueurs connus que sont Coat, Le Gac, Paul, Jean et René Salaün, Hétet, Callec, Laé, Trévien, etc.
Terminée vers midi par un concours de dribbling, ou le nouveau joueur Breton prit de justesse la première place devant Paul Salaün, handicapé par une erreur de parcours, la leçon attesta, en raison du temps peu favorable, le désir qu'ont certains joueurs de soigner leur préparation.
Souhaitons que leur exemple incite ceux qui n'ont pas encore répondu à l'appel du Comité à venir en nombre demain soir au Parc des Sports pour le séance d'entraînement.
Quelques nageurs ayant pris leur bain, on se mit "à table" les uns dans les rochers, les autres dans une auberge voisine; puis les jeux ici, les chansons là-bas emmenèrent les excursionnistes à 16 h, pour le retour charmant vers Brest dans la gaieté et la bonne humeur.
Notons avec plaisir la présence de M.Le Treusse président d'honneur du club et celle de MM.Zéno, Monconduit, Servaux, J.Salaün et Le Bris, membres du Comité.
Bref bonne journée malgré le mauvais temps, au cours de laquelle se resserrent les liens de camaraderie qui unissent la grande famille des "Bleus de France".
Pour terminer, l'équipe Le Bris-J.Salaün a ravi a Le Gac Guihery le titre de champion de la belote du club. Les nouveaux champions ont accusé une forme éblouissante. (21-07)

Communiqué: En plus du calendrier de début de saison, le Comité rajoute: "... sous la compétente direction de son entraîneur, l'A.S.B., dont nous avons pu suivre les séances d'entraînement nous apparaît en notables progrès du côté technique et également en ce qui concerne la tactique de jeu. On sait qu'il y a une méthode qui, espérons le, prévaudra sur les efforts individuels, certes quelquefois couronnés de succès, mais qui sont bien un réel obstacle à la cohésion de ce que l'on appelle une équipe et dont tous les actes doivent être coordonnés vers un but commun: la progression du team...".
(19-08)
Bis: à 20 heures... réunion obligatoire pour les joueurs toutes catégories: conférence-causerie sur "la tactique et la la technique du jeu d'équipe" (M. Le Coz), et sur "les règles essentielles du football" (M; Guihéry).

Équipe seniors saison 1930-1931.

Seniors saison 1930-1931.

Match amical:
... parmi les clubs qui abordent demain la compétition, bien peu sont préparés rationnellement. Il n'en est pas de même des joueurs de l'A.S.B. qui, eux, progressivement, méthodiquement depuis le début juillet qu'ils travaillent sous la direction de leur compétent entraîneur, sont arrivés à acquérir à l'heure actuelle une forme déjà bonne. Parallèlement, la technique des assidus des cours d'entraînement, s'est améliorée...
A.S.B. - Real Club Deportivo Espanol: Victoire du Déportivo par 7 à 3. Bonne :galerie mais pas suffisante pour couvrir les frais de déplacement du Déportivo... Les visiteurs ont produit une très grosse impression. Dès le début cependant, ils nous donnèrent l'impression de jouer avec nonchalance. Peut-être était-ce les effets d'un déjeuner trop copieux...? Callec ouvrit la marque à la 5ème minute. Mi-temps 2 à 1 pour le Déportivo. A la reprise P.Salaün égalise. Par la suite feu d'artifice des espagnols.
... Chaque joueur asbeiste s'applique maintenant à bloquer la balle, ce qui est déjà un bon résultat, mais il est indispensable maintenant à la plupart de la contrôler en pleine course (la méthode des espagnols est la plus frappante et la plus récente), et dès qu'ils seront arrivés à ce résultat, ils pourront affronter de bonnes équipes avec des chances de succès. (08-09)
A.S.B. - U.S.O.: 8 à 5. Les avants n'ont pas tergiversé pour tenter leur chance au but... On peut attribuer quelques buts à Coz, mais ce buts furent rentrés par manque de blocage, ce qui peut s'acquérir avec l'entraînement. Par ailleurs, ce goal très souple, est doué d'un très bon gabarit physique et d'un excellent coup d'oeil. Ainsi nous sommes persuadés que ce joueur sera apte à rendre d'excellents services dans peu de temps à l'A.S.B., et ceux qui pensent le contraire se rallieront à notre raisonnement si le directeur sportif du club lui permet de poursuivre sa carrière à ce poste. (12-11)
Championnat:
L'A.S.B. disputera le championnat d'honneur groupe Ouest de la L.O.F.A. avec: le Drapeau de Fougères, Dinard Amical-Sporting-Club, Union Sportive Servannaise, Armoricaine de Brest. (05-08)

A.S.B. - Quimper: 4 à 6. Les sportifs sincères ont été enchantés de l'exhibition fournie par l'A.S.B. Les circonstances ont été défavorables, avec cela une trop grande nervosité du gardien de but Roudaut, nous avons l'explication de cette petite défaite.
Quimper a gagné grâce aux qualités athlétiques de tous ses joueurs et à la volonté de son avant-centre.
L'A.S.B. réussit de bien belles combinaisons grâce à la technique acquise à l'entraînement.
A Quimper, la technique est nettement insuffisante. L'individu joue bien, mais l'équipe n'a aucune tactique. On frappe dans la balle et on dégage au petit bonheur; on compte sur la virtuosité des camarades. L'avant-centre est rapide et puissant et a fait gagner son équipe. Hélas! ses services sont pauvres et peu de passes précises, aucune passe en profondeur.
Enfin les avants ne jouent pas en liaison étroite avec leurs demis. Ces derniers, solides ont été largement dominés par leurs adversaires. Leur contrôle de balle est insuffisant et leur tactique inexistante... Le gardien de but fut bon.
A l'A.S.B. progrès tactiques et technique très nets.
A l'avant, cinq hommes qui savent jouer au football dans l'équipe, mais encore maladroits. Les demis furent courageux, ils surent alimenter leurs avants et utiliser les arrières. Maintenant dans ce bloc de huit joueurs, chacun sait ce qu'il a à faire; l'entraînement et l'étude compléterons ces qualités qu'ils ont exhibées devant nous.
Les arrières savent servir leurs demis et ne dégagent pas n'importe ou. C'est bien, il faut continuer. Le gardien de but commit quelques fautes que les quimpérois surent exploiter... (22-09)
Armoricaine - A.S.B.: 1 à 5. Foule record au stade de l'Armoricaine. Comme dans tous ces matches ou une rivalité excessive oppose ces deux clubs, le match fut d'une qualité médiocre. Les conditions atmosphériques expliquent en partie cette insuffisance, l'affolement de la majeur partie des joueurs, avides du résultat fit le reste. L'A.S.B. fit preuve de plus de cohésion. Bonne rentrée de Salou malgré son manque d'entraînement. (20-10)
A.S.B. - Drapeau de Fougères:. 3 à 2. Rentrée de l'international Robert Coat qui jouait depuis le début de saison avec les vétérans et qui à répondu présent au premier appel du nouvel entraîneur. Telle qu'est l'équipe de l'A.S.B. elle a fière allure. Son manque de poids est compensé par une technique améliorée qui permet d'éviter grâce au démarquage les heurts avec l'adversaire trop souvent regrettés. (26 & 27-10)
U.S.Servannaise - A.S.B.:
7 à 1. Ce résultat est de ceux qu'il faut classer dans les accidents. Une blessure d'amour propre... (03-11)
Dinard - A.S.B.: 0 à 6.
... la meilleure prestation de l'A.S.B. depuis le début de la saison... (17-11)
A.S.B. - U.S.Servannaise:
6 à 3. En première mi-temps, les servannais jouèrent beaucoup mieux que les brestois. Mi-temps 2 à 2. En seconde mi-temps, avec le vent et le soleil dans le dos, les "Bleus" marquèrent quatre fois contre uns aux servannais. Salou fut tout simplement formidable. (29-12)
Classement le 29 décembre: 1) Drapeau de Fougères 14 pts, 2) A.S.B. 12 pts; 3) U.S.Servannaise: 11 pts; 4) Dinard: 10 pts; 5) Armoricaine: 8 pts.
Coupe de France:
Saint Brieuc - A.S.B.: 2 à 1. (11-10)
Vétérans:
C'est dimanche 2 novembre que les vétérans de l'A.S.B. rencontreront en amical l'équipe première de Crozon.
Désirant ne rien laisser au hasard, le Colonel Émile Colin, a détaché hier, à Crozon, son commandant en second, à seule fin de préparer le cantonnement.
Celui-ci s'est acquitté de sa tâche le mieux possible. Au prix de mille difficultés, il a réussi à trouver deux chambres pour les hommes. Tant qu'à la croûte, elle sera assurée par Mme Le Gall, qui, pour la circonstance sortira un menu de derrière les fagots.
Vu le nombre de supporters et supportrices, un car spécial a été commandé. Quand au programme du déplacement, nous le feront connaître qu'après décision du colonel. (28-10)


ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football.
Le 13 juillet, coup d'envoi de la première Coupe du Monde.
Coupe de France.
F.C.Sète / Racing Club Paris. 3 à 1 (ap); , Colombes (Yves du Manoir) Arbitre : M. Conrie Roger. (27/04)
Coupe du monde.
Uruguay / Argentine. 4 à 2. à Montevideo.

France / Mexique: 4 à 1. Curieux péériple pour la première Coupe du monde, en Uruguay!
Voyageant en compagnie des délégations roumaines et belges, les Français mettent quinze jours pour traverser l'Atlantique. L'initiateur de la Coupe du monde, Jules Rimet -qui va donner plus tard son nom au plus prestigieux trophée- a eu toutes les peines du monde à persuader leurs employeurs de libérer pour l'occasion les joueurs internationaux. Le 13 juillet, Lucien Laurent, attaquant de Sochaux âgé de 23 ans, entre à son tour dans l'histoire en inscrivant le premier but de la coupe du monde, montrant la voie aux Français face au Mexique. Mais les défaites contre l'Argentine, future finaliste, puis contre le Chili, élimineront les Bleus de la compétition.
Rugby.
France - Ecosse. A Colombes. 7 à 3.
(02-01)
Irlande - France. 5 à 0. devant 25.000 personnes. (26-01)
France - Galles. 11 à 0. A Colombes. (22-04)

NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Nathan Söderblom (1866-1931; Religion; Suède).
« Seigneur, donne-moi l'humilité et la sagesse de servir la grande cause de l'unité de l'Église » Söderblom effectue des études de théologie à l'Université d'Uppsala dont il deviendra archevêque. En 1893, il accepte un poste de pasteur de l'église luthérienne suédoise de Paris, où il s'installe avec son épouse et collaboratrice Anna Forsell, l'une des vingt étudiantes sur les mille sept cents étudiants de l'époque.

Ils auront treize enfants. A Paris, Söderblom est le premier étranger à obtenir un doctorat de la Sorbonne. Il rencontre Alfred Nobel qui apprécie ses idées et soutient financièrement sa paroisse. Söderblom prononcera ses obsèques funèbres en 1895. De retour à Uppsala, en 1901, il enseignera la théologie et participera à la création de l'Union mondiale des Églises pour la compréhension internationale en 1914. Pendant la Première Guerre mondiale, il maintient le contact avec les Églises en organisant en décembre 1917, une conférence de l'Église neutre qui élabore un manifeste stipulant que : « L'Église doit éveiller des consciences de l'humanité… la guerre est incompatible avec l'esprit du Christ…
L'Église doit prêcher afin que les Nations et les communautés agissent en fonction de principes éthiques en fondant leur espoir de coexistence sur des principes de vérité, de justice et d'amour ». C'est grâce à son action que se réunit à Genève une conférence internationale, qui posera les fondements d'une rencontre œcuménique de large envergure. Cette rencontre, qui a lieu à Stockholm en 1925, réunit 600 délégués appartenant à 37 pays et a pour thème: « l'Église et les relations internationales ».
www.nobel-paix.ch
Éthiopie.
Avril: Hailé Sélassié devient empereur d'Éthiopie.
Inde.
Gandhi est arrêté pour désobéissance civile.
URSS.

Les paysans russes se soulèvent contre la collectivisation des terres (mise en place des kolkhozs).
Droit de vote des femmes.
Le droit de vote est accordé aux... femmes turques. (20-04)
Allemagne.
Septembre: Raz de marée du parti nazi (plus de 6 millions d'électeurs).
Vieux comme un Turc!
Le célèbre Zaro Agha âgé de 156 ans, l'homme le plus vieux du monde vient de partir aux États-Unis pour une exhibition... accompagné de son secrétaire, un jeune homme de 75 ans.

Haro est un grand admirateur du Sultan Mustapha Kemal pacha... Il estime que le "sultan républicain" a à son actif d'excellentes réformes, mais il lui reproche d'avoir accordé trop de libertés aux femmes . Zaro est de la vieille école et pense que les femmes sont faites pour vivre enfermées et non pour se montrer en public avec des jupes courtes et des cheveux coupés.
Zaro a survécu à ses dix femmes et à ses 28 enfants sauf une fille âgée actuellement de 65 ans. Il se nourrit exclusivement de légumes, fruits et de yoghourt. Il est presque chauve et la dernière de ses dents est tombée en même temps que l'empereur Napoléon III.
Le Mathusalem turc reproche aux gens d'à-présent de vivre trop rapidement : "Il y a cent ans, dit-il, on prenait son temps pour voyager on réfléchissait avant d'agir. On était plus riche, l'or était abondant et tout était bon marché". Il n'est cependant pas un détracteur systématique des mœurs du jour et manifeste un enthousiasme sans réserve pour le cinéma, le phono, la T.S.F...
La Dépêche du 07-07

Tremblement de terre à Naples.
2.000 morts, 4.500 blessés, 4.000 maisons détruites. Il y aurait un million de sans-abris.

La Dépêche du 25-07

EN FRANCE:

Nous sommes sous la IIIème République. Gaston Doumergue est président de la République.

Normandie.
Lancement du Normandie. Le paquebot sera le fleuron de la marine française. Il détient le Ruban Bleu qui est le record de la traversée de l'atlantique pour un transatlantique.
Ligne Maginot.
Le 4 janvier, vote de la loi qui prévoit la construction de la ligne Maginot.
Union européenne fédérale.
En mai, Briand présente un mémorandum sur la mise en place d'un régime d'union européenne fédérale.
Jean Mermoz.
Le 12 mai Mermoz accompagné de Dabry et Gimié effectue la première liaison postale aérienne directe France-Amérique du Sud.

La première foire de Tamanrasset obtient un très beau succès.
En 1909 le général Laperrine, alors colonel, commandant le territoire militaire des oasis sahariennes, avait eu l'idée d'organiser dans le Hoggar une foire annuelle, à laquelle devrait participer des commerçants algériens et tunisiens, ainsi que des commerçants soudanais.
Cet intéressant projet ne pu être réalisé, en raison principalement de l'insécurité qui régnait dans certaines parties du Sahara, ainsi que des difficultés que présentait, à cette époque, un voyage transsaharien pour des commerçants peu soucieux d'en affronter les fatigues et les risques.
Aujourd'hui, le Sahara central est totalement pacifié et le Hoggar est relié par des bonnes pistes pour automobiles, au Soudan et au Niger, ainsi qu'à l'Algérie et à la Tunisie, le gouvernement algérien a repris l'idée du général Laperrine, en organisant à titre d'expérience, un marché d'échanges à Tamanrasset, chef-lieu administratif du Hoggar.
Cette foire a obtenu le plus grand succès. Si les commerçants de l'A.O.F. n'ont pas pris part personnellement à cette manifestation, en revanche, les Touaregs sont allés au Soudan et en ont rapporté des produits destinés à la foire.
C'est ainsi que des moutons à poil dit daham, provenant de l'Adrar des Iféghas, ont été vendus à des commerçants venus de Touat et de Tidikelt, et une quarantaine de bœufs à bosse (rébus) furent achetés par un commerçant indigène d'El Goléa, pour être répartis dans les exploitations agricoles de cet oasis.
D'Agadés, on a rapporté des selles de méharis, des cuirs brodés, coussins, des sacoches qui ont été acquis pour la plupart par des commerçant algériens et tunisiens.
A noter que ces derniers se sont rendus à Tamanrasset, avec une caravane de 25 chameaux transportant principalement du thé.
L'importance des transactions, qui se sont élevées approximativement à un million de francs, a conduit quelques commerçants à créer une succursale à Tamanrasset, ce qui prouve leur confiance dans l'avenir économique de ce centre, comme point de transit entre l'Afrique du Nord et l'Afrique Noire.

La Dépêche du 01-07
Nouvelle Citroën.

Des voitures toujours plus perfectionnées.
... Qu'importe à nos clients de savoir que la tenneur en nickel de l'acier de l'arbre de pont à été diminuée, que la dimension du Klaxon à été réduite, ou qu'une nouvelle presse est utilisée pour l'mboutissage des ailes... ce qu'ils désirent c'est que leurvoiture soit bonne, économique, et bon marché...
Ce ne sont pas les réclamations de nos clients qui nous ont fait reporter au centre du volant les commandes d'éclairage fixées sur le tableau de bord... l'allumage par batterie n'a pas été imposé par le mauvais fonctionnement de la dynamo mais par ses avantages propres.
Pourquoi deux lampes pour éclairer interieurement le tableau des appareils de bord de nos C6 alors qu'une lampe assurait convenablement l'éclairage? parceque deux lampes éclairent mieux qu'une... la lecture est plus commode et que la deuxième contrôle l'éclairage exterieur.
La substitution des malles Citroën (licence Coquille) aux malles ordinaires... un constant souci d'améliorer les aménagements pratiques de nos voitures... Ainsi le moindre changement est expérimenté scinetifiquement, méthodiquement, dans nos laboratoires; qui comptent parmi les mieux outillés du monde; et dans cet admirable champ d'expériences qu'est pour l'automobile l'autodrôme de Montlhéry. Allez y quelques jours; vous y verrez toujours , poursuivant une ronde sans fin, une Citroën à la recherche d'un nouveau progrès. (01-01)
L'Islam et la France.

Simultanément, les deux chefs de l'Islam dans notre Afrique du Nord , le Sultan du Maroc et le Bey de Tunis, sont les hôtes de la France métropolitaine.
Reçus solennellement à l'Élysée, ils rencontrent dans le peuple français l'accueil le plus sympathique. Entre le monde musulman et nous, il n'y a point de divergences graves, il y a des points de rapprochement chaque année plus nombreux.
Ces points de rapprochement viennent d'être mis en lumière au "Congrès des Amitiés Françaises" , à Liège, par le très éminent représentant du Sultan du Maroc en France, administrateur de la mosquée et de l'institut musulman de Paris, Si Kaddour ben Ghabrit.
J'ai personnellement (Henry Bérenger) l'honneur de connaître Si Kaddour ben Ghabrit. C'est un homme dans la force de l'âge, grand, énergique, méditatif, en qui s'allient parfaitement la force et la finesse de la race musulmane, avec toutes ses belles traditions culturelles, de courtoisie et de sociabilité...
Si Kaddour ben Ghabrit aime vraiment la France, son libéralisme, sa tolérance, son courage, son génie chevaleresque et philosophique. Il n'a eu pour la louer, qu'à laisser déborder son cœur et son esprit. Traçant au Congrès un tableau du monde musulman, qui compte plus de trois cent millions d'âmes, il a constaté que vingt-cinq millions sont Français. De Damas à Tlémcen, de Fez à Dakar, du Tchad au Niger, l'association s'est faite, de plus en plus solide et harmonieuse, entre les disciples du Coran et la civilisation française.
"Les français, a dit Si Kaddour, par leur caractère et leur culture, sont le peuple que les musulmans comprennent le mieux et celui dont ils se rapprochent. A la base de l'esprit français comme de l'esprit musulman, règne le libéralisme le plus généreux".
L'orateur a rappelé que, dès le dix-huitième siècle, en 1767, le Roi de France et le Sultant du Maroc avaient signé un accord autorisant le Consul de France à faire exercer le culte catholique et reconnaissant le droit à une mosquée pour les musulmans en France. Il a montré que, depuis 1830, la France s'était appliquée, par ses divers gouvernements à faire évoluer les peuples musulmans dans le cadre de leur religion et des institutions qu'elle comporte.
Le Coran en effet n'est pas seulement une Écriture Sainte; il est en même temps un Code civil et criminel, un Traité de politique et de diplomatie. Il est "Le livre" par excellence, celui qui contient tout ce qu'un Musulman doit connaître et pratiquer. La France a très bien compris cela; elle a partout et toujours respecté ce tout indivisible que forme la vie coranique. C'est ce qui explique sa popularité immense dans toute l'étendue de l'Islam...
Comme l'a fort judicieusement rappelé Si Kaddour ben Gharbrit
"après la guerre, quand les prétentions internationales se posèrent, on a retrouvé la Tunisie et la France unies. Le choix de l'Ismam parmi les puissance européennes va toujours vers la France. Le lien le plus précieux entre les peuples est l'amitié. La France a le privilège de détenir cette richesse. La France a conquis le cœur innombrable de l'Islam".
D'aussi nobles paroles , issues du cœur musulman, auront un écho certain dans la conscience française. N'oublions pas qu'en 1914, à l'heure de l'invasion de notre patrie, les Musulmans algériens, tunisiens et marocains ont versé sur le front français leur sang par dizaines de milliers pour contribuer à sauver la France, et qu'ils ont réussi avec nous...
Si demain les même périls réapparaissaient, si la France pacifique et pacificatrice était à nouveau attaquée par des impérialistes étrangers, elle trouverait encore la même aide fraternelle dans la France Musulmane de l'Afrique et de l'Asie... L'arabe et le Berbère se rendent aujourd'hui parfaitement compte que l'association franco-musulmane a été féconde et qu'elle peut et doit se développer dans le respect réciproque des croyances, des mœurs et des institutions, sous le signe d'un commun consentement...
Voilà ce que signifiait hier le voyage de M.Doumergue en Algérie et ce que signifiera demain son voyage en Tunisie. Voilà ce que vient d'acclamer Paris en acclamant les grands caïds musulmans à notre revue du 14 juillet. La France n'est pas seulement une puissance européenne de quarante millions d'âmes, elle est aussi une puissance africaine de vingt-cinq millions de musulmans. N'est-ce pas notre meilleure réponse et la plus digne de notre histoire, à certaines provocations venues de l'étranger? .
Henry Bérenger; La Dépêche du 19-07
Assurances sociales.
La loi sur les asurances sociales est applicable à partir du 1er juillet. (Cela ne va pas sans poser des problèmes sur les évaluation des salaires, les feuilles de paie...)

EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante".
La tête et le chapeau.
Une bonne partie de la dignité extérieure du paysan breton résidait dans le chapeau. L'homme en avait parfaitement conscience. La même remarque, d'ailleurs, est valable pour les Bretonnes en ce qui concerne les coiffes. L'abandon de ces "habillements de tête" a signifié une décadence de notre civilisation traditionnelle et spécialement du savoir-vivre. Quand le costume de ville se mit à l'emporter sur la guise du terroir, ce furent les chapeaux qui résistèrent le plus longtemps. C'était déchoir que de prendre la casquette ou le béret basque, appelé par dérision "la bouse de vache". On cite le cas de ce paysan léonard, devenu ouvrier à l'arsenal de Brest, au début du siècle, et qui resta fidèle jusqu'à la fin à son grand chapeau malgré son prix élevé. Il coûtait 14 francs quand la casquette était donnée à 40 sous. Et le brave homme disait: "Si je laisse celui-là aussi, quel honneur me fera-t-on?"

"Savoir-vivre en Bretagne" Édition d'art JOS Le Doaré

Guipavas.
Le conseil municipale, le 19 mai, demande que le centre de dirigeables soit transformé en aéroport.
Guillotine à Quimper.

Les bois de justice sont arrivés en gare de Quimper hier dimanche, à 17 h. 50.
Yves Le Floch, le meurtrier de Plouhinec... sera exécuté demain mardi au lever du jour. (04-08)
"Fil rouge": Le pont de Plougastel.

Il portera une des plus belles routes touristiques de la région... Sur l'axe central et sur celui de Plougastel, le tablier et le garde-corps est terminé... il ne manque plus que l'asphalte de la future route... Tous ces efforts se sont fondu dans ces trois arches dont l'élégance n'exclue nullement la robustesse et qui relieront de façon définitive deux contrées qui, pour être voisines, semblaient devoir demeurer étrangères. (11-02)
On pourra passer sur le pont de Plougastel vers le 15 août.
... ainsi nous assisterons bientôt à l'achèvement de ce pont qui nécessite l'emploi de 25.000 mètres cubes de béton, 1.500 tonnes d'acier, et 80.000 mètres carrés de coffrage... (02-07)
Inauguration: Le pont est inauguré le 9 octobre par le Président Doumergue qui coupa le traditionnel ruban. Mais il était plus agréable, surtout pour le voyageur avide de pittoresque et ayant le pied marin, d'embarquer au port de commerce sur une solide barque de Lauberlach aux voiles couleur de tan (pour assister à l'inauguration).
Circulation: Grâce au pont Albert Loupe, on passe maintenant de la rive de Brest à la rive de Plougastel et réciproquement sans attendre. Voici quel à été le trafic les jours derniers:
Dans la journée du 13 1.260 piétons passèrent, ainsi que 148 automobiles, le 14, il y eut 633 piétons et 182 autos; le 15, le nombre des piétons fut de 545 et celui des autos 201.
Le Bac... derniers voyages!


Profondément vexé, j'écume, je rage, mais je marcherai jusqu'au bout coûte que coûte, Monsieur le pont géant de Plougastel.

Travaux: L'entreprise Limousin, n'abandonne pas notre région; elle va maintenant procéder au comblement de la passe ouest du port et unir le môle des quatre pompes à l'extrémité des de la grande jetée. MM. Breffell et Virot dirigeront ces travaux avec la compétence dont il ont fait preuve durant la construction du pont.
Aux deux extrémités du pont vont être aménagés des jardins autour des statues ainsi qu'une plantation de sapins qui vont rendre l'accès articulièrement engageant.
Le balisage des arcs pour la navigation nocturne est achevée.
A l'entrée, côté Brest, l'éclairage est assuré par des lampes éléctriques placées sur la toiture des maisons de garde. Une barrière mobile porte en son mileu une lampe rouge.
Quand avec aisance on a roulé sur la chaussée admirablement plane, c'est sans agrément que l'on s'engage sur la route de Plougastel à Daoulas, qui est complètement défoncée.
En entreprenant la construction du pont, le département avait formé le le projet de construire des voies d'accès dignes de son importance... les projets sont depuis longtemps terminés et les subventions utiles ont été votées par le Conseil Général. Il n'a pas été possible d'acquérir les terrains nécessaires, certains propriétaires ont en effet manifesté des exigences exhorbitantes qu'il faut procéder à des expropriations, ce qui nécessite de longs délais. En attendant, la route de Plougastel sera réfectionnée entièrement. Tout aussitôt, on entrprendra la construction de la nouvelle voie qui, on l'espère, sera terminée dans deux ans.
Gestion: Pour tous ce pont est une oeuvre admirable que l'on ne se lasse pas d'admirer, mais l'intervention du garde chargé de la perception du péage est beaucoup moins goutée... La douloureuse n'est jamais la bienvenue.
La construction de l'édifice a nécessité des dépenses qu'il faut aujourd'hui couvrir. Est il définitif (le péage)? Nous ne l'espèrons pas, il sera fonction du rendements du péage. C'est ainsi qu'un pièton paie sur le pont de la Corde, 0,25, versait 0,40 sur le bac de Plougastel et n'obtient le passage sur le pont Albert Loupe que pour 0,50. Pour une bicyclette 0,25, 0,60 et 1 fr. pour un autobus 10, 12 et 15 fr.
Ajoutons que sur le pont Albert Loupe des abonnements mensuels ouvriers existent qui donnent droit à quatre passages par jour pour 20 fr. par mois et 10 fr. pour deux.
Les autobus assurant les services journaliers ont une réduction de 50 %; services bi-hébdomadaires 30 %; hébdomadaires 20 %.
D'autre part les mutilés de guerre, les familles nombreuses, tous ceux qui ont une carte de réduction sur les chemins de fer, les société de sport, musique etc... se déplaçant en groupe 50 %.
Les passages nocturnes (19 heure à Six heure ou 21 heure à 6 heure) ont augmenté de de moitié.
On ne manquera pas de constater que bientot le trafic sera plus important que par le bac qui lui, faisait des recettes annuelles de 200.000 fr.
Que les tarifs soient réduits, nous le souhaitons, car il n'est pas indispensable que notre seule génération soit seule à supporter les frais de l'ouvrage.
D'autre part, l'état nationalisant les plus belles routes départementales, ne tardera pas à s'atribuer celle du petit Paris à Daoulas... donc le pont lui-même.
Ainsi depuis le premier octobre, l'état à nationalisé la route de Crozon au Faou et le pont de térénez, celle de Chateaulin à Carhaix, celle de Chateaulin à Camaret... dans ce cas les taxes seraient supprimées.
Souhaiton qu'en nationalisant les route, l'état se montre aussi généreux que le département dans l'attribution des crédits d'entretien.
Conséquence inattendue mais logique:


- Dis m'man, maintenant qu'il y a un pont tu iras souvent me chercher des p'tits frères à Plougastel?
- ?... !...

Tarifs.
1) Passage d'une personne à pied ou en voiture, pour un cavalier ou un conducteur de bestiaux (le passge d'animaux étant payé à part) : 0.50 fr.
2) Pécheurs et pécheuses de crevettes de la région, munis d'une autorisation spéciale, et piètons bénéficiant du demi tarif (jour et nuit): 0.25 fr.
3) Abonnement mensuel, pour quatre passages de jour ou de nuit: 20.00 fr.
4) Petit camion à bras non chargé ou chargé de 50 kg. au plus, conducteur non compris: 0.50 fr.
5) Voitures d'enfants et brouettes, conducteurs non compris: 0.25 fr.
6) Ane chargé ou non: 0.50 fr.
7) Veau, porc: 0.50 fr.
8) Mouton, brebis, bouc, chèvre, cochon de lait: 0.50 fr.
9) Cheval, mulet, boeuf, vache chrgés ou non: 1.00 fr.
10) Voiture à deux roues attelée à un cheval ou mulet, munie de ressorts, destinée au transport des voyageurs, conducteur compris: 2.00 fr.
10 bis) Même voiture, chargée de marchandises: 2.50 fr.
11) Voiture à quatre roues, attelée à un cheval ou mulet, munie de ressorts, destinée au transport des voyageurs, conducteur compris: 2.00 fr.
Chaque cheval en plus du premier: 1.00 fr.
12) Charette à vide ou chargée à moins de 50 kg. avec un cheval et conducteur: 2.00 fr.
13) Charette chargée avec cheval et conducteur: 3.00 fr.
Chaque cheval en plus: 1.00 fr.
14) Charette attelée d'un âne, chargée ou non, avec conducteur: 1.50 fr.
15) Chariot de roulage à quatre roues attelée d'un seul cheval vide ou chargée à moins de 50 kg. et conducteur compris: 3.00 fr.
Chaque cheval en plus du premier: 1.00 fr.
16) Chariot de roulage à quatre roues attelée d'un seul cheval vide ou chargée à plus de 50 kg. et conducteur compris: 4.00 fr.
Chaque cheval en plus du premier: 1.00 fr.
17) Bicyclette cycliste compris: 1.00 fr.
18) Motocyclette ou bicyclette à moteur, avec conducteur: 2.00 fr.
19) bis. Voiture automobile à trois places, conducteur compris, voyageurs non compris: 3.00 fr.
20) Voiture automobile à quatre places, conducteur compris, voyageurs non compris: 6.00 fr.
21) Voiture automobile à six places maximum, conducteur compris, voyageurs non compris: 8.00 fr.
21 bis) Voiture automobile de six à dix places maximum, conducteur compris, voyageurs non compris: 10.00 fr.
22) Autobus, autocar, de 10 à 20 places maximum, coducteur compris, voyageurs non compris: 15.00 fr.
22 bis) Autobus, autocar, à plus de 20 places maximum, coducteur compris, voyageurs non compris: 20.00 fr.
23) Camion, camionnette, remorque de tracteur vide ou chargé, conducteur compris, voyageurs non compris, d'après le poids du véhicule et de la marchandise (avec minimum de 5 fr.), la tonne: 7.50 fr. (Ndlr: Ouf!! attention aux embouteillages au péage!)

(La Dépêche du 16-10).

Pub.


Ce n'est pas un permis de conduire, mais un permis de chasse qu'il vous faut!

Cyclone. Concarneau en deuil.
On est encore sans nouvelles de treize thoniers. Le nombre des morts est actuellement de 21 tous victimes du cyclone qui s'est abattu sur la flottille qui s'abattit sur la flotte vendredi entre midi et minuit. La mer s'est calmée, le soleil est revenu. Le jusant de la marée d'équinoxe a vidé le port presque entièrement. Sur la vase, les thoniers se sont couchés comme de pauvres choses rompues.
Voiles déchirées qui sèchent, pavois démolis et béants, cordages emmêlés sur les ponts désertés, coques démâtées, cela s'offre sous la lumière crue, comme les débris d'un champ de bataille.
Concarneau est en deuil. A la mairie, au bureau de la marine, le pavillon pend à mi-mât.
(La Dépêche du 24-09).

On est sans nouvelles de 27 thoniers du quartier d'Auray. Il en manque encore six à Concarneau. Marcel Rioual, le mousse héroïque est fait chevalier du mérite maritime à 16 ans.
" Est nommé chevalier du Mérite maritime, à titre exceptionnel, Marcel Rioual, inscrit provisoire à Concarneau n° 8314, mousse sur le thonier "Bon Retour".
" Le 19 septembre 1930, au cours d'une terrible tempête, les lames ayant balayé le pont, rempli d'eau le bateau, brisé les pompes, jeté à la mer deux hommes de l'équipage sur cinq, Rioual apercevant la barre abandonnée, s'y porte aussitôt, s'y cramponne et s'y maintient 24 heures durant contre une mère déchaînée et sauva ainsi le navire".

La Dépêche du 28-09.

ET À BREST:

Victor LE GORGEU, est maire de Brest.

Parlé "Tit Zef".
Bon à coller aux murs. C'est la rue de Paris tout du long:
Qualifie quelqu'un de très maigre
La première image vient de l'affiche, feuille mince que l'on colle sur les murs. La seconde se disait plus spécifiquement d'une femme maigre à la poitrine plate. La rue de Paris est actuellement la rue Jean Jaurès continuée par la rue de Paris que l'on retrouve une fois passée la Place de Strasbourg. Cela fait donc une fameuse montée qui culmine à la Place et redescend ensuite vers Guipavas.

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme
Un bel été brestois.

École de musique.
L'École de Musique de Brest compte 123 élèves.
La Dépêche du 06-08

Chez les footballeurs.
En faveur des équipes inférieures de la région brestoise. De jeunes footballeurs , n'appartenant pas aux patronages de la région brestoise se plaignent fréquemment à nous (La Dépêche) de l'insuffisance de matches qu'on leur fait jouer dans leurs clubs respectifs... S'ensuit une proposition de Noël Kerdraon, de relance de la bourse des matches qui avait été mise en place en 1921 et 1922 et de créer un challenge "La Dépêche"...
... Sous le titre "Challenge "La Dépêche",
le Comité de l'A.S.B."faisant sienne" l'idée de Noël Kerdraon, invite les clubs de la région brestoise (Brest, Lambézellec, Saint-Marc, Kerhuon, Guipavas), à une réunion à l'hôtel des Voyageurs pour discuter des modalités d'organisation du challenge "La Dépêche"...
... c'est avec grand plaisir que nous avons appris ce qui précède... (Noël Kerdraon).

La Dépêche du 06 & 13-11

Inauguration du pont de Plougastel.

La Dépêche du 10-10

Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: mar 5-oct-04 23:03 x