Historique: 1929

Précédente : Index : Histoire : Suivante


Ligue de l'Ouest.

L'A.S.B. est champion de Basse-Bretagne de division d'honneur poule "A". Le champion de l'Ouest est l'Union Sportive Servannaise. Saint Servant fait le grand chelem en remportant le titre aussi pour les équipes deux et trois de D.H.
Lorient est champion de 1ère série, Stade Léonard en 2ème série et la Fleur de Genêt de Banalec en troisième série. En vétérans, le Stade Briochin.
Comédie des transferts: Juin 1929 ressemble à ses prédécesseurs. Le champ de foire n'a pas grandi; seuls varient les cours des marchés... Nous lisons dans "l'Auto" et "l'Écho des sports", que la 3FA par l'intermédiaire de M. Rimet son président voulait légiférer en imposant à tous les transfuges, un stage d'une saison dans les équipes inférieures de leur nouveau club... Si les professionnels déguisés ont le droit de se vendre, il nous parait pour le moins logique que l'amateur ait le droit, lui, de choisir son club et de jouer avec qui bon lui semble. Si M. Rimet joue au pandore, c'est que les trafics qui le font monter sur ses grands chevaux, il y a longtemps qu'ils existent et qu'il les connaît voir même qu'il les a pratiqués pour la première fois... (13-06)
Assemblée générale:
Celle-ci s'annonce très mouvementée. Déjà de nombreux projets circulent au sujet de la nouvelle formule du championnat.
Il est évident que les six éliminés vont tenter de se raccrocher désespérément... Des clans se forment... la rafle du pouvoir s'organise, les tractations vont bon train. C'est la politique sportive dans toute sa laideur. Elle agit le plus souvent au détriment de l'intérêt général du football, car quelque soit le clan qui triomphe, il représente toujours des intérêts particuliers. (16-05)
Championnat: Pour la saison 1929 - 1930, le championnat de division d'honneur de l'Ouest se compose d'une seule poule de huit clubs qui sont: C.S.Jean Bouin (Angers), Stade Quimpérois, F.C.Lorientais, A.S.Brestoise, Armoricaine, U.S.Servannaise, Dinard A.S.C., Drapeau de Fougères.

Le Stade Rennais, Angers et Laval ne sont pas engagés. Les deux premiers, mécontents de la nouvelle formule du championnat n'ont pas signé avant la date limite. Pour Laval il y a un problème d'effectif. La ligue recule la date limite. (20-08)
Finalement le Stade Rennais ne participera pas au championnat de l'Ouest.


À l'A.S.B.:
Résultats, Infos.
Fin de saison 1928 - 1929.
Dirigeants: Comité d'honneur: Membre à vie, Monsieur Nicolas Maguérès, employé de trésorerie.
Président: MM. Paul Godoc, boulanger; Auguste Le Vaissel, épicier en gros; Émile Lombard, propriétaire; Georges Lombard, hôtelier; Théophile Le Treusse, buraliste; Émile Langelier, représentant de commerce.
Vice président: MM; Jules Couadou, piqueur aux chemins de fer.
Comité actif:
Président: M. Émile Barat, Chapelier à Brest.
Vice-présidents: M.Gaston L'hermite, industriel à Brest, M.Henry Leroux, entrepositaire de brasserie à Brest.
Secrétaire-Trésorier: M.Jos Guihéry, directeur de scierie à Brest.
Secrétaire Trésorier adjoint: M.Jules Gonac'h, commis principal des postes à Brest.
Membres: MM.Gustave Lebreton, agent technique à Brest, Jean Capdeville, employé de l'Arsenal, Crouan garagiste, Louis Le Gac, employé à l'Arsenal; Leray, agent de raffinerie de pétrole; Auguste Pouliquen, préparateur en pharmacie; M.Joseph Quéméré, commis principal des postes à Brest; Rozier fils, entrepreneur; Zéno, cimentier.
Délégué du comité à la commission de football: MM. Capdeville, Le Gac, Leray.
Commission de football:
Équipe I et II (entraîneur, sélectionneur unique): M. Émile Colin, électricien. Autres équipes, cinq membres à désigner par M. Colin.
Commission de contrôle des finances, MM. Billaudeau, receveur de l'enregistrement; Blandeau, opticien; Gironde, masseur-pédicure.
Commission des terrains et aménagements, M. Ernest Capitaine, agent technique; Émile Colin, Rozier fils et Zéno.
Secrétariat et trésorerie: M. Guhiéry est chargé de la correspondance générale de la caisse, de la comptabilité et de la perception des cotisations des membres actifs.
Les réunions hebdomadaires du comité, ont lieu à 20 h. 30 chez M. Le Gac, au Petit-Paris. (Le président. Émile Barat)
La Dépêche du 02-01

Championnat:
A.S.B. - Armoricaine.
4 à 0 (14-01)
Douarnenez - A.S.B.: Victoire des "Bleus de France". Le clou de la journée d'hier, en tant que championnat de l'Ouest, était constitué par le match A.S.B. - Douarnenez qui devait décider de la première place dans le groupe "A"... ce match a été accueilli avec enthousiasme par les sportifs brestois, heureux enfin de voir Brest participer à la poule finale.
Ainsi donc l'A.S.B., démembrée en ce début de saison par les nombreux départs, a réussi, et ce malgré des avatars, à conduire pour la première fois le fanion du football brestois à la compétition finale du championnat de l'Ouest. Bravo les "Bleus de France".

Il n'y a pas que les asbeistes qui se sont réjouis du résultat du match de Douarnenez, mais les autres clubs brestois que cette victoire des bleus aidera à lutter au classement contre les sardiniers. Comme nous le disions hier, le Lorient sport est déjà assuré de descendre en première série, si le projet de la L.O.F.A. de poule unique à douze clubs est maintenue, mais entre l'U.S.O., l'Armor, et l'U.S.D.P. l'issue est très indécise.
Depuis que le championnat de la L.O.F.A. existe, c'est la première fois qu'un club brestois accède à la poule finale du championnat de l'Ouest. Aussi devons nous féliciter l'A.S.B. de ce brillant succès qui va sûrement avoir des répercussions sur le football local, en ce sens qu'il va permettre aux jeunes brestois de voir évoluer les meilleurs clubs de l'Ouest.
Plusieurs fois l'A.S.B. et L'Armor faillirent atteindre la poule finale mais ils furent battus sur le fil par le Stade Quimpérois. Cette saison, on ne comptait pas sur l'A.S.B. vu les événements de l'inter saison, mais après un départ laborieux, l'incorporation des jeunes Phily et Letty, l'équipe a fourni une série de matches très réguliers puisque les Bleus ne furent battus qu'une seule fois sur le terrain et sur tapis vert en coupe de France. (21-01)
.
A.S.B. (1 & 2) - La Landernéenne:
Pour sa première sortie après sa brillante victoire en division d'honneur , ou elle disposa sur le terrain de tous ses adversaires et réussit à conserver son titre malgré les rigueurs du tapis vert, l'A.S.B. se déplace à Landerneau pour être opposée dans un match amical à la Landernéenne (1&2). Cet événement est d'importance. Le Jeune est un excellent goal, Juin est un demi-centre dont on dit le plus grand bien. En attaque nous auront la bonne fortune d'applaudir la rentrée du sympathique Pasteur considéré comme un des meilleurs avants de l'Ouest.
Par ailleurs, ce sont les joueurs habituels, tous connus et estimés:
C'est l'excellente paire d'arrière aile Conq-Le Gall, difficilement franchissables, les demi-ailes Bothorel et Javelaud, aguicheurs et courageux, Hascoet et Fontaine, forment une aile gauche de valeur, et enfin à droite, les deux Lambézéléens Létty et Phily, les révélations de l'année. P'tit Pierre et P'tit Louis sont devenus les révélations de l'année et ils le méritent bien. Résultat: 3 à 1. (25-01)
Goal average:
A.S.brestoise: 29 (pour), 20 (contre), Stade Quimpérois: (32 (pour), 7 (contre)... (22-01)
Classement final du championnat de D.H. groupe "A":
1er: A.S.brestoise, 23 pts.; 2ème: Stade Quimpérois, 23; 3ème: U.S.Ouvrière. 20 pts. Ces trois clubs sont assurés de jouer la saison prochaine en D.H. (Poule unique à douze clubs). Les Bleus vont disputer la poule finale de la L.O.F.A. pour désigner le champion de l'Ouest. (11-02)

Amical:
A.S.B. - Stade Français:
Le Stade Français qui va jouer à Brest, cette année a battu L'Olympique de Marseille en coupe de France par 4 à 1. Il présentera cinq internationaux.
Résultat: 3 à 0 pour le Stade Français. Devant 2.000 personnes. Petite victoire du Stade. Excuse: Le terrain... mal digéré leur repas... Mise en appétit par une bonne promenade au bord de mer, l'équipe stadiste fit un déjeuner copieux et ne quitta la table qu'à 12 h. 45... trop tard.
Moralement aussi nos hôtes se montrèrent trop confiants...!

Mouvements: On annonce la rentrée prochaine de M. Leroy de l'Olympique Lillois... Il ne s'agit pas de Leroy
ayant évolué en 1922, 1923 mais de son frère qui joua inter-droit à l'Olympes Lillois.
Poule finale. Défaite devant Saint Servan par deux à un. Dans l'équipe jouait le prestigieux demi-centre Le Moal qui est pour beaucoup dans la brillante saison de son club.
A.S.B. - Jean Bouin Angers: 3 à 0. (08-04);
D rapeau de Fougères - A.S.B:. 6 à 2. Cinq remplaçants chez les Bleus. Gros handicape moral et sportif, mais avouons que c'est difficile à digérer. Fontaine, militaire ne peut se déplacer, Coat relève de maladie. Mais les autres,
Javellaud fiançailles, Salou avait absolument besoin d'aller pêcher une friture, que Conq...
Tout cela n'est pas sérieux et laisse penser qu'une crise intérieure sévit chez les "Bleus de France". C'est bien dommage pour le football bas-breton ce fléchissement évident se produise au moment des dernières étapes... Ils se défendirent très bien et firent une bonne partie, ce qui est mieux. (12-04)
A.S.B. - U.S.Servanaise: Les maîtres du football bretons au parc des sports. Les "Diables Noirs" avec leur toute première équipe. Devant 2.000 personnes, qui ne furent pas enchantées devant le spectacle fourni par les futures champions de l'Ouest. Ouverture du score par Salaün et égalisation six minutes avant la fin de la première mi-temps. Finalement victoire de l'U.S.S. 2 à 1. (25-04)
Vétérans:
Rencontre sensationnelle contre le Red-Star du pont neuf et carrosserie Demeule! (09-05)
Jean Bouin Angers - A.S.B.: 8 à 1. ... 13 à 1 en deux matches. C'est lamentable et d'autant moins compréhensible, que nos compatriotes n'ont succombé, par deux fois, que par un but d'écart devant l'U.S.S. Cette différence choquante ne peut s'expliquer que par une opposition de deux tactiques en présence... Il apparaît aussi que les intéressés n'attachent pas d'importance à la compétition actuelle... quand on sait que nos compatriotes ont pris le train samedi 17 heure pour n'arriver que le dimanche matin vers 2 heures à Angers.(13-05)
Juniors:
En battant par 5 à 0 le Lorient Sport le 13-05, les Bleus vont en finale de l'Ouest. Ils seront battus par le Stade Collégien Malouin 3 à 1. (11-04)
Coupe:

Les Bleus gagnent la coupe Henriot.
Bulletin:
Le bulletin était une rubrique qui paraissait dans La Dépêche chaque semaine. Sa durée de vie qui fut relativement courte (une année), fût quand même très importante puisqu'elle servira de modèle au "P'tit Bleu".
Le premier exemplaire parut le 27-05.
Second bulletin:... création des prix "Marcel Jourdan" d'athlétisme et basket-ball, qui se disputeront courant août.
La pratique du basket a séduit de nombreux footballeurs qui promettent beaucoup. Tous les soirs, le Parc des Sports se transforme en réunion de familles, ou chacun trouve à se distraire selon ses goûts; les enfants et mamans y fréquentent de plus en plus, et la camaraderie des asbeistes étend de plus en plus ses bienfaits...
La plupart des joueurs de l'an dernier ont renouvelé leur licences... parmi les nouveaux citons Miry (Landernéenne), Hétet (U.S.O.), Lahaye (Lorient-Sport), Bourget (Red-Star), Le Lann, etc... d'autres sont attendues ces jours-ci du côté de Lambé, après celles des Le Gall, Tartu, Simon, Philéas et autres Nicolas.
La ligue de l'Ouest vient de verser une subvention de 435 fr. pour la participation des juniors au championnat (finale) 1928-1929. (27-06).


Adresses & infos sur L'A.S.B.


Assemblée Générale du 15 juin à l'Hôtel des voyageurs:
(Consulter compte-rendu complet. Association sportive brestoise S.A.G. n° 10.997)
 
... L'allocution présidentielle est chaleureusement applaudie.
... Les rapport, moral et financier, sont approuvés à l'unanimité, et, sur proposition de M. Gironde, un triple ban d'approbation est battu à l'adresse de M. Guihéry...
... Augmentation du nombre des membres à élire pour le Comité.
Un sélectionneur unique: Parmi les décisions, il en est une particulièrement intéressante: celle qui rompt avec la tradition en supprimant la Commission de football pour instaurer un sélectionneur unique.
Nous applaudissons cette initiative dont nous sommes partisan depuis longtemps.
Notre ami et collaborateur E. Colin a eu l'honneur de se voir confier cette fonction. Colin, homme compétent et dévoué saura la mener à bien. Par cette réforme, l'A.S.B. marque son désir de faire du bon travail dans l'avenir. Nous l'en félicitons chaleureusement.
Il est toutefois entendu qu'une délégation du club composée de trois membres aura un droit permanent de contrôle sur les actes du sélectionneur. En cas de conflit, le comité et les joueurs d'équipe première, réunis, trancheront le différent et la décision sera sans appel.
Une commission de quatre membres sera en charge des terrains. (18-06)
Extraits du compte rendu financier de Jos Guihéry.
"Secrétaire Général-Trésorier"
Sous location:
Buvette Parc des sports: 700 francs
Équipements inventaire. (Consulter le compte-rendu page 10)
Valeur estimative des baillons et équipements:
2 ballons en bon état 200 fr, 2 ballons médiocres 100 fr., 15 culottes bleues 150 fr., 12 maillots bleus récents 72 fr., 20 maillots bleus usagés 60 fr., 10 maillots verts usagés 30 fr., 10 maillots blancs usagés 30 fr., 11 chandails de laine bleue 440 fr., 12 paires jambières caoutchouc 120 fr., 12 paires bas bleus récents 60 fr., 10 paires bas bleus usagés 20 fr., Un panier d'osier 20 fr., Crampons et matériel cordonnier 15 fr., Pompes à gonfler et passe-lacets 15 fr.
Actifs de la société: (Consulter le compte-rendu page 11)
... Deux guérites mobiles très usagées 50 fr. etc.

Comité: Comité d'honneur: Présidents, MM Paul Godoc, boulanger; Auguste Le Vessel, &picier en gros; Emile Lombard, propriétaire; Georges Lombard, hôtelier; Théophile Le Treusse, buraliste; Emile Langelier, représentant de commerce. Vice-président, M.Jules Coadou, piqueur aux chemins de fer. Membre à vie, M.Nicolas Maguérès, employé de ktrésorerie.
Comité actif: Président, M.Emile Barat, chapelier à Brest. Vice-présidents: MM.Gaston Lhermitte, industriel; Henry Le Roux , entrepositaire. Secrétaire-trésorier: M.Jos Guyhéry, directeur de scierie. Secrétaire trésorier adjoint: M.Jules Gaonach commis principal des postes. Membres du bureau: MM. Jean Cadeville, employé à l'arsenal; Crouan, garagiste; Louis Le Gac, employé à l'arsenal; Le Ray, agent de raffinerie de pétrole; Auguste Pouliquen.
Le Comité a reçu des nouvelles des sociètaires Brenner et Champigneulle, dont la présence à Brest est prochaine.
La ligue de l'Ouest vient de voter une subvention de 435 fr. à l'A.S.B.pour sa participation au championnat des juniors saison 1928-29. (27-06)
Banquet: Aura lieu à l'hôtel Le Pors (Lilia). Menu choisi pour satisfaire les plus fines fourchettes... Le trajet Brest-Lilia, sera accompli en caravane automobile, motocycliste et cycliste. Départ de la place des portes à 8 h. 30... garnir les autos, motocyclistes et cyclistes d'un fanion aux couleurs du Club (fond bleu de France avec entourage d'un parement blanc. Un jury attribuera un prix d'honneur au plus beau... Les chanteurs doivent préparer... Il n'y aura ni fla-fla ni protocole mais de l'entrain et de la joie. (01-07)

... Par une belle journée ensoleillée, deux autocars, dix autos et deux motos prenaient le départ... Le voyage se fit sans encombre et, après un court ravitaillement à Plouguerneau, la caravane arrivait à Lilia...
Aussitôt su la plages commencèrent jeux et réjouissance: coureurs, marcheurs marcheuses, mangeurs de ficelle, dont la finale qui promettait beaucoup, ne pu être disputée, les concurrents étant fatigués...!
A midi les 103 convives se mirent à table et dès le troisième plat commercèrent les chants... si bien que ce fut un banquet plein d'entrain et de gaité... (11-07)
Prix Marcel Jourdan: (Voir autres sports.). En plus des épreuves d'athlétisme, le challenge comporte un concours de shoots, des corners et du point de penalty, blocages de balles, remise en jeu à la touche... (18-07)

Résultats, Infos
Saison 1929 - 1930:
Organisation:
Cette année, le nombre des disciplines pratiquées à l'A.S.B. étant en augmentation, des commissions sont créées et prennent de l'autonomie : Basket-ball, Foot, Athlétisme. En octobre, le Comité organise la caisse du soldat pour venir en aide aux appelés.
Au 15-11, le nombre de sociétaire est le suivant: Honoraires 234, actifs, 172. Total 406.
Sélectionneur unique:
E. Colin qui avait accepté le poste le (18-06), démissionne. Il sera remplacé par un comité de sélection... comme les années précédentes. (25-07)
Mouvements:
A Brest, les joueurs sont sages et les mutations entre clubs se limitent à quelques cas très rares... A part le passage de Milbéo de l'U.S.O. à l'A.S.B., pas de sensationnel. François Conq, Marcel (Melliner et U.S.S.), Morvan (Stade Relécquois), A.Hartel, P.Hascoët, Jean Le Lann, R. Le Treusse, A.Péron, V.Thomas, J.Simon etc... En Octobre, Gilbert retrouve les Bleus et en mars Salou les quitte.
Ont démissionné: Allain, Gilbert, Javellaud (éloignés de Brest) Troumellin retour à son ancien club, Goupil, Guigot et Piriou, un jeune, Malkherbe passé à l'Armoricaine ou il sera qualifié sans observation de notre part.
L'U.S.O. a refusé le transfert de jean Hétet. Au 30 juin, l'effectif est de 122 joueurs.
Calendrier: Le Comité décide, pour la première fois, de créer un calendrier pour la saison 1929-1930. Nous serons heureux de recevoir un peu de publicité pour le réaliser. Prière à nos amis de voir à ce sujet les commerçants et industriels susceptibles de nous aider pour le tirage qui atteindra 5 ou 10.000 exemplaires. (09-08)
Entraînement: L'entraînement va reprendre tant au Parc des sports qu'au petit Paris. A propos de ce dernier, disons que désormais, aucun bétail ne séjournera plus sur ce terrain et que seuls les joueurs de l'A.S.B. et les équipes invitées pourront y jouer... (09-08)

Technique:
... un joueur premier propose de réunir chaque semaine les joueurs "A" afin d'écouter les remarques et d'étudier la critique du jeu des techniciens concernant le match du dimanche. (30-10)
Discipline:
... La commission de football est décidée à gouverner sa barque avec fermeté. Les camarades qui se font tirer l'oreille pour répondre aux convocations ou qui n'ont pas le feu sacré, l'apprendront à leur dépends. Ce sera bien fait pour eux car la patience à des limites. (29-09)
Courrier du Président, M. Barat au Maire de Brest du 8 juillet 1929.
Monsieur le Maire de Brest.
Nous avons l'honneur de venir solliciter de la bienveillance du Conseil Municipal de la Ville de Brest d'une subvention annuelle: aussi forte que possible a l'effet de nous aider a continuer de mener l'œuvre, à laquelle nous nous consacrons et qui, ainsi que vous le savez, n'a pas eu la chance d'être comprise dans les subventions passées de l'ancienne Municipalité. Notre groupement, qui réunit actuellement 123 membres actifs, se recrute en grosse majorité dans les rangs
des classes laborieuses de la cité et a toujours largement apporté son concours aux œuvres bienfaisance et aussi aux œuvres scolaires puisque chaque année nous mettons tous les hivers notre terrain de football gratuitement à la disposition des élèves du Lycée de Brest.
D'autre part nous avons toujours eu à cœur de défendre de notre mieux les couleurs brestoises dans les diverses compétitions sportives auxquelles nous avons pris part et nous avons eu la légitime fierté d'apporter à Brest, en mai dernier, le titre de Champion du Groupe A de la Division d'Honneur de: la Ligue de l'Ouest de Football Association, titre qui, depuis de nombreuses années, avait été enlevé à Brest par nos camarades du Stade Quimpérois.
Les manifestations sportives que nous organisons chaque dimanche du 1er Septembre au 31 mai sont une des distractions les plus prisées du public brestois et nous avons conscience que, ce faisant, nous collaborons à l'œuvre sociale. pour l'éloignement du cabaret.
Nos charges sont lourdes puisque nous devons supporter seuls les trais de location de deux terrains de sports s'élevant chaque année à 6.500 Francs et à tous les frais attachés à la mise sur pied et à l'entretien de huit équipes de Football. et à une section de courses à pied et d'athlétisme.
Nous espérons que le Conseil Municipal, mis au courant de notre demande, voudra bien l'examiner avec attention et y apporter la solution favorable que nous attendons de sa générosité et pour laquelle nous le remercions, par avance, bien sincèrement. Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'assurance de notre parfaite considération.

Courrier de l'A.S.B. du 28 septembre pour Monsieur le Sénateur Maire.
Monsieur le Sénateur-Maire, au cours d'une récente visite que nous vous avons faîte en compagnie de notre ami, Monsieur Gaston Lhermitte, vice-président de l'A.S.B., nous nous sommes permis de développer les arguments qui justifient de l'aide financière que nous serions en droit d'escompter de la Municipalité.
Il importe, tout d'abord, de préciser la position de l'A.S.B vis-à-vis de la Société Immobilière qui s'est donnée pour mission de doter le club, qui lui est cher, d'un stade digne et de sa réputation et de son incessant développement.
Le 12 Novembre, date arrêtée pour l'inauguration du nouveau stade, la Société immobilière mettra à la disposition de l'A.S.B., le stade de Ménez-Paul. L'A.S.B. deviendra, purement et simplement la locataire de la Société Immobilière. A ce titre, elle devra payer annuellement une somme de l'ordre de 35.000 frs. qui, ajoutée au foyer de Prat-Ar-Raty, donne un total de 42.000 frs environ.
En dehors de cet engagement il n'existe aucun lien d'intérêt entre les deux sociétés. L'A.S.B., société amateur, s'occupe exclusivement de sport. En aucun cas, ni son comité, ni ses membres ne peuvent réaliser de bénéfices à titre personnel, les recettes étant uniquement affectées à la vie courante du club.
C'est une grossière erreur de dire, très improprement d'ailleurs, que l'A.S.B. est une société par actions.
Si certains jaloux, mal intentionnés, peuvent laisser accréditer une telle opinion, nos amis du comité et nous, sommes on ne peut plus disposé à leur céder notre "bourse A.S.B." qui ne comporte aucun crédit, mais par contre des débits considérables selon les ressources personnelles de chacun.
Les sacrifices librement consentis par la phalange de sportifs qui préside aux destinées de l.'A.S.B. ne sauraient être, d'ailleurs, invoqués pour solliciter l'appui :financier de la municipalité. Mais à divers autres titres, ils méritent de retenir votre attention.
Nous ne développerons, d'ailleurs, que les arguments sportifs, nous contentant d'indiquer, pour mémoire, que des centaines de personnes étrangères à Brest, se déplacent spécialement, tous les dimanches, pour assister à nos matches. Ces terrains dont l'A.S.B. fait seule tous les frais ne sont pas exclusivement réservés à ses sociétaires.
En l'absence de terrain municipal, les élèves du lycée, de l'École Primaire Supérieur et de l'École professionnelle, les apprentis et les ouvriers de l'Arsenal, les Postiers ne disposent d'autre terrain de football que de celui de l'A.S.B. Chaque année notre comité met gratuitement son stade à la disposition de tous ces groupements.
Nous croyons devoir préciser que ce n'est pas à titre accidentel que notre terrains a été mis à la disposition des divers établissements publics de la Ville: tous les jeudis, sans exception à partir de la rentrée des classes, les diverses équipes du lycée y jouent à tour de rôle.
Par ailleurs à divers jours de la semaine, les autres établissements que nous avons cités disputent des rencontres de façon tout à fait régulière.
Au surplus, nous mettons à la disposition de ces jeunes gens les entraîneurs appointés par notre Club. Ainsi peuvent ils s'ébattre à leur aise et recueillir les enseignements précieux de professeurs attentifs à leurs ébats.
Tous ces matches nous obligent à des frais considérables pour l'entretien de notre terrain, et c'est une raison de plus :pour que nous nous permettions de solliciter une subvention. De toute évidence, l'ouverture de Ménez-Paul avec ses deux terrains va faciliter et développer nos largesses. L'A.S.B étant une société strictement laïque et indépendante, tous les sportifs trouvent chez elle le meilleur accueil.
Enfin, nous ne pensons pas qu'il existe une seule ville ou un effort analogue à celui de l'A.S.B. et de la Société Immobilière ait été accompli, par la seule initiative privée!
Le stade de Ménez-Paul reviendra à 800.000 frs., environ; l'A.S.B. acquitte un loyer de 42.000 frs. et ses frais de roulement sont de l'ordre d'une centaine de mille francs! Il est impossible que l'importance de notre œuvre vous passe inaperçue
Nous restons, d'ailleurs, a votre disposition pour tous renseignements concernant notre dossier.
Et, vous remerciant du bienveillant intérêt que vous voudrez bien nous accorder, nous vous présentons, Monsieur le Sénateur-Maire, nos meilleures salutations.

Amical:
Ouverture de la saison contre Lorient Sport au Parc des Sports. Apparaissent dans l'équipe "A" Lahaye et Miry. Victoire de l'A.S.B. 2 à 1. Le match nul aurait mieux reflété le match. (10-09)
A.S.B. "B" & "C" - Landerneau "B" & "C": 11 à 1 et 7 à 0. (15-09)
A.S.B. - Wanderers du Stade Français:
Devant une équipe parisienne composée de joueurs ayant tous été sélectionnés soit international français ou étrangers soit, régionaux excepté le goal, les Bleus gagnent par 4à 2. (01-11)
A.S.B. - Dork Football Club:
(club Arménien de Paris). 2 à 1. Match heurté et sans intérêt.
Coupe de France:
Stade Lesnevien - A.S.B.:
1 à 4. Partie ardemment mais amicalement disputée avec nos camarades au maillot vert... la soirée de famille organisée à Lesneven après le match, fut tout à fait charmante...(07-10)
Concarneau - A.S.B.:
2 à 0. Les Bleus sont qualifiés pour les 32ème de finale. (18-11)
A.S.brestoise - Stade Français:
Vice-doyen des clubs français et champion de France 1927-1928. 32ème de la coupe de France. Nous avons remarqué la présence du docteur Le Gorgeu, maire de Brest, et du Lieutenant de vaisseau Le Coz représentant le Préfet maritime. Exhibition magnifique et jamais encore le public brestois n'avait assisté à une production si riche en technique. 11 à 0. Le Stade donne une bonne leçon à l'A.S.brestoise devant 2.483 spectateurs. Il faut noter que le Stade s'entraîne deux fois par semaine. Chaque entraînement coûte 1.500 fr. et deux autres fois en salle!...
Il est regrettable de constater le parti-pris de supporters envers certains de nos joueurs. Un peu de calme cultivons plutôt l'esprit club... (15-12)
A.S.B. - S.A.bordelais-Girondins: 0 à 6. Il manquait six titulaires à l'A.S.B. (25-12)
Championnat:
D.H. Le championnat commencera le 29 septembre et se terminera le 6 avril 1930. Participeront: Stade Rennais, Dinard A.S.C., C.O.Cholet, U.S.O., En Avant de Guingamp, F.C.Lorient, U.S.Servanaise, Stade Lavallois, Drapeau de Fougères, C.S.Jean Bouin, Stade Quimpérois et l'A.S.B. (04-08) Le club a engagé quatre équipes seniors et une équipe juniors en championnat. (25-07)
A.S.B. - Cheminots:
Ouverture de la saison et défaite de l'A.S.B. 1 à 2. Les Bleus auraient pu inverser le résultat.
Arrivée à Brest du lieutenant de vaisseau Le Coz. (N.D.L.R: Il sera à l'origine des excellents résultats du club quelques années plus tard). Il remplace le Lieutenant Mafart, en charge de l'éducation physique du club. (15-09)
A.S.B. - U.S.Concarnoise:
6 à 0. Match intéressant sans être brillant. Meilleurs à Brest: Letty, P.Salaün, Leray, R.Coat et Salou. A Concarneau: Morvan fut nettement au dessus du groupe. ((21-09)
Dinard - A.S.B.:
1 à 5. Victoire méritée mais score un peu lourd. Brest marque trois fois sur des échappées. Il est à noter que Conq ne pu partir que le dimanche matin et joua la partie après avoir fait les 200 km dans la voiture du président Émile Barat (14-10)
A.S.B. - S.O.Cholet:
5 à 3 devant 1.300 supporters. A la mi-temps, Cholet menait 2 à 0. Le goal choletais fait plutôt partie de la catégorie "acrobates" que des joueurs classiques. (21-10)
A.S.B. - Douarnenez: 1 à 0.
Difficile victoire des Bleus. (28-10)
U.S.O. - A.S.B.: Grand derby brestois au Polygone. 1 à 4.(04-11)
U.S.O. - A.S.B.: 4 à 1. Public des grands matches. Après ce match l'A.S.B. est classée seconde avec trois victoires. (04-11)
A.S.B. - Guingamp:
1 à 2. Dépassés par la vitesse des adversaires, l'A.S.B. s'incline. " L'A.S.B. éprouvera d'autres désillusions si elle ne fait pas appel à ses jeunes joueurs". (11-11)
Lorient - A.S.B.:
2 à 2 (25-11) et A.S.B. - Saint Servan: 4 à 4. (02-12).
A.S.B. - Fougères: 2 à 1. (23-12)

Classement fin décembre: 1er: En Avant Guingamp, 24 pts.; 2ème: C.S.J.B.Angers, 23 pts.; 3ème: Drapeau Fougères, 19 pts.; 4ème: Dinard A.S.C., 19 pts.; 5ème: F.C.Lorient, 18 pts.; 6ème: Stade Quimpérois, 18 pts.; 7ème: A.S.brestoise, 17 pts; 8ème: C.O.Choletais, 17 pts.; 9ème: U.S.Servannaise, 15 pts.; 10ème: U.S.Ouvrière, 12 pts.; 11ème: Stade Lavallois, 8 pts.


ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football.
Les Anglais s'inclinent pour la première fois face aux Espagnols à Madrid (4 à 3).
La F.I.F.A. décide que le gardien pourra se déplacer latéralement lors du tir des penaltys. (14-11)
F.I.F.A. Lors du congrès de Barcelone, la première Coupe du Monde se disputera en Uruguay.
Coupe de France.
S.O.Montpellier / F.C.Séte 2 à 0; , Colombes (Yves du Manoir) Arbitre : M. Gerardin Edmond. (05/05)
Rencontres Internationales.
France / Portugal: 2 à 0. Colombes. 25.000 personnes.
Espagne - France: 8 à 1. Espagne. Foule considérable. (15-04)

France - Angleterre: 4 à 4. au stade Yves du Manoir. (29-05)
Finale Copa Libertador.
Argentine / Paraguay.

Cyclisme.
Arrivée à Brest: 1er: Delanoy, 2ème: Dewael. Maillot jaune Dewael. (04-07)
Paris: Victoire de Dewael. (29-07)

Rugby.
Écosse - France. Murrafield
6 à 3. 70.000 personnes. (20-01).


NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Frank Billing Kellog (1856-1937; politique; États-Unis).
Juriste, diplomate (Ambassadeur des États-Unis à Londres en 1923), secrétaire d'État américain (1925-1929), représentant de son pays à de nombreuses conférences internationales. Contacté par Aristide Briand afin de conclure un traité bilatéral de renoncement à la guerre entre la France et les États-Unis, Kellogg propose l'extension de ce pacte aux autres nations.

www.nobel-paix.ch

Chicago.
Le 14 février pendant la période de la prohibition, massacre de la Saint Valentin. Al Capone fit massacrer par ses hommes un gang rival dans un garage de Chicago pour affirmer son autorité sur la ville et dans le trafic d'alcool.
États-Unis.
Jeudi noir à Wall Street (24 octobre). Le 29 octobre, le cours moyen des actions chute de 50%, 29 milliards furent balayés du marché. Le krach boursier atteint tout le pays. La crise économique se propage dans le monde.
Staline.
Élimination de Trotski, qui doit s'exiler en France après un passage en Turquie, et de l'opposition de "gauche". Fin de la propriété privée pour les paysans, début des kolkhozes ou coopératives. D'immenses chantiers sont ouverts dans tout le pays, la production d'électricité et d'acier augmentent rapidement.
Collectivisation.
De 1929 à 1938, 94% des 26 millions des petites fermes paysannes de l'Union Soviétique sont vigoureusement et brutalement collectivisées en 250.000 Kolkhozy (fermes collectives étatisées). Ce processus, dont l'objectif est de donner à l'État le contrôle complet des vivres, entraîne environ 15 millions de morts.
Allemagne.
Crise économique qui favorise la montée en puissance d'Hitler et de sa théorie nazisme.
Une école de pickpockets à Berlin!
... cette école n'a rien de gouvernementale, de sorte que ceux qui ont subi avec succès l'examen final, n'ont pas droit à un diplôme officiel. Mais ils s'en moquent. Au contraire, moins ils ont affaire avec les fonctionnaires de l'État, plus ils ont facilités pour pratiquer leur métier... la seule condition pour être admise c'est d'être dénué de scrupules... les admissions n'ont lieu que sur recommandation
Le directeur de l'école est un pickpocket blanchi sous le harnais et qui a passé en prison une bonne moitié de sa vie.
Les études durent trois semaines... l'enseignement est fait par un professeur qui ne peut plus opérer parce qu'il a perdu un bras dans un accident.
Dans le second trimestre, le directeur lui même enseigne l'adresse.. le "cercle bohémien" . Le troisième trimestre est consacré à la pratique... les cours ont lieu la nuit, la plupart des élèves étant occupés dans la journée à la mendicité ou à tout autre métier que la loi réprouve... si l'élève satisfait aux épreuves imposées, il part en voyage, ayant en poche un diplôme du directeur. Son premier champ d'opération est le ville de Prague, et le suivant Vienne... quelques uns se rendent à Budapest pour y suivre les cours à l'école supérieure...

La Dépêche du 13-x

Le tunnel sous la Manche et les anglais.
Le 1er janvier, un député conservateur, et président du comité parlementaire du tunnel sous la Manche, demande aux membres de la chambre des Lords et à ceux des communes de lui adresser, par carte postale, leur opinion sur le sujet...

La Dépêche du 02-01

Installation de la T.S.F. dans les trains.
La société ferroviaire du Reicht vient d'entreprendre des essais en vue de l'installation de la T.S.F. dans les trains.

La Dépêche du 14-01

Tintin est arrivé!
Le 10 janvier, le premier album Tintin est commercialisé! Une vieille et excellente histoire belge.


EN FRANCE:

Nous sommes sous la IIIème République. Gaston Doumergue est président de la République.

Marine.
Dans un combat avec les nouveaux types de croiseurs allemands, nos "Colbert" seraient anéantis. Nous devons donc réaliser sans tarder un bâtiment en rapport avec nos moyens financiers et répondant aux exigences de la défense nationale.

La Dépêche du 14-01

Dette de guerre Allemande.
Réduction de la dette de guerre Allemande. Le plan Young qui prévoit la réduction de 70% des dettes de réparation de l'allemagne, est ratifié par la chambre des députés.
Programme naval.
La chambre vote la mise en chantier de 18 unités: Un croiseur, 6 contre-torpilleurs, 7 sous-marins, 2 avisos et 2 pétroliers.

La Dépêche du 16-01

Courteline.
Juin: Mort de Courteline, grand auteur comique.
La guerre impossible: Une vue du savant Gustave Le Bon.

Le paradoxe de la guerre rendue impossible par la découverte scientifique d'engins terriblement meurtriers sera, affirment certains savants, une vérité d'ici quelques cinquante ans.
Les pacifiques ondes hertziennes, qui ont joué dans le naufrage du Républic le merveilleux rôle que l'on sait, pourraient êtres ces engins destructeurs...

La Dépêche

Portrait: M. Rimet (Président de la 3F, de la FIFA, coupe du monde "Jules Rimet").
Il s'appelle Jules (pauvre César).
Il est tout petit, mais décoré.
On l'a surnommé "bout-rimet",
Il a des principes.
En football, il fait de la politique.
En politique, il manque son but.
Au lendemain des élections, il était M. Le Dépité.
Mais il a réagit.
Dame, le cabinet d'affaires, c'est les affaires.
Il est le type même du pontife.
Il en a toutes les qualités,
L'opportunisme, l'appétit et la banalité.
Signe distinctif: n'appartient pas à la Stella de Cherbourg,
Mais il est président du Red-Star.

La Dépêche 23-01.

Les Tunisiens aiment trop le thé. On voudrait leur apprendre à aimer le vin.
Depuis une vingtaine d'années, la population indigène de la Tunisie s'est prise d'une extraordinaire passion pour le thé. Passion qui ne peut être comparée qu'à celle pour l'alcool ou les stupéfiants.
On ne va plus au café maure boire les minuscules tasses de café sans lesquelles nous ne pouvons nous imaginer le Nord de l'Afrique, la Turquie et le proche orient. On boit de jour comme de nuit du thé mêlé de feuilles de menthe et additionnée d'une telle dose de sucre que c'en est un véritable sirop. On le boit dans sa maison, son gourbi ou sa tente. Les hommes vont aussi dans des boutiques spéciales, chez leurs amis... Les femmes et les enfants en boivent à domicile du matin au soir et pendant les veillées.
L'état a cherché à endiguer cette passion maniaque. Il a commencé par mettre des droits de douane, une taxe à 1 franc sur chaque kilogramme. Loin de diminuer, la consommation n'a fait qu'augmenter. Ce droit a été porté à 6 francs... puis à 20. Les entrées ont fléchi, mais grâce à la contrebande, il ne se boit pas un gramme de moins...
Ce n'est pas tout, comme l'écrit le docteur Charles Comté, pour les mauvais effets sur la santé que produit la consommation exagérée de cet excitant: surexcitation avec hallucination...
Passant la nuit autour de la théière, on ne peut travailler le lendemain. Pour boire le thé, on fait des dettes, on vend à l'avance ses récoltes, on hypothèque les terres, les plus pauvres ne renouvellent pas plus leur garde-robe que l'étoffe des tentes ou leur literie, souvent encore ils vendent leurs hardes, leur bétail. On vole pour boire le thé.
Tous les Tunisiens qui ont su se garder de cette passion, adjurent le gouvernement de sauver le peuple de la déchéance physique et morale qui le menace, en interdisant la consommation de thé, comme il l'a fait, appuyé sur la loi islamique, pour le vin, que l'on boit quand même en Tunisie.
L'état, avec sagesse, se méfie de prohibition. D'autre part, les taxes procurent au budget des ressources importantes...
On en est encore à chercher une solution et, le docteur Comte se propose de tolérer l'usage du vin qui, en dépit de l'interdiction se consomme en Tunisie car il le tient pour incapable d'avoir des conséquences aussi graves que celles qui découlent de l'usage immodéré et généralisé du thé dont est actuellement esclave le peuple tunisien. (Ndlr: C'est bien ce que disait Coluche: "Le pinard, ce devrait être obligatoire")

La Dépêche 08-07.

Assurances sociales: La loi sera appliquée a partir du 5 février 1930. Elle intéresse tous les salariés et employeurs.

La Dépêche 19-09.

EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante".
Sachañ war an ibil a-dreñv: Tirer sur la cheville de derrière
Grande occupation qui requiert expérience et habileté sans faille: il s'agit, loin du regard des supérieurs, d'en faire le moins possible. De tirer au flanc, voire au cul, de coincer la bulle, quoi.

"Expressions populaires bretonnes" Éditions COOP BREIZH.

Qui manœuvre les fantoches de l'autonomiste breton?
La question de l'autonomiste breton a été évoqué et l'on peut dire réglée, jeudi, au Sénat. M.Jenouvrier et M. de Kerguézec, venus de deux points les plus opposés de l'horizon politique, ont flétri cet autonomiste en même temps qu'ils en dénoncent le caractère suspect.
Si l'on colle en Bretagne, sur les murs des églises et des cathédrales de Tréguier, des papillons ainsi conçus: "Bretons, étudiez l'histoire de votre pays, c'est le martyre de la Bretagne persécutée par la France", ce ne sont pas des bretons qui se livrent à cette propagande, dont on ignore l'origine, comme l'a dit M.de Kerguézec, mais dont on connaît les bénéficiaires...

La Dépêche du 19-xx

"Fil rouge": Le pont de Plougastel.
Il était de mode de sourie d'un air entendu et d'afficher le plus complet scepticisme lorsque l'on parlait de la construction d'un pont à l'embouchure de l'Elorne. On avait tant de fois discouru à ce propos, élaboré tant de projets tour à tour abandonnés, qu'on ne croyait plus à la réalisation.
Et voici qu'aujourd'hui les deux rives sont réunies. Tout arrive...
L'isolement de la presqu'île de Plougastel, fertile, riche, capable de nouveaux développements économiques, se faisait sentir depuis longtemps... Pour les transports, les intéressés doivent soit rejoindre la ligne d'Orléans à Dirinon ou Doualas, soit gagner la ligne d'état à Landerneau ou Kerhuon, c'est à dire parcourir de longues distances... Parmi les difficultés, la moindre n'est pas la traversée de l'Elorne...
La discussion se faisait des plus vives, quand en 1895, un nouveau projet était soumis. Sur des piles en béton, un tablier en bois de 280 mètres et pont tournant de 15 mètres pour laisser passage aux navires. Cela devait coûter 500.000 francs. Les charges annuelles supportées par Brest qui votait une annuité de 4.000 fr., par Plougastel, 1.000 fr., la conseil général 100.000 fr. et réclamait 300.000 frs. à l'État.
Ainsi tout pouvait s'arranger si l'on n'avait pas discuté si le pont devait être à péage ou à passage libre. On en fit une question essentielle.
Puis le conseil municipal de Landerneau intervint pour protester contre la construction qui devait faire un tort à la ville, entravant entièrement la navigation de la rivière. C'était la ruine totale du commerce à Landerneau.
... En 1896, de nouveaux sondages démontrent que la roche assez solide pour recevoir les fondations, est située à une profondeur plus importante que celle déjà indiquée... dépenses augmentées de 100.000 fr.
Comment s'écrie la ville de Brest, "on parle à présent d'un pont libre! En ce cas les risques financiers ne sont plus les mêmes et je retire ma subvention".
Et les projets succédant aux projets, les discussions aux discussions, la question s'éternisa.
Cependant en 1898, dans le but de constituer uns société du pont de Plougastel, 400 personnes se réunissaient à la bourse et constituaient une société d'études.
Ce ne fut que six ans plus tard qu'une assemblée générale adoptait les deux résolutions suivantes:
1: Poursuivre l'étude d'un pont pouvant supporter un train chemin de fer départemental, étant entendu que le coût ne dépassera pas un million.
2: Solliciter du département la concession du pont pour 75 ans.
... le conseil général décidait d'accorder au comité une subvention de 100.000 fr.
En décembre, le comité d'initiative décidait de fonder la société du pont de Plougastel , au capital de 1.200.000 fr., divisé en 2.400 actions de 500 fr.
Hélas! en 1907, on ne voyait se réaliser que ce bac à vapeur, dont le pénible fonctionnement est bien loin d'avoir résolu la question.
... en 1912, le Conseil Général décidait de la mise au concours d'un nouveau projet et votait un crédit de 15.000 fr. destiné à récompenser les deux meilleurs projets. Le pont devait donner libre passage à la ligne Brest le Faou et porter en outre une voie charretière...
Les deux projets retenus:
1: Celui de M.Araodia avec une travée métallique levante sur la passe navigable, et deux parties suspendues rigides...
2: Celui de la société anonyme des ateliers de construction, forges et fonderies d'Hautemont, avec parties métalliques pour les parties fixes et travée double,symétrique, tournant autour d'un axe vertical sur la passe navigable.
Aucun projet ne fut retenu. Chacun ayant des avantages et les coûts étaient les mêmes.
En décembre 1913, le conseil municipal de Plougastel protestait contre un projet de tracé de la ligne Brest - Le-Faou passant par l'Allée verte, Guipavas, Le Relecq-Kerhuon et desservant Plougastel après avoir traversé l'Elorn sur un pont placé à l'endroit du bac. Le pont devait être à la pointe de Liéven et celui de la ligne le long de la côte pour rejoindre directement Brest.
En mai 1914, le conseil municipal de Guipavas protestait à son tour, voulant que sa commune soit desservie également. Le Conseil Général, on parla de la possibilité de desservir Guipavas en tentant d'obtenir de la compagnie des tramways électriques brestois qu'elle prolongeât sa ligne du Petit-Paris jusqu'à Guipavas, mais on ne décida que de continuer les études.
La guerre survint... Après la paix, la situation économique se trouva bouleversée. Les conditions d'exécution d'un tel ouvrage paraissait devoir être abandonné.
Cependant du fait même de situation nouvelle, ... la mise en valeur du pays apparaissait plus impérieuses.
... de nouvelles discussions s'amorcèrent, mais fermement résolu, M.Louppe sut en limiter les effets, tant et si bien que le 22 septembre 1922, l'assemblée départementale décidait, à l'unanimité, la construction des ponts de la Corde et de Plougastel...
L'entreprise Limousin et compagnie fut chargée de l'édification du pont de Plougastel, et l'on sait aujourd'hui avec quel succès elle s'y emploie.
Tant et si bien qu'à la fin de l'année courante, sur la magnifique voie que supporteront les arches géantes, nul ne se souviendra des discutions passées. (
Ch. Léger. La Dépêche)
Les deux rives de l'Elorn sont reliées.

La Dépêche 23-01.

Progression des travaux.

Dans une semaine, le troisième et dernier arche sera sera terminé... Pour accéder à ce pont, qui ne manquera pas d'attirer dans notre région de très nombreux visiteurs il importe de créer des routes capables de répondre à l'intensité de la circulation... avec l'aide de l'état. Le financement du pont étant à la charge du département. On se propose de créer une nouvelle route au Petit-Paris, dans le prolongement de l'ancienne voie de Gouesnou qui sera elle même réctifiée. Ainsi du Petit-Paris, on gagnera le village du Bot, à 400 mètres au nord de Saint-Marc; puis passant à l'angle du cimetière de cette localité, on s'engagera à flanc de coteau sur le côté droit du vallon. La rivière qui sinue là, au milieu d"une végétation luxuriante, sera franchie près de l'annexe de la poudrerie...
Au point de vue économique... mettra directement en rapport de riches régions par trop isolées. Le Faou que la route actuelle porte à 42 kilomètres de Brest, ne sera plus distant que de 28 kilomètres.

La Dépêche 13-06.

ET À BREST:

Léon NARDON, est maire de Brest. Victor LE GORGEU lui succède le 20-05.

Parlé "Tit Zef".
Il a un nez à piquer des gaufres. Il a un nez à fumer sous la douche:
Il a un très long nez
La première expression renvoie à un long nez pointu et fin au point d'être capable d'enfiler des gaufres, gâteaux de taille respectable. La seconde fait apparaître ce nez comme une espèce d'auvent garantissant le fumeur des gouttes d'eau. On n'est pas très loin de l'exagération de la tirade de Cyrano: "C'est un roc, c'est un pic, c'est une péninsule!"

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Dans le labyrinthe du port de commerce:

L'octroi? Par là, derrière. Quand on est pressé par dessus les barriques. Si on a le temps, on fait le tour, mais il est prudent de prendre un guide.

Championnat de l'Arsenal.
Électricité bat Chaudronnerie par 7 à 4. Partie intéressante... nette domination de l'Électricité... le demi-centre Gourmelen fut le meilleur homme sur le terrain.
Images de Recouvrance.
Recouvrance, curieux faubourg, insurgé contre Brest. L'accord n'est que superficiel: au ras de terre, entre gamins (Yannicks et Cornards), les hostilités sournoises continuent.
Recouvrance doit tressaillir d'aise lorsque le grand pont s'ouvre, lui donnant l'illusion fugitive d'une autonomie géographique. Tous ses quartiers sont propices aux embuscades; des cascades d'escaliers tombant dans des impasses; les rues ont un air de vouloir sortir des rangs, trahir. De vieilles maisons, pavoisées de linges lessivés et et grouillantes d'enfants, s'échelonne vers l'église Saint-Sauveur et, par delà les remparts, le haut plateau de Kérangoff. Des milliers de fenêtres, regards malveillants, sont braqués sur Brest et, parfois, le soleil y allume les éclairs furtifs d'une muette canonnade. Recouvrance est depuis longtemps dépossédé des bords de la Penfeld et de son port marchand par les quais et les bâtiments de la marine ou de l'arsenal, maintenu par les fortifications dans un isolement de contagieux.
Brest serait terne sans ses marins. Le quartier de Recouvrance, en particulier, doit sa coloration bien définie à la proximité du deuxième dépôt. Il y a là quelques rues (entre autre, la rue Borda et la rue du Quartier-Maître Bondon) établies comme des nasses qui canalisent et retiennent, chaque soir, une bonne part des permissionnaires et une notable proportion des soldes bimensuelles. Dans ces corridors de la tentation, les "bleus" surtout succombent. Les anciens, avertis et soucieux de fuir l'odeur de la cantine, s'aventurent au delà du grand pont, évitent la zone de Siam encombrée d'états-majors et vont se perdre dans le maquis urbain de la rue Louis Pasteur (qui ne mérite certes pas le nom d'un Hygiéniste) et des ruelles adjacentes. Cette jeunesse, énervée par l'ennui, les gardes, le vide des journées, est libérée par le clairon libérateur comme un levain dans la ville molle et construit, laborieusement et à coup d'alcool, des chansons, des rixes, des gestes d'amour, toute une joie mécanique et primitive que la maréchaussée a peine à endiguer dans la limite des règlements de police.
Les "bleus" qui portent encore, dans le regard et la tournure, le reflet ingénu des champs ou la sauvagerie naïve des ports de pêche; qui conservent, sous des vêtements mal ajustés, une allure endimanchée et la crainte nocive de manquer l'appel du soir, les "bleus" restent aux abords du dépôt. Et comme ce sont généralement des bretons, ils se répandent selon leur paroisse d'origine, "au Bar des Paimpolais", "au Café des côtes du Nord" au "Bar des Pont-l'Abbistes", etc... Que sais-je? Là ou les mènent leurs compatriotes habitués; là ou ils sont accueillis amicalement par une patronne causant breton et qui leur parlera du pays, là ou il sont assuré de trouver de la musique, des consommations pas chères, le sourire commercial de quelques Vénus de comptoir, de la grosse rigolade, l'illusion, en somme, des "bistrots" de leur village lointain (pimentée de perversité) et la nostalgie de leur rusticité.

La Dépêche du 06-01.

École Navale.
On va bientôt poser la première pierre de l'École Navale. La façade de l'édifice principal aura 280 mètres de long. Avec ses annexe, l'École occupera 23 hectares.
Les travaux, qui dureront quatre ans, coûteront une vingtaine de millions.
Plagistes.
Sainte-Anne, oh bonne mer!...

Ton ti calçon est mouillé... t'as pu aller à la baigne à Sainte-Anne? T'es rien verni. Nous on a pas pu. Y a pu de place!
Tempête.
En décembre, une tempête met les liaisons téléphoniques hors service et isole complètement Brest pendant plusieurs jours.
Sport et transport. Les stades brestois sont mal desservis.
Depuis 25 ans, je fréquente assidûment les terrains de football des clubs brestois et j'emprunte les tramways qui y conduisent... les sportifs brestois constatent chaque dimanche qu'il n'est guère plus facile aujourd'hui de se rendre au Petit-Paris qu'avant guerre à Kercastrec, en Lambézellec.
Cela provient de l'accroissement considérable de la foule qui fréquente les terrains de football. Cinq fois plus environ qu'avant guerre. Je ne crois pas que le trafic ait été amélioré dans la même proportion.
Ceci explique les difficultés des sportifs à trouver place dans les trams les dimanches et jours de grands matches pour aller au Petit-Paris ou au Polygone de la marine.
A partir de 13 h.15 ou 14 h., il est rarement possible de prendre place dans un car, du pont national à la place des portes... à la station au bas de la rue de la porte, après avoir vu défiler trois voitures archi combles, je pus enfin m'embarquer... J'aurais donc mis 1 h. 10 pour aller de Recouvrance au Petit-Paris.
De nombreux sportifs, usagers du tram, m'ont prié de le signaler aux clubs et à la compagnie...

Noël Kerdraon. La Dépêche du 30-10.
Soir de match.
Avis aux automobilistes. Les automobilistes sont priés de noter les dispositions suivantes, auxquelles ils sont instamment priés de se conformer pour éviter l'embouteillage de la rue Prat-ar-Raty:
à) Les véhicules arrivants des directions de Brest, Saint-Marc, Guipavas et Gouesnou, se gareront rue et place des écoles, en se conformant aux prescriptions du Code de la route;
b) Les véhicules arrivant de Lambézellec par la route neuve, se rangeront sur la droite de cette route, la voiture de tête s'arrêtant à 20 mètres de l'entrée du Parc des Sports.
Les garages ainsi constitués seront placés sous la surveillance de la police, pendant toute la durée du match.

Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: jeu 7-oct-04 12:02 x