Historique: 1924

Précédente : Index : Histoire : Suivante


Ligue de l'Ouest.
Championnat de l'Ouest: A partir de la saison 1924 - 1925, la ligue de Bretagne organisera une épreuve de Football-Association, qui sera appelée Championnat de l'Ouest. Celle-ci sera ouverte à tous les clubs affiliés à la L.O.F.A..
Cinq catégories sont constituées: Division d'honneur, première deuxième, troisième série et vétérans. (Est vétérans, tout joueur âgé de trente ans et qui n'a pas participé aux épreuves officielles).
La division d'honneur est composée de 12 clubs: Stade Quimpérois, Club sportif Jean Bouin, Union sportive Servannaise, Stade Briochin, Stade Rennais U.C., Cadets de Bretagne, Association sportive brestoise, Armoricaine, A.S.Cheminots rennais, Union sportive Beauregard, Stade Lavallois, Drapeau de Fougère, répartis en deux poules de 6 "A" & "B". Le classement se fera par addition des points qui seront comptés comme suit:
Match gagné: 3 pts, Nul: 2 pts, perdu: 1 pt, Forfait: 0 pt.
Bravo les Quimpérois!: Champion, le Stade Quimpérois. ... Tant pis si je vais faire hausser les épaules, mais je n'hésite pas à dire que c'est peut-être la première fois que le championnat de l'ouest est enlevé par une équipe essentiellement bretonne. (28-05)


Équipe seniors saison 1924-1925

À l'A.S.B.:
Résultats, Infos.

Dirigeants: M. Émile Lombard est président, le correspondant (secrétaire général) est M. Jos Guihéry, directeur de la maison Raguet, Bois à Brest. (Tel. 0-45);
Le siège social: Hôtel des voyageurs Brest. (Tel. 0-23). Terrain: rue de Prat-ar-Raty, au Petit Paris (Parc des sports).
A.S.B. - Girondins de Bordeaux: 8 à 0
.;
A.S.B. - P.U.C.: 3 à 3. L'A.S.B bien que dominant, victime d'une guigne incomparable, elle est rapidement menée 3 à 0.
Maguérès marque puis Salaün et Maguérès à nouveau permettent à l'A.S.B. d'égaliser. Domination de l'A.S.B. qui ne peut vaincre. (08-01)
A.S.B. - Quimper: 3 à 2. Surprise!
Le dernier bat normalement le premier avec un but de Champigneulle "Un de ces shoots qui se gravent dans les mémoires des convaincus" devant 1.500 personnes... (14-01)
Classement: Quimper toujours premier avec 13 points... l'A.S.B. toujours dernière avec 9 points. (15-01)
Cadets de Bretagne - A.S.B.: 2 à 1. Favoris ils sont battus sans démériter. (22-01)
A.S.B. - Cheminots rennais: 2 à 1. Terrain sec, journée printanière... jeu en l'air dû à la légèreté de la balle. Nos joueurs ne sont plus habitués à jouer su terrain sec. (04-01)
A.S.B. - S.R.U.C.: 3 à 1. (12-02)
Classement: L'A.S.B. est toujours dernière 11 points. A quatre points de l'avant dernier... L'Armoricaine. (12-02)
A.S.B. - St.-Brieuc: 1 à 1. (04-03)
Armoricaine - A.S.B.: 0 à 1. Les meilleurs ont gagné. On s'attendait à une victoire plus nette de la part de l'A.S.B. (10-03)
A.S.B. vétérans bat la V.G.A.Bohars: 4 à 1. partie agréable qui nous permit d'applaudir aux qualités encore nombreuses de certains vétérans. (29-04)
Saison 24-25. D.H.: Groupe "A": Toujours six équipes et... toujours les mêmes. Pour Brest, l'Armoricaine et l'A.S.B. (12-08)
A.S.B. Reprise de l'entraînement le 31-08.
A.S.B. - Guingamp: 2 à 1. Présentation du match: Les spectateurs du Parc des Sports sont enfin assuré de voir du football, grâce au pivot Robert Coat, et à l'intelligente distribution de Pasteur que les entraînement ont révélé comme un avant-centre sachant jouer et faire jouer. (05-09)
A.S.B. - U.S.O.: 2 à 1 (22-09)
A.S.B. - S.R.U.C: 2 à 1 (29-09)
A.S.B. - Armoricaine:
1 à 1. devant un très nombreux publique, l'A.S.B. domine franchement mais ne peut battre l'Armoricaine. (06-10)
A.S.B. - Douarnenez: 3 à 1. Coupe de France. ( 13-10)
Cadet - A.S.B.: 0 à 2. buts de Pasteur et R.Coat. (20-10)
Véloce de Vanne - A.S.B.: Coupe de France. 1 à 2. L'A.S.B. se qualifie de justesse. Buts de Marec et Coat. (09-11)
A.S.B. - St.-Brieuc.: 3 à 3. avec un R.Coat excellent, Henry fut insuffisant, Pasteur, en dessous de sa meilleur forme, les autres bons. (15-11)
En coupe de France, coup de tonnerre: Quimper champion de l'Ouest est sorti par Lesneven à Brest, 3 à 2, devant 2.500 spectateurs. Après l'Armoricaine et Beauregard Laval, c'est le troisième gros morceau sorti par Lesneven. (24-11)
Quimper - A.S.B.: 2 à 4. (01-12)
A.S.B. - Lesneven. Coupe de France. 32ème. Victoire de l'A.S.B. 2 à 1. (08-12).
Décision de la F.F.F.A.: A.S.B. - C.A.S.G. Se jouera à Rennes. XVIème de Coupe de France le 11-01-25. (13-12)
S.R.U.C. - A.S.B.: 1 à 0. (15-12)
Armoricaine - A.S.B.: 2 à 3. (22-12)
Tournoi de Noël: C.S.Chesnois - A.S.B. 2 à 2. (25-12)
A.S.B. - St.-Brieuc: 2 à 0.
(29-12)


ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football.
Les britanniques réintègrent la F.I.F.A.
Et voilà l'amnistie attendue: Un laconique communiqué de notre confrère l'Auto, nous apprend ce qui suit:
A l'occasion des succès de nos deux équipes nationales, le bureau a décidé l'amnistie générale pour tous les joueurs actuellement punis, sauf ceux qui le furent à la suite de fautes de brutalité.
Nous pouvons que féliciter le pouvoir dirigeant de savoir appliquer la clémence.
Il est probable que la majorité des clubs de l'Ouest ne partagera pas cette façon de voir. (17-11)
Coupe de France.
Quart de finale: Deux clubs bretons parmi les huit derniers: U.S.Saint-Servan et Stade-Rennais-Etudiants-Club.
Finale: O.Marseille / F.C.Cette 3 à 2 (ap); Finale le 13/04, Colombes (Olympique) Arbitre: M. Fourgous Louis.
Rencontres Internationales
France - Belgique: 2 à 0 au stade Buffalo devant 15.000 personnes. (14-01)
Belgique - France: 3 à 0. Large victoire de la Belgique, à Bruxelles, devant 35.000 personnes. (12-11)
Finale Copa Libertador.
Uruguay / Argentine.

Cyclisme
Paris - Bruxelles: Victoire de Félix Sellier.

Tour de France à Brest: Beeckman vainqueur devant Thys. (27-06)
Tour de France: Bottecchia gagne le tour de France. (21-07)

Automobile.
235 kilomètres à l'heure.

Record du monde par le coureur Anglais Eldridge, sur une voiture avec un moteur d'avion (17-07)

Tennis.

Le 5 juillet Jean Borotra remporte le tournois de tennis de Winbledon.

Jeux Olympiques. L'athlète Géo André prononce le serment olympique...
Cérémonie à grand spectacle pour l'ouverture des jeux Olympiques. Les athlètes de 45 nations défileront... en prologue, à 10 heures, messe à Notre-Dame en honneur des athlètes et nations, à 13 heures, ouverture du stade, 14 heures, flots d'harmonies avec les musiques militaires, les 700 choristes de Tchécoslovaquie et les 125 de Tourcoing. A 15 heures, arrivée de M.Doumergue, président de la République, il sera reçu par M.de Coubertin président du C.I.O.
Dans la tribune d'honneur citons: le prince de Galles, le prince Henry d'Angleterre, le prince régent de Roumanie, le shah de Perse, on espère la présence de la gracieuse princesse de Serbie...

La Dépêche du 06-07.
Paavo Nurmi.
(
Paavo Nurmi est l'un des quatre athlètes à avoir remporté neuf médailles d'or, un exploit des plus impressionnants lorsque l'on sait que ces médailles sont venues récompenser des victoires dans des épreuves de fond et que le Finlandais fut interdit de compétition olympique sous prétexte de professionnalisme).
Le 10 juillet réalise l'un des plus grands exploits de l'histoire olympique : il commence par décrocher l'or dans le 1 500m avant de s'imposer, deux heures plus tard, dans le 5 000m. Le surlendemain, au cours de l'une des journées les plus chaudes qu'ait jamais connues la capitale française, le Finlandais remporte l'épreuve de cross-country (10 000m) avec 1 minute 24,6 secondes d'avance et obtient une autre médaille d'or dans l'épreuve par équipes. Le lendemain, alors que la plupart des autres coureurs récupèrent, Paavo Nurmi finit premier du 3 000m par équipes. Il avait espéré pouvoir défendre son titre dans le 10 000m, mais les officiels finlandais refusèrent de l'inscrire dans cette épreuve. De retour en Finlande, c'est un Paavo Nurmi en colère qui prouve ce dont il est capable, établissant du même coup un record du monde dans le 10 000m qui va tenir près de 13 ans. (
http://www.olympic.org/fr/athletes/heroes/bio_fr.asp?PAR_I_ID=53102)
Tarzan arrive.

Johnny Weissmiller gagne trois médailles d'or et une en bronze en water-polo. Il sera avec le finlandais Paavo Nurmi l'un des grands vainqueurs de ces jeux.

NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Pas d'attribution.

Les richesses inouïes du Pharaon. Visite du Tombeau de Tout-Ank-Amon.
Il y a 3000 ans. Sir Howard Carter a ouvert, le 3 janvier, les trois dernières cases du sépulcre de Tout-Ank-Amon.
Il y a trouvé un magnifique sarcophage de pierres de dimensions colossales et qui est intact.
M.Carter considère que cette découverte est l'indice presque certain de l'existence de la momie du pharaon. D'après le Daily News, il a pris des dispositions pour que le corps de Tout-Ank-Amon soit radiographié, et il espère ainsi découvrir non seulement l'âge auquel il est mort, mais encore les causes de son décès.
Selon les nouveaux détails parvenus de Louxsor, la quantité d'or incrusté dans la troisième chambre de la tombe de Tout-Ank-Amon, est presque suffisante pour former le stock d'un petit Hôtel de la Monnaie.
Bien que des trésors de grande valeur aient été mis à jour jusqu'ici, 70% des richesses contenues dans la tombe se trouvent encore dans les chambres intérieures.
Les impressions d'un témoin
Avant de remonter vers la tombe, j'ai contemplé les objets retirés de l'hypogée qui sont actuellement au musée de Boulaq... Je craignais une désillusion... et lord Carnarvon avait bien voulu faire une exception pour le journal des Débats en me donnant des renseignements inédits sur les troublantes découvertes... le noble lord parlait avec enthousiasme des richesses entrevues à travers les interstices des dalles...
Je pensais que les descriptions si détaillées et dithyrambiques avaient été embellies par l'imagination des savants et par cet illusionnisme que donne le soleil d'Égypte...
je reste en admiration devant les trésors arrachés à la nécropole de la dix-huitième dynastie, la plus glorieuse, la plus raffinée du nouvel Empire thébain.
Se peut-il réellement que ces fauteuils, ces chaises, ces escabeaux, ce lit de repos, ces coffrets enrichis de turquoises, ce trône royal tout garni de feuilles d'or, ces vases d'albâtre, ces coupes, ces bijoux intacts, aient été enfouis dans la terre à Biban-el-Moulouk, en l'an 1350, avant Jésus-Christ? C'est à ne pas y croire... on pourrait s'asseoir dans ces fauteuils, se coucher sur ce lit, sans les casser. Ils paraissent ne jamais avoir servi, et ils remontent à plus de trois mille ans...

La Dépêche du 06-01.

Lénine.
Le 21 janvier mort de Lénine. Son corps embaumé est exposé dans un mausolée sur la place rouge. Début des purges dans les cadres du parti. La lutte pour la succession est lancée. Staline prendra le pouvoir après avoir éliminé tous ceux qui pouvaient contester son autorité.
Grande-Bretagne.
Un gouvernement travailliste dirige le pays pour la première fois. Mac Donald fut désigné premier ministre et forme un gouvernement travailliste soutenu au parlement par le groupe libéral.
Allemagne.
Hitler est condamné à 5 ans de forteresse. Il n'effectuera que 9 mois de prison. Il y écrira Mein Kampf ("mon combat") qui sortira des presses la même année. Exposé de la théorie sur le nazisme qui sera appliquée à partir de 1933.
Plan Dawes.
Conférence de Londres du 16 juillet au 23 août: L'allemagne accepte le plan Dawes d'échelonnement des réparations. La France s'engage à évacuer la Ruhr sous douze mois.


EN FRANCE:

Nous sommes sous la IIIème République. Alexandre Millerand est président de la République. Le 11 juin Gaston Doumergue lui succède.

Lois sociales.
Loi sur les assurances sociales (retraite, invalidité, maternité, vieillesse, maladie).
Jaurès.
Les cendres de Jean Jaurès sont transférées au Panthéon.
La cour des comptes (Déjà!).
... Dans la petite ville de Gardanne, d'une population de 4.207 habitants, chaque fête ou réunion importante est prétexte à une consommation d'apéritifs aux frais des contribuables... La signature de la paix, le 14 juillet, la fête italienne, les élections, une quête de charité, élection des délégués mineurs... et même la répartition des impôts...

La Dépêche du 25-06.

L'auto arrive a destination aussi sûrement qu'une locomotive.
Des agriculteurs, des commerçants se rendent compte des avantages de l'auto, mais la crainte de rester en panne les fait hésiter.
Il nous est facile de les rassurer... nos voyageurs sont sur la route, a eux tous ils ont fait 800.000 kilomètres. 18 voyageurs su 31 ne sont jamais restés en route depuis trois ans.
Pour les 13 autres, 16 fois seulement ils n'ont pu arriver à destination par leurs propres moyens. Cela fait une panne pour 50.000 kilomètres. Le cultivateur qui possède une auto met dix ans à parcourir une telle distance.

La Dépêche du 11-07.

EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante".
Bezañ ront e votoù: Avoir des chaussures rondes
Vous avouerez qu'il n'est guère facile de mettre un pied devant l'autre avec de telles chaussure?! Il arrive qu'on les chausses lorsqu'on s'est promené trop longtemps dans les vignes du Seigneur, bref quand on en a un sérieux coup dans l'aile...

"Expressions populaires bretonnes" Éditions COOP BREIZH.

Liaison Brest-Molène-Ouessant.
La liaison est assurée par l'Enez-Eussa, qui a été lancé en 1906 aux chantiers Renfrendo de Glasgow avant de devenir le yacht de Ferdinand de Bulgarie.
Confisqué au cours des hostilités de 1914-1918, il vint à Brest pour être transformé sous le nom de Coccinelle en coursier assurant la liaison Granville - Iles Chausey. Il succède à l'île d'Ouessant qui avait remplacé le Travailleur, patron Gourvès, lui-même prenant la suite de la Louise.

Pub!



- Je ne manque pas une touche depuis que j'ai eu la bonne idée de tremper l'hameçon dans mon verre de Dubonnet!

Tempête.
A Camaret ce matin, de 5 à 6 heures, à la pleine mer, de grosses lames ont envahi le Sillon de Camaret et les quais.
Les chantiers de construction ont particulièrement souffert. Tous les bois de construction ont été emportés. De gros bateaux en chantier ont été renversés. Une brèche de dix mètres a été ouverte dans le mur de protection. Les bateaux amarrés dans le port pour hiverner ont pour la plupart cassé leurs chaînes... des embarcations ont été drossées à la côte... le rez-de-chaussée de certaines maisons en bordure de quai ont été envahis par les eaux..
De mémoire de pêcheur, on n'avait pas vu cela depuis 1896...
Raz de marée dévaste la côte Atlantique.
... Un raz de marée a détruit en partie la flottille de pêche de Saint-Guénolé-Penmarc'h... A Saint Guénolé, les ruelles sont ravinées, défoncées,bouleversées tout le long du chemin que le sable a recouvert. Des stocks de rochers, des galets, se mêlent aux moellons des murs effondrés... Des barques ont été projetées dans les champs jusqu'à 300 mètres...
Ce qui a frappé les gens c'est la soudaineté de l'attaque, le contraste entre l'état de l'atmosphère et celui de la mer. Rien ne laissait présager telle chose. Il n'y avait pas plus de vent qu'à l'ordinaire et brusquement des vagues énormes se formèrent et, bien que l'on soit à mi-marée, elles submergèrent la grève et dépassèrent toutes les limites atteintes aux plus hautes mers, se précipitèrent dans les rues, recouvrant tout de sable et de goémon...

La Dépêche du 10-01.

Les fraises, la richesse de Plougastel. Récolte exceptionnelle. Des usines se montent.
C'est fini! depuis une semaine les exportations sont terminées. Sur ces quais qu'animait nuit et jour un mouvement incessant, il ne reste plus que l'amoncellement des cageots vides rapportés d'Angleterre par les derniers vapeurs. La fièvre tombée, on s'arrête pour souffler un peu avant d'entreprendre l'enlèvement de ces caisses ou l'on range soigneusement le fruit si délicat qui constitue la richesse du pays.
Cependant des charrettes encore surchargées de fraises forment une file infranchissable depuis la cale jusqu'à mi-côte du bourg. Mais à présent, les conducteurs attendent là, passivement, que le bac ait pu les porter sur l'autre rive pour gagner la gare de Kerhuon. On n'exporte plus, on expédie sur le marché français...
Que fut donc la récolte cette année? Un très vieux paysan qui contemple avec bonheur l'entassement des cageots, nous éclaire d'un mot:
"Il y a mille ans que l'on n'avait vu ça!"... Mille ans! Mais il y a tout juste cent ans que la première fraise mûrit à Pougastel. On n'y faisait que la culture maraîchère et malgré la fertilité de la presqu'île surtout due à son exposition, les paysans vivaient chichement car ils ne disposaient que de mauvais chemins et étaient isolés.
Un fraisier venu du Chili et pris au jardin botanique de Brest fut planté vers 1820 au village de Keraliou. Les résultats furent exceptionnels...

La Dépêche du 13-07.

ET À BREST:

Léon NARDON, est maire de Brest.

Parlé "Tit Zef".
L'autre côté de la mer:
La presqu'île de Plougastel, la presqu'île de Crozon
Les "immigrés" de la presqu'île de Plougastel s'installaient, à Brest, de préférence dans le quartier du Pilier Rouge, près de l'Octroi tandis que ceux de la presqu'île de Crozon avaient formé et forment encore, bien que dans une moindre mesure maintenant, une colonie à Recouvrance. La colonie de la presqu'île de Crozon était implantée spécialement dans le quartier de la Corniche (face à la presqu'île de Crozon), du côté gauche de la rue de la Porte, artère qui sépare en deux le quartier de Recouvrance. Attirés à Brest par le travail offert à l'arsenal, les Crozonnais s'y installaient leur temps "d'active" et cédaient ensuite la place à leurs compatriotes plus jeunes. Les gens "de l'autre côté de la mer" étaient assez mal vus par les Recouvrançais pour plusieurs raisons: ils colonisaient le quartier, parlant breton, gardant des liens très étroits avec leur pays d'origine, les enfants y partaient à chaque vacances et de ce fait gardaient la pratique du breton en dépit de l'école, ils revenaient de chez eux chargés de vivres. Les habitants de Brest ne sont pas obligatoirement les Brestois, selon leur quartier de résidence, ils peuvent recevoir d'autres qualificatifs.

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Brest plage.
Kermo Casino! Vous souvenez-vous de cet établissement dressé au pied des rochers de Ker-Stears et qui malgré la modestie de sa construction, avait su s'installer avec tant de coquetterie au bord de l'eau, au milieu d'un grand jardin qu'il constituait pour notre ville maritime, le plus heureux des aboutissements des promenades?

Rien n'y manquait, pas même la salle de jeux, qu'on avait dû fermer comme tant d'autres. Chaque soir, des concerts symphoniques réunissaient bon nombre de nos concitoyens et, l'après-midi des dimanches, voyait venir une foule désireuse d'applaudir les artistes lyriques qui se faisaient entendre à la terrasse. Des cabines, dressées en longues files donnaient asile, au cours des journées estivales, à de nombreux baigneurs.
Hélas! la ligne de tramway qui menait en ce lieu a un jour disparu. Des voies ferrées ont, une à une franchi le mur de clôture de l'établissement... puis un jour, fait disparaître l'établissement lui même afin de pouvoir se prolonger prolonger jusqu'au Roudy. C'était la guerre?
Aujourd'hui les cabines de bain ont cédé la place aux navires de la flotte d'État que l'on démolit le long de la grève depuis le bassin du gaz jusqu'au bassin Tritschler. Les brestois peuvent encore voir la mer baignant leur territoire; s'ils désirent s'y plonger, il leur faut entreprendre une véritable excursion.

La Dépêche du 17-07.

Vie brestoise. Ragots.
Le samedi 19 juillet, la camionnette de l'hospice civil a conduit M.Nardon, administrateur; M.Flanchec, "tout petit" commerçant, et quelques autres seigneurs de moindre importance aux obsèques du maire communiste de Douarnenez.
Le parti communiste brestois, qui tient à l'aise dans ce véhicule, n'allait pas, direz vous à uns à une partie de plaisir.
Évidemment, quoique le parti communiste brestois, revenu dans ses foyers n'ait pas paru particulièrement attristé cette semaine. Passons!
La camionnette de l'hospice promène presque tous les dimanches, le parti communiste. Est-ce régulier?
Admettons. Qui fait les frais des excursions? Le contribuable?
Certes et aussi les vieux de l'asile Ponchelet qui assurent le ravitaillement avec une voiture à bras parce-que l'essence vient encore d'augmenter. Comprenez vous?
Les socialistes de la mairie ont, pour le dimanche, leur omnibus de famille. C'est plus distingué que la camionnette.
Les communistes ne sont pas jaloux. Ils ne tiennent pas à passer pour des bourgeois.
Une question: Est-ce qu'il n'y a plus de prolétaires à Brest?
S'ils en reste seulement un, comment ne leur vient-il pas à l'esprit, aux automobilistes socialistes et communistes que l'argent public gaspillé en essence, pneus etc., serait mieux au bureau de bienfaisance.

La Dépêche du 27-07.

Précédente : Index : Histoire : Suivant
Mise à jour: lun 20-sep-04 21:10 x