Historique: 1916

Précédente : Index : Histoire : Suivante


Championnat de Bretagne.

Championnat de Division d'Honneur:
Le Stade Quimpérois est champion de Basse-Bretagne.
La J.A.B. gagn
e la coupe de Basse-Bretagne.


À l'A.S.B.:
.

Seniors saison 1916-1917.

Seniors "A" saison 1916-1917.

Résultats, Infos.
Dissolution de l'Entente.
L'Entente A.S.B.-Stade Q. ayant été dissoute, (Ndlr: je suppose lors d'une réunion du 12 ou 27-7), le comité de l'A.S.B. s'est vu dans l'obligation de chercher un terrain pour la saison de football-association 1916-1917, le terrain du Petit-Paris n'ayant pas été mis en état par suite du manque de main œuvre résultant de la mobilisation. Grâce à l'esprit sportif des dirigeants du Véloce-Club brestois, l'A.S.B. a obtenu de cette société la location du superbe terrain de sports de Kerabecam.
C'est donc au vélodrome de Kerabécam route de Kérinou, (près de la place de la Liberté) que l'A.S.B. disputera ses matchs de la saison 1916-1917.

La Dépêche du 30-07.

A.S.B.
Le terrain du vélodrome de Kerabécam n'ayant pas été admis par la commission sportive de Basse-Bretagne, l'A.S.B. déclare forfait pour la coupe nationale (équipes premières et secondes). L'équipe première continuera de disputer la coupe des Alliés (épreuve remplaçant le championnat de France)... Le comité de l'A.S.B. à engagé des pourparler avec les meilleures équipe régionales et Parisiennes...

La Dépêche du 24-11.

Coupe Nationale. U.S.F.S.A.
Dimanche s'est disputé, à Quimper, le match opposant le Stade Quimpérois, champion de la région de Quimper à l'équipe représentative, l'entente brestoise S.Q.-A.S.B. champion de la région de Brest.
Après une partie des plus intéressantes, quoique des plus disputées. Les équipiers en présence ont marqué 2 buts à 2. Match nul.
Le score représente exactement la physionomie de la partie, chacune des deux équipes ayant dominé tour à tour; toutefois, il a semblé que l'équipe brestoise eût pu mieux faire, l'équipe quimpéroise a démontré qu'elle était toujours digne de sa grande réputation.
La seule critique qui puisse être faite sur ce match, mais très amicalement, c'est que le Stade Quimpérois après avoir commenté si durement l'arbitrage de son match contre l'Étoile Sportive Lorientaise...

La Dépêche du 27-03.

S.Q. - A.S.B.
Ce soir, à 8h. 30, réunion du comité au Grand Café. Tous les membres des comités des deux clubs sont priés, vus l'importance des décisions à prendre, d'assister à cette réunion.
Sont spécialement convoqués: MM.Godoc, Le Treusse, Morvanou, Pouliquen, Le Coat, Collin, Le Quinquis, Bellec, Juhet, Petton, Devé, Max Buhler, et un délégué de l'équipe "B".
(Ndlr: sont spécialement convoqués: le Président, secrétaire général etc... après la fusion il doit subsister des problèmes entre les deux clubs)...

La Dépêche du 30-03.

Brest - Lorient.
Dimanche dernier, se sont rencontrés sur le terrain du Valy-Hir, à Brest, les deux meilleures équipes de la région, en vue de disputer la coupe nationale de Basse-Bretagne. Les équipes étaient au grand complet et, ci ce ne fut un vent très violent qui empêchait toutes les combinaisons, on aurait pu assister à une jolie partie. Brest l'emporta sur Lorient par deux buts, dont un sur penalty, à un.
Un fait indiscutable: les meilleurs l'ont emporté. Les joueurs de l'étoile furent très courageux et surent résister aux avants brestois, plus lourds, qui vers la fin imposèrent leur jeu et empêchèrent leurs adversaires de marquer. A remarquer le brio du capitaine Collin, joueur très courageux qui s'attira les applaudissements du public. Près de lui, Bloch fut l'homme du jour, toujours aussi tenace et fournissant un jeu très brillant. Bravo pour les anciens de Lambézéllec... Un nombreux public assistait au match et il ne ménagea pas ses applaudissements aux joueurs...
Le 16 avril, aura lieu le match retour. Espérons que cette fois l'Étoile prendra sa revanche. C'est une bonne partie en perpective. Remercions M.Quinquis qui a bien voulu tenir le sifflet et sut s'en tirer d'une façon parfaite au gré de tous.

Jack, La Dépêche du 30-03.

Entente - Stade Quimpérois: (présentation du match).
... rappelons qu'un service spécial des tramways brestois assurera à l'aller de 1 h. 30, à 2 H. 30 le transport des spectateurs de la place des Portes à la station du Petit Paris, en Saint-Pierre. Le terrain se trouve à 150 mètres de cette station.
Les équipes se présenteront comme suit:
Entente Brestoise (maillots rouges parements noirs):
Cappé, Petton, Le Nabour, Bloch, Collin, Devé ou Gap, Laé, Belloc, Max Bulher, Feuillet, Goïc.
Remplaçants: Cadeville, Saurel, Quinville, Boujeon.

La Dépêche du 09-04.

Entente - Stade Quimpérois (le match).
Le comité de l'Entente brestoise avait convié les amateurs de sport à assister au match de championnat qui mettait aux prises les équipiers du Stade Quimpérois et de l'Entente Brestoise. Plus d'un millier de personnes avaient répondu à son appel et ont applaudi sans chauvinisme les meilleurs joueurs des deux équipes en présence.
Lors de la poule aller à Quimper, les deux teams avaient fait match nul, et il était intéressant de revoir ces deux excellentes équipes aux prises.
Favorisé par un temps superbe, cette partie à été disputée de bout en bout avec acharnement, mais aussi avec la plus grande courtoisie, n'a pas encore donné de résultat décisif, et le match à été déclaré nul 3 buts à 3.
Du côté du Stade... la défense a été merveilleuse. Les arrières, deux beaux athlètes et le goal...
A l'entente, on a fait une belle partie. Son capitaine, E.Colin, s'est fait souvent remarquer par sa présence d'esprit. D'autre part, Bloch, Marc Buhler, Belloc, Petton se sont surpassés et ont été très acclamés...
L'Entente Brestoise rencontrera, dimanche prochain à Lorient, l'Étoile sportive lorientaise en match final, à la suite duquel le champion de Basse-Bretagne sera proclamé.

La Dépêche du 12-04.

Lorient - Entente.
Défaite de l'Entente par 3 à 1. Le titre pour Lorient.

La Dépêche du 17-04.

Entente - J.A.B:. Victoire de l'Entente par 3 à 1. (31-3),
A.S.B. (2) - Patronage du Pilier Rouge (1) 1 à 1. (31-3),
Coupe nationale: Stade Quimpérois et Étoile Sportive Lorient 1 à 1 (31-3),
L'équipe du 87ème régiment d'infanterie de Chateaulin est dissoute (4-05),
L'Assemblée générale prévue le 6-7 est repoussée. (cette réunion est très importante...) (6-7),
Réunion importante... (16-8),
Réunion importante. Questions importantes... Reprise de l'entraînement saison 1916-1917. (31-08),
L'A.S.B. c'est aussi de la natation:
Les membres... désirant participer au courant de natation organisé dimanche prochain au Casino de Kermor... Droit d'inscription 0 fr. 25., (x-08)
1er entraînement au vélodrome de Kérabécam. Exceptionnellement entrée gratuite (!). (3-9),
A.S.B.: Inauguration du terrain vélodrome de Kerabécam aura lieu le 24 courant.
Programme: match de football, 100 mètres (deux prix), 800 mètres (deux prix)... les inscriptions chez M.Godoc Président 32 rue d'Aiguillon. (7.9),
A.S.B.: ... voulant donner à la saison de football brestoise tout l'intérêt possible a conclu de nombreux matchs amicaux contre des équipes régionales et parisiennes. Le premier, terrain de Kerabécam, contre l'excellente équipe du Stade Quimpérois, vainqueur de la coupe de Basse-Bretagne 1914-1915. (13-10).
A.S.B.: Le match (S.Q.)... de dimanche prochain... doit attirer la foule des grands jours. C'est en effet la première fois que les deux équipes se rencontrent en match amical. Quand l'A.S.B. (autrefois A.S.L.) battit Vannes et passa en première série, ce qui amena la création du Comité de Basse-Bretagne, le stade Quimpérois fut le seul club qui put opposer une résistance sérieuse. Battu en championnat par des écarts de buts de moins en moins grands, le S.Q. réussit enfin en 1914 à battre l'A.S.B. sur son terrain de Kérabécam par 5 à 3. Le jeu du S.Q. procède par grandes passes, grands coups de pieds à suivre (!) et descentes par les ailes. Ce jeu grandement décousu, s'est par la suite amélioré... avec l'arrivée de... Spriet l'international bien connu et capitaine de l'équipe de France dans le match France-Belgique de l'année dernière qui jouait arrière...
L'équipe: pour rencontrer le Stade Q.: Goal Bougon, arrières, Le Rouzier, Haina, demis, E.Colin (capitaine), Gourmelon, Bloch, avants: Lair, Gap, Buhler, Guihard, Capdeville, remplaçants: Simon, A.Colin, Salaün, Pouliquen. La force de l'équipe de l'A.S.B. réside dans sa ligne de demis, une des meilleures de France, composée de joueurs de grande classe. Sont en outre à retenir: le merveilleux avant centre Buhler, et l'arrière Le Rouzic, biens soutenus par une équipe lourde, vite et homogène.
Le match se déroulera par n'importe quel temps. ... Les blessés des différents hôpitaux seront également les bienvenus...(27-10)
A.S.B. - Stade Q. 0 à 2... Devant 7 à 800 personnes...
Coupe des Alliés (remplace le championnat de France): A.S.B.-J.A.B.: 2 à 0. (6-11).
A.S.B. - 28ème d'artillerie de Vannes.
Présentation: La force de cette équipe (A.S.B.) réside dans sa formidable ligne de demis, la meilleure qu'une équipe brestoise n'ait jamais possédée. Secondée , à la défense par de bons arrières, cette ligne soutient une ligne d'avant excellente; les trois centre, très scientifiques, jouant la petite passe, ont leur jeu facilité par deux ailiers d'une vitesse exceptionnelle et dribbleurs remarquables. (Ndlr: avec une équipe comme celle-ci ils vont être champion de France... au moins!).
Match: Nouvelle victoire par 3 à 0. Les artilleurs ont dû s'incliner devant le jeu impeccable et scientifique des "bleus et blanc". M.Gironde de retour du front, a arbitré avec compétence et impartialité.

La Dépêche du 30-11 & 05-12.

Coupe des alliés: A.S.B. - Stade Quimpérois: 3 à 2. La finale de la coupe des Alliés (Basse-Bretagne) a eu lieu hier après-midi, à Quimper. Cette épreuve décisive a, malgré une pluie battante, obtenu un grand succès et s'est déroulé devant un public très nombreux. L'A.S.B. a battu brillamment les Quimpérois par 3 à 2.
... les brestois ont nettement dominé leurs adversaires... la ligne de demis a été supérieure. La ligne des avants a été à la hauteur... Max Buhler, joueur aux shoots puissants a menacé très souvent le goal quimpérois... bien secondé par les ailiers Lair et Haina, très vites... on peut dire que les brestois ont joué la plupart du temps dans les buts quimpérois...
le lieutenant Estrée, de Lorient, a arbitré très impartialement... à l'issue de la rencontre, le comité du Stade a réuni les dirigeants des deux clubs et les équipes au Café de Bretagne.

La Dépêche du 07 & 11-12.

L'Entente brestoise et le championnat de Basse-Bretagne.
En cette fin de saison, tous les spectateurs se demandent: l'équipe de l'Entente triomphera-t-elle, dimanche prochain du Stade Quimpérois et remportera-t-elle le championnat de Basse-Bretagne?
Que tous les amis de l'Entente, pour se rassurer, que tous ceux qui s'intéressent aux sports interrogent le "onze brestois": Ils recevront cette réponse unanime, énergique, réconfortante: "Nous vaincrons".
Oui, l'Entente vaincra. Sous la forte impulsion de son capitaine elle fournira dimanche, comme au jour ou elle a battu l'Étoile Sportive Lorientaise, le maximum d'effort dont elle est capable. Collin, Bloch, Max Bulher seront ce qu'ils ont toujours été: les agents indispensables de la victoire.
Mais à leurs côtés, ne passeront pas inaperçus ceux chez qui le courage et l'ardeur suppléent largement à l'expérience du joueur âgé ou à la trop brève vie sportive.
Dans les buts, le goal Capitaine, à tous les shoots quimpérois répondra: "Passera pas!", à l'arrière le Nahour et Petton, hardis, grands, fortement décidés à "en mettre", recevront maints applaudissements. Ailleurs, Devé, Loaec "allons totor", Goïc, etc., feront du bon travail et contribueront, pour une large part, au triomphe de l'Entente.
Ainsi, tous animés d'une énergique volonté de vaincre, les brestois donneront pleine satisfaction à leurs sympathiques dirigeants dont les efforts combinés et fructueux ont doté leur ville d'une excellente équipe.
L'honneur d'avoir triomphé reviendra, non pas au S.Q. ou à l'A.S.B., mais à l'Entente toute entière. Entente? Cette fusion de l'A.S.B. et du S.Q. mérite-t-elle bien ce nom?
Pour s'en convaincre, qu'ils se rendent dimanche sur le terrain de Valy-Hir, ceux qui doutent encore! Allons, Collin, mène ton équipe à la victoire.

O.Vatan de l'Entente, La Dépêche du 09-04.

Coupe Nationale U.S.F.S.A.
A Brest, participent à cette coupe: L'Entente, La J.A.B., E.N., Marseillaise, Gueydon, Gloire, Dupetit-Thouars, Torpilleurs et sous-marins de Brest.
(Ndlr): Nous voyons donc que pendant la guerre que les clubs "historiques" sont présents mais aussi les militaires: bateaux ou régiments.

La Dépêche du xx-05.

A.S.B. - C.S.Vannetais: 4 à 1.
... le match à Kérabécam a obtenu un énorme succès. Les tribunes étaient garnies de la foule des grands jours et des bravos nourris ont salué les belles phases de jeu de cette intéressante partie.
L'A.S.B. après remaniement de ses lignes, était bien au point et a nettement dominé les Vannetais qui, beaucoup plus léger que les Brestois, se sont pourtant vaillamment défendus.
Bon arbitrage de M.Gémain le sympathique président du C.S.V.

La Dépêche du 19-11.

ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football.
Champion de France

Le S.R.U.C. est champion de France (coupe interalliés),

Confédération Sud-américaine
Fondation à Buenos Aires de la Confédération Sud-américaine regroupant les association de football d'amérique du sud.
Finale Copa Libertador
Uruguay / Argentine.


NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Pas d'attribution.

Conflit.
Le 27-8, l'Italie déclare la guerre à l'Allemagne;
Le 28-8, la Roumanie déclare la guerre à l'Autriche.

La Dépêche du 28 & 29-08.

Tank.
L'armée britannique commande les cent premiers tanks en février. Les premiers ont été utilisés sur le plateau de Thiepval par les troupes anglaises. A la fin de la guerre la Grande-Bretagne en avait fabriqué environ 2.500, la France 4.000 et l'Allemagne une vingtaine.
Zeppelin.
En septembre un zeppelin bombarda (encore) Londres et y fit 38 victimes.
Verdun.
450.000 Allemands ont attaqué le front de Verdun. Pertes effroyables: 800.000 morts en 27 jours. De quel prix sont payés par les Allemands les lents et légers progrès qu'ils ont si péniblement réalisés depuis deux mois devant Verdun! La question préoccupe beaucoup l'opinion allemande, ainsi qu'en témoignent les efforts quotidiens de la presse d'outre-Rhin pour calmer les inquiétudes...

La Dépêche du 12-04.

Queen Mary.
Lors de la bataille du Jutland, qui vit s'opposer 274 navires et 70.000 marins, le Queen Mary après avoir été touché par la marine allemande coula en 90 secondes.
Irlande.
Le 24 avril, à la suite du soulèvement de Pâques (Easter Rising), les leaders nationalistes du Sinn Fein (nous mêmes) et de l'Irish Républican Brotherhood occupèrent la poste centrale de Dublin afin de se débarrasser des colonisateurs britanniques et proclamèrent un gouvernement indépendant. Des combats s'en suivirent entre l'armée Britannique et les indépendantistes. Le 27, le gouvernement britannique décréta la loi martiale en Irlande. Trois cent personnes trouvèrent la mort avant que les rebelles frustrés de ne pas avoir d'aide des allemands se rendent. L'Irlande est réveillée. La lutte pour l'indépendance venait de débuter.
Kitchener.
Mort du maréchal britannique Kitchener. Son croiseur coula après avoir été touché par une mine alors qu'il se rendait en Russie.
Éditorial de la Dépêche.
Avoir entrepris à son heure une guerre de conquête préparée de longue date; s'être assuré de l'impréparation des adversaires; tenir en main tous les atouts de manière à gagner la partie adverse avec une promptitude foudroyante et en être en suite , après vint-cinq mois d'efforts, à se demander comment on sortira ensuite du pétrin: tel est l'état de l'Allemagne. Il est plutôt mélancolique. On a dit que bien des malheurs sont arrivés faute de grammaire: C'est à dire pour des termes mais compris... la constatation que l'Allemagne s'est perdue faute de psychologie!
Elle n'a rien compris à l'état d'esprit des club qu'elle se disposait à attaquer pour les réduire au servage.
..

La Dépêche du 30-08.

EN FRANCE:

Nous sommes sous la IIIème République. Raymond Poincaré est président de la République.

Deuxième anniversaire de la guerre.
Honneur aux armes alliées: La victoire est à elles!
Le président de la République, les généraux Joffre et Haig (Feld Marechal Britannique), et M.Lloyd Georges le proclament.

La Dépêche du 02-08.

Verdun.
La bataille de Verdun fit à elle seule 700.000 morts. Elle débuta le 21 février par un assaut d'une violence inouïe. Un million d'obus ont été tirés par les allemands. Cela aboutit à la prise du fort de Douaumont. S'ensuivit alors une guerre d'usure et de tranchées. Pétain nommé par Joffre à la tête de la deuxième armée le 25 février, donna aux troupes les moyens de résister. Par la suite Nivelle remplaça Pétain.
Fin août, l'offensive de Joffre sur la somme desserra l'étau. Douaumont fut repris.
Fin de l'année, vu la résistance des alliés, le nouveau commandement Allemand modifia sa stratégie. Verdun restera à toujours le symbole de la résistance française à l'envahisseur.
Douaumont.
La forteresse de Douaumont tombe au mains de Allemands le 25 février après de courts combats. Le fort n'était occupé que par quelques canonniers. Le fort est repris le 24 octobre. Pour le reprendre il aura fallu de très violents combats qui auraient fait plus de 100.000 morts. Après dix mois de bataille les allemands n'avaient gagné que quelques kilomètres sur un front de trente-cinq kilomètres. Les pertes humaines furent les plus importantes du conflit...
Un autre commandant dit que l'abandon provisoire de la position de Douaumont a été une sage mesure de notre commandement qui, une fois de plus, a voulu ménager le plus de vis humaines possibles. "Les abords du fort, ajoute-t-il, étaient devenus intenables. On eut dit un véritable ouragan de mitraille. Il n'y avait pas un pouce de terrain qui ne fut balayé par les rafales de l'artillerie ennemie. A une résistance incertaine, dont les résultats eussent été en tout cas terriblement meurtriers, le général qui commande en chef à Verdun préféra une retraite momentanée qui n'excluait pas une prompte contre attaque... Jamais je n'oublierai ce spectacle auquel rien de ce que j'ai vu depuis le début de la guerre ne peut se comparer. Il faut avoir l'âme d'un Kaiser pour ordonner une pareille tuerie"...

La Dépêche du 29-02.

Les débris Allemands de Verdun au camp de Beverloo.
Il y a actuellement 25.000 hommes de troupes allemandes au camp de Beverloo. Ce sont les débris de régiments rentrant de Verdun, fourbus et comme médusés par l'horreur des spectacles auxquels ils ont assisté. Les régiments seront reformés et envoyés au repos dans quelques villes de garnison.

La Dépêche du 24-04.

De Gaulle.
Le capitaine De Gaulle est blessé lors d'une attaque d'un coup de baïonnette dans la cuisse. Il est fait prisonnier.
Charles de Foucauld.
Le 1er décembre, le père Charles de Foucauld est assassiné à Tamanrasset
Foch.
Foch est écarté, on lui reproche l'échec relatif de l'offensive de la Somme.
Joffre.
Le 26 décembre Joffre donne sa démission de commandant en chef des armées. Il est nommé maréchal de France.
Artillerie.
D'un discussion avec un officier d'artillerie, j'avais retenu cette formule: "Pour trois coups de canon de 75, il faut quatre litres d'alcool". C'est qu'en effet à la base de toutes nos poudres de guerre à grande puissance, on trouve le coton, et l'alcool est son meilleur dissolvant, le moins coûteux et le plus facile à utiliser. Les Allemands s'en servent comme nous mais ils éprouvent de grandes difficultés à se procurer du coton, alors que nous en avons en abondance, et l'alcool que nous extrayons de la betterave ou des grains, ils le tirent de la pomme de terre qu'il leur faut pour cet usage, enlever aux bouches affamées de la population. Et mon artilleur de conclure: "Pour nous beaucoup de poudre c'est du coton dissout dans des flots d'alcool; une grande préparation d'artillerie, prélude à une action importante, représente une dépense approximative de 40.000 à 50.000 hectolitres d'alcool".
(Ndlr: Est-ce l'origine de "Boire un canon" qui je crois est de 75Cl ?
)

La Dépêche du 13-07.

EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante".
MaIañ munut: Moudre fin
C'est ce que la sagesse dit de faire quand on a du mal à joindre les deux bouts, quand il n'y a plus de grain à moudre.

"Expressions populaires bretonnes" Éditions COOP BREIZH.

Bac de Plougastel... suite... et pas fin!
Lettre de M.P.Simon député de Brest... à M.Le Préfet du Finistère. Paris le 16 mars 1916.
Monsieur le préfet,
J'ai l'honneur d'attirer votre bienveillante attention sur les inconvénients de la modification apportée à l'horaire du bac de Plougastel par la réduction du nombre des traversées. Cette mesure, contre laquelle le conseil municipal du Relecq-Kerhuon a protesté dans sa séance du 14 février, gène considérablement les relations commerciales entre les régions séparées par l'Elorn et empêche d'importantes transactions. Déjà les populations desservies par le bac se plaignent de nombreuses interruptions de service qui résultent d'avaries, parait-il assez fréquentes et qui lèsent gravement les intérêts commerciaux de la région. C'est ainsi que pour la dernière foire de Plougastel un grand nombre de cultivateurs venus avec leurs voitures et leurs bestiaux de Guipavas et des communes environnantes, ont dû revenir sur leurs pas, le bac ne fonctionnant pas.
Il me semble qu'au moment ou l'on s'efforce de tous côtés de faire reprendre la vie économique dans le pays, il n'y a pas lieu de diminuer l'importance d'un service de transport aussi nécessaire que le bac de Plougastel.
Si c'est la cherté du charbon qui a poussé le concessionnaire à demander la réduction du nombre des traversées, peut-être conviendrait il d'envisager d'autres solutions, par exemple l'augmentation de la subvention qui lui permettra d'assurer complètement son service, en donnant satisfaction aux intérêts des populations riveraines de l'Elorn.
Je me permet d'insister d'une façon tout à fait pressante pour que vous examiniez à nouveau cette situation et je vous serais très obligé de bien vouloir me faire connaître les mesures que vous croirez devoir prendre à ce sujet.
Veuillez...

Paul Simon

La question soulevée par l'honorable député du Finistère, actuellement aux armées, nous parait des plus urgentes à solutionner. Nous croyons savoir, d'ailleurs, qu'elle préoccupe tous ceux qui ont la charge de sauvegarder et développer les intérêts économiques et spécialement la Chambre de Commerce de Brest.
Nous sommes convaincus que le conseil général, qui a traité avec le concessionnaire du bac, saura prendre, d'accord avec l'administration, les mesures nécessaires pour donner satisfaction aux justes doléances des communes desservies.

La Dépêche du 07-03.

ET À BREST:

Vxx est maire de Brest.

Parlé "Tit Zef".
Le "Goret rose".

Les cadres de l'arsenal ont aussi leur restaurant. Situé dans l'arsenal: "Le Goret rose"...

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Activité du port.
De juin à novembre, plus de quatre-vingts cargos quittèrent Brest avec 240.000 tonnes de matériel de guerre, dont 190.000 tonnes pour la Russie et 50.000 pour la Roumanie...
Les Russes au port de commerce.
Au cours de la guerre 14-18, le port de commerce sera vraiment cosmopolite, avec des venues ou des départs de Portugais, de Russes ou d'Américains. Plusieurs des navires, revenant de transporter du matériel ou des chevaux en Russie, regagnèrent Brest, amenant après un mois de mer des régiments russes destinés à combattre auprès des Alliés. Ils débarquèrent sous les yeux du général Ignatieff, attaché militaire russe à Paris (1912-1918), lequel, dans ses mémoires, devait écrire: "J'ai toujours aimé la France et son peuple." Les soldats, bien sanglés dans leurs blouses beiges et leurs grandes bottes, avec leur couverture de campagne en bandoulière, se formaient en colonnes et montaient les rampes (du port de commerce) en chantant. Chaque régiment se déployait sur la place du Château en un vaste carré, autour du pope (qui célébrait un service d'actions de grâces) et des étendards blancs de la sainte Russie ornés d'un côté du monogramme du Tsar et, de l'autre, de la face du Christ. Un régiment arriva même avec sa mascotte vivante: un bel ourson tenu à bout de chaîne.


Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: lun 20-sep-04 20:33 x