Historique: 2004

Précédente : Index : Histoire : Suivante


À l'A.S.B.:

Résultats, Infos
Fin de saison 2003 - 2004:

Les Brestois prennent confiance. L'A.S.brestoise réalise une saison correcte mais peut être en deçà de ce qu'espérait l'entraîneur Jean-Noël Nonotte. Distancés par Crozon et Plouzané, les jeunes Asbéistes peuvent néanmoins jouer les trouble-fête. En battant Saint-Renan dimanche dernier, l'A.S.Brest a peut-être encore mieux pris conscience de ses possibilités. Les Brestois possèdent avec des éléments de la trempe des Le Hénaff, Jestin, Bellot, Lagadec ou encore Boucher, pour ne c!ter qu'eux, une belle brochette de jeunes joueurs dont peu de clubs peuvent se targuer dans ce groupe. Encadrés par les expérimentés Julard, Quinquis et autre Pilon, ils savent être efficaces, comme en atteste leur seconde place au niveau de l'attaque avec 31 buts inscrits en 14 rencontres (à un seul petit but derrière le leader Crozon). A n'en pas douter, en conservant ces jeunes pousses issues du club, le groupe de Jean-Noël Nonotte possède le potentiel pour viser le niveau supérieur. Ce qui manque encore aux Brestois est la constance dans l'effort et les résultats. .Jean-Noël Nonotte regrettait, il n'y a pas si longtemps, la fragilité morale de son groupe. Mais, en mûrissent celui-ci ne manquera pas de s'affirmer en s'appuyant sur son expérience de la DHR, un championnat très disputé chaque saison. L.:A.S.Brest possède assurément les moyens de faire trembler les meilleurs. (Le Télégramme. 13-03)
L'A.S.B. et ses arbitres:

Remise des écussons aux jeunes arbitres: Le 10 janvier, au titre de la commission des arbitres, Didier Pauchard, ancien arbitre international, a remis les écussons aux cinq jeunes arbitres. Il leur a rappelé les qualités à avoir: se montrer curieux du règlement, ambitieux, psychologue, intransigeant... et les a invités à surtout prendre du plaisir dans les matchs.
Noël Lusven, président, Patrick Lagadec, vice-président, Claude Gestin, responsable technique, Régis, responsable de la commission d'arbitrage du club étaient présents pour cette remise officielle. Prêts pour les matchs officiels Steven Le Lann, 20 ans, Alexis Manac'h, 15 ans, Jéraud Aballéa, 16 ans, Eddy Tarin, 15 ans et Nicolas Emschwiller, 19 ans ont reçu l'écusson jeune arbitre, après avoir réussi leur premier examen théorique au niveau départemental, suivi d'une journée de formation pratique sur le terrain.
Ils sont dorénavant prêts à officier sur les matchs officiels de leurs catégories.
L'AS brestoise compte maintenant huit arbitres.
RC.Lesnevien - A.S.B. 3 à 2. Une défaite à l'extérieur qui ne reflète pas la qualité des équipes. Les jeunes Asbeistes se sont fait battre sur de grossières erreurs de la défense et un manque de lucidité devant le but adverse. (21-03)
Légion - A.S.B. 5 à 2. Sur le terrain de la Légion et devant une équipe expérimentée et toujours difficile à manœuvrer chez elle, les asbeistes concèdent deux buts dont un penalty sur deux grosses erreurs défensives. Par la suite la Légion fera cavalier seul devant des bleus désemparés et oubliant les bases du football. La volonté des bleus leur fera réduire le score et reflétera un peu mieux la valeur des équipes en présence. (28-03)

Seniors "A": Légion - A.S.B. Un match à oublier rapidement!

Cédric Le Hénaff débordant d'énergie!
Monsieur Le Hénaff est le président du club de basket de Saint-Divy. C'est donc dans cette direction que son fils, Cédric, aurait dû filer si ses petits copains footeux n'avaient eu sur lui une si " fâcheuse Il influence ". A 13 ans, Cédric a rejoint l'ASB parce qu'il avait un cousin qui y évoluait et que l'école de foot y est bonne. Très vite, quelques petites distinctions sont venues récompenser son talent naissant: en moins de 15, des sélections dans l'équipe du Nord Finistère et une finale de Coupe de Bretagne. Puis, en moins de 17, un 64ème de Gambardella contre Rennes. Un avant-centre qui va vite... très vite! Cédric n'en est encore qu'à ses balbutiements chez les seniors mais dans le milieu, il a déjà sa petite notoriété. Après avoir marqué 13 fois lors de sa première saison en seniors, il a inscrit son quinzième but, dimanche, contre la légion. Sans parler de ceux réussis dans les compétitions annexes. Cédric est un avant-centre qui va très, très vite: 9"13 sur 80 mètres! Et comme il est vif, qu'il aime dribbler et qu'il a une bonne détente, les défenseurs ne l'apprécient que moyennement. Heureusement pour eux, il a sa petite faiblesse: un gabarit de poids plume: 1,76 m pour 65 kg. Mais il se soigne! Actuellement en première année de Staps, Cédric pratique de une heure et demi à trois heures de sport chaque jour. De la musculation, entre autre. " J'aime me dépenser et je touche un peu à tout: athlétisme (sprint et endurance), badminton, hand, tennis. Et basket, naturellement ". " M'aguerrir avant de faire un choix " Il ne rechigne pas à l'effort, certes, mais il ne fait pas n'importe quoi. la preuve? A l'intersaison, il a préféré décliner l'invitation d'une grosse écurie du coin. " Je rentrais en Staps et je me demandais si j'allais tenir. J'ai eu envie de m'aguerrir avant de faire un choix ". Aujourd'hui, il sait et se déclare prêt à jouer aussi haut que ses moyens le lui permettront. Quant à sa capacité à concilier sports et études, Cédric s'est si bien adapté à son nouveau programme qu'il lui reste encore du temps et de l'énergie pour travailler sa vivacité dans une chaîne de restaurants que les diététiciens ne recommandent pourtant pas aux sportifs. " Je sais, mais je fais attention. Et c'est juste pour mettre de l'essence dans ma voiture ". (Le Télégramme. Y. Gu. 31-03)

(Photo Yvan Breton)

Crozon - A.S.B.
1 à 1. Les bleus recevaient les joueurs de Crozon, leaders de D.H.R., bien dirigés par Bosser, l'ancien joueur pro du Stade Brestois.
On pouvait rêver ce que devaient être les grands derbys de l'A.S.B. lorsque l'on assise à ce type de match. Les jeunes de l'école de foot, un peu plus de supporters qu'à l'habitude, toujours les fidèles anciens se remémorant les grands moments du club et cela d'autant plus que le centenaire arrive.
Devant le leader, qui ne justifia en aucun moment sa place, les jeunes dominèrent constamment en première mi-temps et le goal crozonais eu beaucoup de chance sur un tir de Florian Gestin qui heurta son poteau droit, de ne pas aller chercher la balle au fond de ses buts. Les bleus se procurèrent deux autres occasions dans cette première période à sens unique.
Dès la reprise, jouant contre le vent violent, un centre de l'extérieur du pied droit de Renaud est repris victorieusement de la tête par Cédric
Le Hénaff au nez et à la barbe de Bosser. But!
C'est ça la jeunesse!.
Par la suite, sur une des actions collectives des bleus, Florian Gestin met de peu à côté. Le match se termine sur d'interminables changements de joueurs bleus et alors qu'ils avaient une équipe bien équilibrée et la victoire en main. Dans les arrêts de jeu, coup-franc au dix huit pour Crozon. Bosser se charge d'enlever la toile d'araignée de la lucarne droite de Jérémie. But! 1 à 1.
C'est ça l'expérience!
Match nul de Crozon qui n'a rien prouvé sur la qualité de son football et qui laisse beaucoup de regrets chez les bleus pour ce qu'aurait pu être le championnat. Excellent match de toute l'équipe. Bravo les jeunes. On en redemande! (04-04)
Autour du match.

Au guichet.
Un petit peu plus de monde que d'habitude!
Les fidèles Michel Kervella, Noël Leroux, André Kermoal, Daniel Evenot et le secrétaire général au premier plan, ne paraissent pas très inquiets sur l'issue du match!
L'équipe "C" qui avait bien débuté l'après-midi par une large victoire.
Plouzané - A.S.B.: 4 à 1. Démonstration des jeunes de l'A.S.B. Devant un des prétendants au titre, les Asbéistes ont montré qu'avec un bon début de saison ils auraient pu jouer la montée. Démonstration de football et d'efficacité sur un excellent terrain permettant de jouer rapidement. Toute l'équipe est à féliciter avec cependant une mention à Florian, Cédric, Ben et Romain.(xx-04).
A.S.B. - Guillers:
0 à 0. Match nul heureux pour les jeunes "Bleus".

Coupe du Conseil Général. A.S.B. - Plouzané: Demi-finale. Aprés avoir péniblement assuré leur qualification à Saint-Pol, l'A.S.B. recevait Plouzané. Ces derniers espéraient prendre leur revanche du match de championnat.
Le sourie des finalistes.
Dans un vrai match de coupe équilibré ou la victoire primait, les brestois semblaient avoir oublié leur football. Ne jouant que sur Florian Gestin et Cédric Le Henaff, ils se qualifient grâce à un but obtenu sur corner par "l'ancien" Michel Cuillandre. Que ce soit ce joueur qui ouvre le chemin de la finale réjouit tous les spectateurs.
L'A.S.B. à donc gagné le droit de jouer une finale. Cela fait longtemps que ce n'était pas arrivé chez les seniors. Est-ce un bon présage pour l'année prochaine? nous l'espérons. (02-05)
Seniors "B". Les seniors "B" qui avaient comme objectif la montée en première division, après un bon championnat et seulement 10 buts encaissés, se retrouve à un match de la fin à un point de l'A.S.Plougastel. Le match qu'il ne fallait pas perdre... se termina par 3 à 0 en faveur de l'A.S.P. Il faut espérer, mais à un match de la fin, l'avantage est du côté de la presqu'ile.
Les seniors "B"

Coupe de foot féminin: l'A.S.B. battue mais contente.

Les féminines de l'A.S.B. sont contentes d'avoir marqué un but contre Saint-Malo qui les a largement battues, lors du match de quart de finale de la coupe de Bretagne, arbitré, dimanche après-midi, par Mikaël Gallou.
Le match de football féminin de quart de finale de la coupe de Bretagne se jouait, dimanche après midi, au stade de Menez-Paul. Les jeunes joueuses de l'A.S.B. (13-16 ans) se sont inclinées devant l'équipe de Saint-Malo dont les joueuses ont, pour la plupart une dizaine d'années d'expérience.
Impressionnées par cette équipe dès le départ, elles ont eu du mal à entrer dans le match.
C'était le premier match féminin de la saison qu'arbitrait Mikaël Gallou, arbitre de Ploudaniel. Malgré un score sans appel (huit Malouines ont marqué), on a assisté à un match vivant, avec beaucoup de mouvement.
L'équipe brestoise reste invaincue en championnat de district. Il faut souligner tout de même que les Brestoises avaient éliminé toutes les équipes finistériennes pour arriver à ce stade de la compétition. Valérie Péreira, Julie Kerdraon, Manue Petton Elodie Jolivet, Maeva Passot, Elodie Garnier, Eva Calvez, Patricia Le Sell, Amandine Barazer, Cathy Le Gall, Marion Pibouleau, Sonia Morlan, Marie-Luce Le Gall, Stéphanie Kerbaol, Salma Amani et Lydie Le Fourn sont les titulaire de l'équipe. Dimanche, manquaient quelques joueuses blessées et Salma, 14 ans, la meilleure réalisatrice de l'équipe, qui s'entraîne actuellement à Paris, pour la sélection nationale.
La montée en ligue.: Entraînées par Christophe Touzée et Alexandre Manchec, elles visent la montée en ligue. Les entraîneurs souhaitent encore renforcer l'équipe pour la rentrée. Les filles intéressées par ce sport peuvent venir aux entraînements le mercredi ou le vendredi.
L'US Saint-Malo, qui détient actuellement la coupe de Bretagne, recevra l'équipe rennaise de Brequigny, en demi-finale et espère participer à la finale, le 23 mai.
C'est à Plouzané, qui dispose d'un beau complexe sportif, que se joueront, cette année, les quatre finales, masculines et féminine de la coupe de Bretagne.

Le Télégramme. 14-04.

Résultats, Infos.
Saison 2004 - 2005:

Dirigeants:
Mouvements: Départs de Cédric Le Henaff et Floriant Gestin pour Plabennec.
Arrivée de Lionel Uguen (retour au club), Nicolas Bescond, Christophe Frésique, Ambdillahi Massoundir "Naouri", Vincent Tanguy et Anthony Chartomac.
Educateurs:
Chez les seniors, Jean-Noel Nonnotte en "A"; Fabrice Lusven avec les "B", et Patrick Briand avec les "D". Jacques Guermont kinésitérapeute et Vincent Guillaume participent aussi à la préparation.
Chez les jeunes:
Seniors "A"
Coupe de France:
Entrée/sortie!
Les "A" sont sortis par Saint-Roger dès le premier matc. 2 à 0. Deux duts marqués suite à des coups de pied arrêtés. (Coup Franc et corner). Les années se suivent et malheureusement, ont une fâcheuse tendance à se ressembler pour ce qui concerne la coupe de France.
Championnat:
Deux matches et deux défaites. Le premier, à l'extèrieur (Quimper Penhars 2 à 0), et le second sur le terrain de Menez-Paul.

Ce dernier toujours sur des erreures défensives et comme devant ont manque l'imanquable, résultat: 1 à 2 devant une équipe de Corray accrocheuse mais largement à la portée des "Bleus".


ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football:

Champion de France
Lyon remporte le titre.
Après avoir été distancés de 9 points au classement, les hommes de Paul Le Guen, l'ancien Asbeiste, dépassèrent parisiens et monégasques et rempotent pour la troisième fois consécutivement le titre . Seuls stéphanois et marseillais avaient réalisé cet exploit avant eux.

Coupe de France
Paris Saint Germain.
Les parisiens remportent la coupe après un match terne ou les pensionnaires de D I ne montrèrent que très rarement qu'il y avait une division d'écart avec les joueurs de Chateauroux.

Coupe de la ligue
FC Sochaux.Face à Nantes, les sochaliens gagnent au tir aux buts: 1 - 1 (1-1), 4-5 TAB - Stade de France - 78.341 spectateurs - Arbitrage de M. Garibian. But pour Nantes : Pujol (14
ème). But pour Nantes : Monsoreau (18ème). Nantes : Landreau - Armand, Gillet (Guillon, 72ème), Yepès, Delhommeau, Savinaud (Quint, 116ème) - Faé (Yapi, 86ème), Berson, Da Rocha - Moldovan, Pujol. Entr. : Loïc Amisse. Sochaux : Richert - Paisley, Monsoreau (Lonfat, 101ème), Flachez, Diawara, Raschke - Pedretti, Oruma (Isabey, 62ème), Mathieu, Isabey - Frau, Santos (Pagis 96ème). Entr. : Guy Lacombe. (17 avril 2004)

Coupe d'Europe des clubs
Champions League. Porto remporte la Coupe (0-3) ! En Allemagne, les tombeurs du Real Madrid et de Chelsea aux tours précédents n’ont pas réussi à rééditer leurs exploits passés. Face à des Lusitaniens impressionnants de maîtrise et d'efficacité, les joueurs princiers, privés de Ludovic Giuly, sont tout simplement tombés contre plus forts qu’eux (0-3). (26 mai)
Coupe de l'UEFA: En Suède. Olympique de Marseille - FC Valence, Champion d'Espagne 2003 - 2004. (2-0). Fabien Barthez : "Un rouge dans une finale, c'est dur"... (N.D.L.R.: et ce n'est pas une connerie). Une soirée au goût amer pour les hommes de José Anigo. L'entraîneur de l'OM. (20 mai)

Coupe d'Afrique des nations
La Tunisie remporte le titre à domicile, au stade du 7 novembre à Radès, après deux finales perdues en 1965 et 1996 en s'imposant dans le derby maghrébin contre le Maroc (2-1). (14 février)

Rencontres internationales
France - Brésil: 0 à 0;
France - Andorre: 4 à 0.
Championnat d'Europe.

France - Angleterre: 2 à 1. Pour leur premier match du championnat et la 100
ème sélection de Thuram, la France, bat l'Angleterre grâce à Zidane. Lors d'un match "fermé" ou l'Angleterre attendait les français dans sa moitié de terrain, ceux-ci ouvrent le score sur coup franc. Menant 1 à 0, ils eurent la possibilité de faire le break. Un penalty tiré par Beckham est détourné par Barthez.
Les bleus voyaient cependant la victoire s'éloigner lorsque, sur coup franc, Zizou égalisait... à la 90ème minute. Le match semblait se terminer sur ce score de parité. Engagement des anglais et sur une passe en retrait d'un milieu de terrain britannique, Trezeguet était fauché par le gardien. Penalty et but de Zizou à la 94ème minute!
Déception dans le camp Anglais qui aime gagner et surtout battre les français (La réciproque est aussi valable).
Titre de la presse: "Renversant!, Zidane et Barthez battent les Anglais!"
... "Ils sont allés a Fatima"

Croatie - France:
2 à 2. Match nul heureux des français.

Suisse - France: 3 à 1. Petite mais précieuse victoire des "Bleus". ils terminent premier de leur poule et sont qualifiés pour les quarts de finale du championnat d'Europe.
France - Grèce: 0 à 1. La Grèce bat la France dans un match ou l'équipe grecque applique un marquage individuel très stricte dont les français émoussés ne se sortirons pas.
Grèce - Portugal: 1 à 0. Les grecques appliquent la même tactique et que contre la France et, avec des joueurs souvent remplaçant dans les grandes équipe européenne, battent les Portugais et remportent à la grande surprise des
spécialistes leur premier titre international.
Sélectionneur: Santini ayant démissionné et rejoint l'Angleterre, c'est à Raymond Domenech, homme de caractère et ancien sélectionneur des espoirs, que revient le poste de sélectionneur des "A".
Il est le 15ème sélectionneur des équipes de France. René Girard sera en charge des "Bleuets". (13-07)

Pétanque: Le mondial de "La Marseillaise" a réuni plus de 12.400 joueurs de 16 pays (Norvège, Hollande, Japonais, Ukraine, Algérie etc...). La fédération regroupe 63 pays. Maintenant, ce sport n'est plus réservé qu'à Dédé la Sardine ou Jo le Japonais, mais à des sportifs.

Cyclisme.
Tour de France:
Cette année, le tour est en Bretagne. Le Norvégien Hushovd remporte l'étape à Quimper. Le champion de France Thomas Voeckler est toujours en Jaune. (11-07).

Jeux Olympiques
Les médaillés français aux jeux: Or
Aviron:
Sébastien Vieilledent (27 ans, Cannes) et Adrien Hardy (26 ans, Chalon-sur-Saône).
Canoë: Tony Estanguet (26 ans, Pau), slalom C1.
Cyclisme: Julien Absalon (23 ans, Épinal), VTT cross-country.
Escrime: Brice Guyart (23 ans, Suresnes), fleuret inidividuel; Fabrice jeannet (23 ans, Châlons-en-Champagnè), Hugue Obry (31 ans, Levallois), Jérôme Jeannet (27 ans, Châlonsen-Champagne), Erick Boisse (24 ans, Saint-Gratien) épée par équipes; Damien Touya (29 ans, Tarbes), Gaël Touya (30 ans, Tarbes), Julien Pillet (26 ans, Strasbourg) sabre par équipes.
Equitation: Didier Courrèges (44 ans, Pau), Cédric Lyard (32 ans, Cavignac), Jean Teulère (50 ans, Bordeaux), Nicolas Touzaint (24 ans, Angers), Arnaud Bolteau (30 ans, Angers), concours complet par équipes. Gymnastique: Emilie Le Pennec (16 ans, Créteil), barres asymétriques.
Kayak: Benoît Peschier (20 ans, Foix), slalom K1. Natation: Laure Manaudou (17 ans, Melun), 400 m.
Voile: Faustine Merret ( 26 ans, Brest), Mistral.
Argent
Aviron:
Pascal Touron (31 ans, Dunkerque) et Frédéric Dufour (28 ans, Villefranche), deux de couple poids léger.
Boxe: Jérôme Thomas (25 ans, Saint-Quentin) moins de 51 kilos.
Cyclisme sur piste: Arnaud Tournant (26 ans, Roubaix), kilomètre.
Escrime: Laura Flèssel (32 ans, Levallois) épée individuelle.
Judo: Frédérique Jossinet (28 ans, Orléans), moins de 48 kilos.
Natation: Laure Manaudou (17 ans, Melun), 800 m; Malia Metella (22 ans, Cayenne), 50 m.
Taekwondo : Myriam Baverel (23 ans, Aix-en-Provence), plus de 67 kilos.
Tennis: Amélie Mauresmo (25 ans, Saint-Germain-enLaye), simple.
Bronze
Athlétisme:
Namann Keita (26 ans, Issy-les-Moulineaux) 400 m haies; Sylviane Felix (26 ans, Noisy-le-Grand), Véronique Mang (19 ans, Saint-Maur), Christine Arron (30 ans, Neuilly-Plaisance), Muriel Hurtis (25 ans, Bobigny), relais 4 x 100 m.
Cyclisme sur piste: Arnaud Tournant (26 ans, Roubaix), Laurent Gané (31 ans, Nouméa), Mickaël Bourgain (24 ans, Revel) vitesse par équipes.
Escrime: Laura Flessel (32 ans, Levallois), Maureen Nisima (23 ans, Levallois), Hajnalka Kiraly (33 ans, Rennes), Sarah Daninthe (24 ans, Levallois) épée par équipes.
Kayak: Fabien Lefèvre (22 ans, Pau), slalom K1.
Natation: Laure Manaudou (17 ans, Melun), 100 m dos; Hugues Duboscq (22 ans, Le Havre) 100 m brasse; Solenne Figues (25 ans, Toulouse).
Lutte libre: Anna Gomis (30 ans Tourcoing), 55 kilos; Lise Legrand (28 ans, Boulogne) 63 kilos.
Taekwondo: Pascal Gentil (31 ans, Marseille), plus de 80 kilos.
Voile: Pascal Rambeau (32 ans, La Rochelle) et Xavier Rohart (36 ans, Fos-sur-Mer), Star.

Hicham El Guerrouj (Maroc): Double médaillé d'or au 1.500 et 5.000. Seul avant lui, Paavo Nurmi avait réalisé cet exploit en 1924 à Paris.

NOUVELLES INTERNATIONALES:

Wangari Maathai, 64 ans, secrétaire d’État à l’Environnement kenyan et militante écologiste aussi connue sous le nom de Wangari Muta, a reçu à Oslo, le Prix Nobel de la Paix "pour sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix". Elle est la première Africaine de l’Histoire à être honorée de cette distinction.
www.nobel-paix.ch
Espace - Mars
Depuis trente ans le monde attendait cette confirmation.
Le 23 janvier, la sonde Européenne "Mars Express" de l'Agence Spatiale Européenne annonce avec certitude qu'il y a de la glace à la surface de la planète Mars.
La preuve en a été fournie par Oméga (Observatoire martien pour l'étude de l'eau, des glaces et de l'activité), l'un des sept instruments embarqués. "Ce que nous avons découvert, c'est une importante quantité d'eau sous forme de glace, avec une énorme banquise de glace de CO2", a expliqué l'astrophysicien français Jean-Pierre Bibring (Institut d'astrophysique spatiale d'Orsay), responsable scientifique du spectromètre Oméga. "Le fait que de la glace se trouve encore au pôle sud tend à prouver qu'il s'agit de glace permanente", a indiqué le scientifique.
Le pôle Nord sera passé au crible la semaine prochaine.
Francis Rocard, responsable des programmes d'exploration solaire au Centre national d'études spatiales (CNES, France), déclare: "Le radar «Marsis», (un autre des outils à bord de Mars Express), essaiera de "pénétrer" jusqu'à 4 ou 5 kilomètres sous la surface de la planète pour trouver de l'eau liquide.
L'horreur terroriste frappe Madrid
Quatre attentats dans des trains, commis jeudi matin, 12 mars, à l'heure d'affluence, à Madrid.
Le bilan des attentats s'établit pour l'instant à 198 morts et 1 400 blessés.
Peu après 7 h 30, quatre trains ont explosé à Madrid. Trois d'entre eux roulaient à proximité de trois gares: celles d'Atocha, de Santa Eugenia et d'El Pozo. Un quatrième était à quai à Atocha.
En tout, une dizaine de bombes ont explosé, transformant les wagons en amas de ferrailles, tuant un grand nombre de leurs.
Le bilan, au 13 mars, était de 190 morts et 1.900 blessés, dont 45 dans un état critique. Trois autres bombes, qui n'avaient pas explosé, ont été désamorcées par les services de déminage.
Chaque bombe aurait été constituée d'une vingtaine de kilos de dynamite et aurait été programmée ou télécommandée. Certains évoquent la titadine, un explosif de même nature que celle volée à Plévin (Côtes-d'Armor), en septembre 1999. (?)
L'explosif se trouvait, semble-t-il, dans des sacs à dos déposés dans les trains, voire sur le quai d'Atocha, à des endroits choisis pour faire le maximum de victimes. Deux hommes sont recherchés: ils auraient été vus passant d'un train à l'autre, en gare d'Alcala de Linares, une demi-heure avant les explosions.
Dès hier matin, le gouvernement espagnol, apportait à ces attentats, les plus meurtriers commis en Europe, la signature d'ETA. Le ministre de l'Intérieur, Angel Acebes, a exprimé la conviction des services de sécurité, moins de deux heures après les quatre attentats. " Ils n'ont aucun doute ", a-t-il affirmé. La dynamite est en effet l'arme favorite des commandos terroristes basques. Cependant, le 12 mars au soir, le même ministre de l'Intérieur, faisait savoir qu'une étrange découverte avait été faite près de Madrid.
À Alcala de Linares, dont la gare est le point de départ des trains arrivant à Atocha, des policiers ont trouvé, dans une camionnette, un enregistrement de versets du Coran et sept détonateurs. Ils étaient, semble t il confectionnés avec du cuivre ce matériau que n'utiliserait pas l'ETA. (fer-blanc ou aluminium).
Angel Acebes a admis qu'il fallait explorer d'autres pistes que l'ETA.
Plus tard, un communiqué attribué à Al-Qaida était rendu public par le quotidien Al Qods al Arabi, à Dubaï, revendiquant les attentats de Madrid et un autre à Istanbul. ( O.F.13-03)
Europe.
Le 1er mai à minuit, l'europe se retrouve à 25 avec l'arrivée des pays suivants:

CTRL-ALT-DELETE.
L'inventeur du fameux CTRL-ALT-DELETE prend sa retraite.
Après plus de 28 ans à travailler pour IBM, le concepteur de la combinaison de touches la plus célèbre du monde PC prend une retraite bien méritée. Ce sont souvent les petites choses qui font l'Histoire. David Bradley, un développeur de la société IBM, ne se doutait sûrement que le 5 minutes passées à écrire le code permettant à un utilisateur de se sortir d'une mauvaise passe en invoquant la combinaison de touches CTRL-ALT-DELETE ferait de lui un personnage clé de la petite histoire du PC. Pourtant, le tout remonte aux années 80, alors que les ingénieurs d'IBM planchaient à la réalisation du premier ordinateur personnel de la société, le fameux IBM PC.
Les développeurs de la firme cherchaient un moyen simple de relancer l'ordinateur lors du plantage d'une application. Quelques cinq minutes plus tard, Bradley accouchait de la solution que tous connaissent, à savoir cette combinaison de touches salvatrice.
Modeste, Bradley a tout de même trouvé le moyen de froisser un tantinet le grand patron de Microsoft, Bill Gates, lors de célébrations entourant le 20ème anniversaire du IBM PC.
En effet, lors d'un discours, Bradley déclara à une assistance, on s'en doute, hilare : «J'ai peut-être inventé une combinaison de touches que tous connaissent, mais Bill Gates est celui qui l'a rendue fameuse».
En effet, CTRL-ALT-DELETE est cette combinaison que les usagers invoquent lorsque plus rien ne vas sous Windows.
Paraît que Bill Gates ne l'a pas trouvé drôle.

EN FRANCE:

Nous sommes sous la Vème République. Jacques Chirac est président de la République.

Fermeture de la dernière mine de charbon en France.


Ce mois sera à marquer d'un bloc de houille noire: le dernier charbon français sera symboliquement extrait du puits de la Houve, à Creutzwald en Moselle. C'est la fin d'une épopée humaine, industrielle et sociale commencée il y a près de trois siècles.

Avril

Décès de Françoise Sagan. le 24-09.
Françoise Sagan est morte vendredi soir 24 septembre à 19h35 à l'hôpital de Honfleur d'une embolie pulmonaire. Elle avait 69 ans.
A 18 ans, elle reçoit 500.000 anciens francs de son éditeur Julliard avec "Bonjour Tristesse". "
Dépense tout"
, lui conseille son père...
Françoise Sagan revendiquait une liberté et une recherche d'absolu qui la conduisaient dans des excès en tout genre. Toute sa vie, elle roule très vite en voiture de sport (Jaguar, Mercedes, Aston Martin, Maserati etc). Françoise Sagan était aussi une adepte du jeu. "C'est une passion qui peut mener loin, un plaisir, un amusement fou. C'est physique, nerveux, tonifiant, extrêmement gai ! "J'aime gagner et je suis chanceuse. Le destin du joueur masochiste n'est pas le mien". Elle avait demandé son interdiction des casinos.
Son penchant pour l'alcool, des affaires liées à la drogue font qu'elle défraye la chronique.
En mars 1990, elle est condamnée à six mois de prison avec sursis et une amende de 360.000 fr. En 1995, elle est à nouveau condamnée à un an de prison avec sursis et 40.000 fr. d'amende pour usage et cession de cocaïne, dans une affaire touchant plusieurs personnalités du show-biz. "Les lois sont faites pour s'adapter aux hommes et non le contraire. J'ai toujours déconseillé la cocaïne à tout le monde".. En février 2002, c'est une affaire de fraude fiscale en marge de l'affaire Elf qui lui vaut la même peine d'emprisonnement.
(Calvados) d'une "décompensation cardio-respiratoire". Agée de l'auteur de "Bonjour Tristesse" était hospitalisée depuis plusieurs jours à Honfleur, où elle résidait.

EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante"
Krog eo ar big he skouarn: La pie est crochée dans son oreille.
Cette expression est destinée principalement aux femmes qui ont envie de se marier... voir même de connaître l'étreinte.
En fait l'oiseau qui fait son nid dans cette expression n'est qu'un rapporté, un vilain coucou/ Il s'agit d'un calembour construit sur la racine du verbe pikañ piquer. Elle est à rapprocher pour le sens comme pour la forme du français avoir la puce à l'oreille dans son ancienne acceptation: avoir des démangeaisons amoureuses.

"Expressions populaires bretonnes" Éditions COOP BREIZH.

ET À BREST:

François CUILLANDRE est maire de Brest.

François CUILLANDRE est président de la C.U.B.

Parlé "Tit Zef"
Ramasser une sacochée:
Être ivre
En breton, ar zah est "le sac", mais de façon familière et imagée c'est aussi "l'estomac" ; eur sahad gwin est donc une "estomaquée" de vin qui correspond bien au contenu du sac, la "sacochée". Dans le même sens, on ramasse ailleurs "une musette", "on en a plein la musette" ou encore "on est rond comme une queue de pelle", "comme un boudin", "on est beurré comme un petit Lu"... Les expressions ne manquent pas pour exprimer l'idée qu'on est "plein comme une huître".

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Football. Le Stade brestois 29 va travailler en partenariat avec les clubs environnants.

Vendredi 26 mars au soir, au club-house du Stade brestois 29, rue de l'Ile-de-Sein, s'est déroulée une signature de convention de partenariat entre l'association stadiste et le Plouzané AC, section football. Afin de clarifier les positions de chacun, en relation avec quelques clubs de Brest et de la Cub, nous avons décidé de signer une telle convention qui devrait permettre de satisfaire les jeunes, les familles et les dirigeants de clubs ", indique le président du Stade brestois. Normaliser les relations. Par le biais d'une telle convention, les dirigeants stadistes souhaitent normaliser les relations entre clubs et espèrent aussi, pour les 13-18 ans, leur éviter de voir s'exiler trop jeunes dans des clubs professionnels hors du secteur. Nous prendrions ainsi en charge les bons joueurs susceptibles de réaliser une belle carrière; par contre, en échange, nous inciterions nos jeunes ne trouvant plus leur place dans les équipes stadistes à compléter les équipes des clubs voisins et apporter leur appui ". Réaliser un véritable centre de formation. Le désir des dirigeants stadistes est aussi de constituer rapidement un véritable centre de formation où les jeunes footballeurs pourraient poursuivre efficacement leurs études. Une convention avec l'Estran Charles-de-Foucauld permet déjà une amorce en ce sens. Ensuite, une convention identique devrait être paraphée également avec les Gars du Reun, l'Étoile Saint-Roger, l'Étoile Saint-Laurent, l'A.S.brestoise. La convention de partenariat a été paraphée par Daniel Leroux, président de la section amateurs du Stade brestois et Patrick Derrien, co-président du P.A.C., en présence des dirigeants des deux clubs.

Le Télégramme. Mars
(N.D.L.R.): Contrairement à ce qui est indiqué dans l'article, cette convention n'a pas été signée par tous les clubs cités dont l'A.S.B.

Brest "2004": Le grand rassemblement de voiliers à l'honneur d'accueillir cette année, entre autres, les célèbres "Suhaili" de Robin Knox-Johnson et "Josuha" de Bernard Moitessier.


Suhaili Ketch. L/B/D: 32 × 11.1 × 5 (9.8m × 3.4m × 1.5m). Tons: 14 TM. Hull: wood. Comp.: 1-5. Mach.: aux. Des.: Production Promotions, Ltd. Built: Colaba Workshop Ltd., Bombay, India; 1964. Merchant marine officer Robin Knox-Johnson was stationed in India with the British Steam Navigation Company when he built the teak-hulled ketch Suhaili. (The name is Arabic for the southeast wind.) Ordered home for work on the run between England and Africa, he sailed Suhaili the 12,000 miles back to London with his brother and a friend. A year later, motivated in part by rumors that the French yachtsman Eric Tabarly was planning a nonstop, solo circumnavigation—and determined that an English sailor should be the first—Knox-Johnson began preparing for the same. In the meantime, the Sunday Times put up the Golden Globe award for the first person to accomplish this feat. Between June 1 and October 31, 1969, six boats set sail: John Ridgway's English Rose, Chay Blyth's Dytiscus, Suhaili, the French Bernard Moitessier's Joshua, and two English trimarans, Donald Crowhurst's Teignmouth Electron and Nigel Tetley's Victress. Suhaili sailed third, departing Falmouth on June 14, 1968. Over the course of the next 310 days, she would log an average of 96.2 miles per day, following what Sir Francis Chichester had called the clipper route on his one-stop circumnavigation in Gipsy Moth IV. Suhaili did not have an easy time of it. A knockdown off the Cape of Good Hope rendered her radio inoperable for most of the rest of the voyage. Crossing the Indian Ocean, Knox-Johnson decided to sail through Bass Strait rather than south of Tasmania, and there Suhaili took another knockdown that resulted in damage to the water tanks, tiller, and self-steering gear. Pressing on, he crossed the Tasman Sea and sailed through Foveaux Strait between New Zealand's South Island and Stewart Island, only to run aground on a sandbar near Dunedin. (The challenge judges determined that this did not constitute a stop.) Shortly after this he radioed his sponsors, the Sunday Mirror and True magazine: I am beginning to wonder how much of the original boat I am going to be left with by the time I reach home. So far I have written off the self-steering gear, two tillers, a jib, a spinnaker, half the cooking stove, and the water tank. The cabin has shifted and leaks, and its canvas cover is cracking up. This upbeat transmission was his last for 134 days, during which Suhaili ran her easting down in the Roaring Forties, rounded Cape Horn on January 17, 1969, and sailed up the Atlantic. There was no word of Suhaili until April 5, when a British tanker spoke her about 500 miles west of the Azores. Thirteen days later she was off the coast of England, but four days of adverse gales kept Knox-Johnson from making port until April 22, when he landed at Falmouth, having sailed 30,123 miles in 313 days. While his achievement garnered Knox-Johnson the Golden Globe, his fellow sailors seemed poised to complete the circuit in faster time. As it happened, none finished. Blyth was forced to land in South Africa. Having averaged 110.6 miles per day, Tetley's Victress broke up after 247 days at sea, 1,200 miles from Plymouth. After rounding Cape Horn, Moitessier thought better of racing and decided to stay in the Roaring Forties before turning north for Tahiti, sailing 37,455 miles in 301 days without touching land. Most curious of all was the fate of Donald Crowhurst, whose Teignmouth Electron was found drifting in the Atlantic on July 10, only days after he had slipped over the side. Suhaili was repaired and Knox-Johnson resumed long-distance voyaging in her. In 1989, he crossed the Atlantic using only fifteenth-century navigational techniques and instruments. Two years later, Suhaili made her first voyage north of the Arctic Circle, when Knox-Johnson took a group of four climbers and photographers to attempt Cathedral Mountain, 30 miles inland from Greenland's Kangerdlugssuaq Fjord (68°12N, 31°50W). Suhaili is maintained in sailing condition at St. Katherine Dock, London. Knox-Johnson, A World of My Own.
http://college.hmco.com/history/readerscomp/ships/html/sh_088000_suhaili.htm.

Joshua Ketch. L: 39.5 (12m). Hull: steel. Comp.: 1+. Des.: Jean Knocker. Built: France; 1961. Named for the first single-handed circumnavigator, Joshua Slocum, Bernard Moitessier's ketch was built with the proceeds of To the Reefs, a book about his adventures en route from French Indochina to the Caribbean. In the course of this extended passage, the junk Marie-Thérèse was wrecked in the Indian Ocean, and her successor Marie-Thérèse II was wrecked in Trinidad. After using Joshua as a sailing school in the Mediterranean, Moitessier decided to sail to French Polynesia. He remained there for several years, and when he decided to return he did so in a nonstop run from Tahiti to Alicante, Spain, whereupon he wrote an account of his prolonged circumnavigation, The First Voyage of Joshua. In 1969, the Sunday Times announced its sponsorship of the Golden Globe, to be awarded to the first person to sail single-handed around the world without stopping. Moitessier was easily the most experienced single-hander of the entrants, who included Robin Knox-Johnston in Suhaili and Donald Crowhurst in Teignmouth Electron. One of the later starters, the powerful Joshua gained steadily on Suhaili, and many thought it possible she would win the Golden Globe, though as Moitessier carried no radio, no one knew for sure. After rounding Cape Horn, the iconoclastic Moitessier decided to throw the race. Communicating his intention via slingshot to a passing tanker near the Cape of Good Hope, he wrote, "I continue non-stop toward the Pacific Islands because I am happy at sea and, perhaps, to save my soul." And so, without stopping, Joshua arrived at Papeete having covered 37,455 miles in 10 months without a single stop. Joshua sailed faster than Suhaili by about 15 miles per day. Moitessier and Joshua remained in Tahiti until 1980, when he decided to try his hand on the American lecture circuit. After two years in California, Moitessier chartered Joshua to actor Klaus Kinski and sailed with him to Mexico. There, in December 1982, Joshua was blown ashore and wrecked on Cabo San Lucas. Lesure, "Unlikely Legend." Moitessier, First Voyage of the "Joshua"; Long Way. http://college.hmco.com/history/readerscomp/ships/html/sh_050600_joshua.htm


Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: sam 16-oct-04 21:18 x