Historique: 2003

Précédente : Index : Histoire : Suivante


À l'A.S.B.:

Résultats, Infos
Fin de saison 2002 - 2003:
Championnat: Les seniors "A", avec une équipe composée en majorité de jeunes de -18 ans formés au club, sauve sa place en D.H.R. lors de la dernière journée de championnat.



L'Equipe qui termine 3ème du championnat départemental. >>
Poussins "A" vainqueurs du challenge des Espoirs à Guipavas.

Guipavas.

La famille Paugam (ou il manque Dédé, le grand père).

Repas des éducateurs.
Amitié sans frontière.
A.S.B. Standard de Liège.

Résultats, Infos
Saison 2003 - 2004.
Deux représentants de l'A.S.B. à la Fox Kid Cup 2003 (13 ans féminines)
Le Finistère nord représente la France après s'être qualifié dans un premier temps en Bretagne puis lors de la finale nationale qui s'est déroulée à Eurodisney Paris.
La Finale mondiale qui se déroulait à Rotterdam leur fit rencontrer les sélections d'Allemagne, de la Russie, du Mexique, de l'Argentine et l'Espagne qu'elles battirent par 2 à 0, elles battaient difficilement la Bulgarie par 1-0. En finale elles battirent l'Israël 1-0.

L'équipe du Finistère et Jean Philippe Boucher (coach avec Joëlle Guillerm).

Remise des maillots
Créée en 1905, la section football de l'Association sportive brestoise prépare déjà son centenaire, en s'entourant de partenaires. Toujours implantée sur son stade historique de Ménez-Paul, l'A.S.brestoise compte actuellement 440 footballeurs répartis en 24 équipes, dont une féminine. "Nous avons aussi quatre équipes de jeunes qui évoluent en championnat de ligue, souligne le président Nono Lusven, et l'ossature de l'équipe fanion est composée de joueurs formés au club." Même si le club n'a plus le lustre passé, les dirigeants des "Bleus de France" gardent confiance en l'avenir. Ce qui ne les empêche pas de regarder en arrière, puisqu'ils préparent les festivités du centenaire qui se déroulera en 2005 Les idées ne manquent pas pour célébrer comme il se doit cet événement, en s'appuyant sur le soutien de différents partenaires. D'ores et déjà, l'A.S.brestoise apprécie d'avoir contractualisé sur une durée de trois ans avec le Crédit Agricole, représenté par Guy Nicolas, bien connu dans le petit monde du ballon rond; ancien joueur du stade Brestois, l'actuel président et joueur vétéran des Gars du Reun ne cache pas sa satisfaction de soutenir le vieux club Asbéiste. Un plaisir partagé par Gilbert Martin (Access services), lui aussi passionné de foot, et qui présida le Stade brestois il y a quelques années.

Équipements fournis par le Crédit Agricole et Access Services.

Association A.S.P.T.T. - A.S.B.
Équipe vétérans saison 2003-04. Le "Pamplemousses club".

Ecole de football. Coordonnée par Jean-Philippe Boucher, l'école de foot de l'A.S.B. compte, aujourd'hui, prés de 160 enfants, soit environ le tiers de l'effectif total du club. les débutants (6/7 ans) s'entraînent sous la direction d'Alain Maubian, Roger Gagnon, Rémi et Gilbert Quémeneur. Au sein de l'école de foot, les débutants représentent la seule catégorie d'âge qui peut, encore aujourd'hui, accueillir de nouveaux enfants. Les poussins sont encadrés par Michel le Lann, leur éducateur attitré. Ce dernier peut compter sur l'aide de parents bénévoles, d'étudiants en Staps et de quelques joueurs de moins de 15 ans du club. Parmi les cinq équipes poussins, l'une compte cinq filles sur les sept joueurs. Daniel et Jean Gagnon, Laurent Mas et Jérôme le Jean et quelques bénévoles s'occupent des quatre équipes benjamins les dirigeants l'affirment: l'une d'elles est vraiment déjà très forte. Depuis 5-6 ans, une dizaine de jeunes joueurs ayant fait leurs premières armes â l'école de foot ont intégré les centres de formation de clubs pros. Aujourd'hui, parmi les benjamins évoluant à l'A.S.B., certains ont, déjà, été repérés par des clubs prestigieux. Même s'il est, sans doute, pas facile de voir les éléments que l'on a formés partir vers d'autres cieux, les éducateurs de l'A.S.B. affirment qu'il s'agit là d'une reconnaissance de leur travail et d'une juste récompense à leurs efforts.


ET PENDANT CE TEMPS LÀ...!

SPORT:

Football:

Champion de France
Lyon;

Coupe de France
Auxerre / Paris S.G.: Saint Denis (Stade de France) Arbitre : M. Layec Bertrand
(31 mai): 2 à 1;

Coupe de la ligue
Monaco / Sochaux: 4 à 1;

Coupe d'Europe des clubs
Juventus de Turin / A.C.Milan 0-0 (ap) 2 tab 4;
Coupe d'Europe des Clubs saison 83-84: Pour une fois une équipe Française établi un record en "Champions League". En poule de qualification, lors du match retour, Monaco bat La Corogne (Espagne) par... 8 à 3. Perso à lui seul marque quatre buts.

Coupe Intercontinentale

Coupe des Fédérations
France / Cameroun: 1 à 0 (But en OR).
Pendant cette coupe, lors du match Turquie / Cameroun, au stade Gerland, décès du joueur camerounais Marc-Vivien Foè.

Rencontres internationales

France / Égypte: 5 à 0,
France / Colombie: 2 à 1,
France / Turquie: 2 à 1,
France / Cameroun: 1 à 0.
Allemagne / France: 0 à 3.

Albert Bateux
Décès d'Albert Bateux le 28 février à l'âge de 83 ans.

Tennis
Les féminines remportent la Fed Cup. Equivalent de la Coupe Davis hommes.

Handball
Les féminines sont championnes du monde. Premier titre mondial pour une équipe féminine française. Aprés avoir entrevu la défaite et été menées pendant toute la partie six buts de retard à sept minutes de la fin puis de deux buts à 30 secondes, elles égalisent à la dernière seconde, sur penalty, pour finalement l'emporter après prolongations 32 à 29.

NOUVELLES INTERNATIONALES:

Prix Nobel de la Paix: Shrin Ebadi (1947; Juridique; Iran).
Le prix Nobel de la paix 2003 a été attribué à Shrin Ebadi. Cette avocate iranienne a été récompensée pour son action en faveur des droits de l'Homme et de la démocratie.
Mme Ebadi, âgée de 56 ans, est la 11ème femme à être distinguée du prestigieux prix, mais la première musulmane.

Elle l'a emporté parmi 165 candidats, dont le pape Jean Paul II et l'ancien président tchèque Vaclav Havel. Cette récompense va "à tous les Iraniens qui se battent pour la démocratie", a-t-elle d'emblée déclaré. "L'Islam n'est pas incompatible avec les droits de l'homme", a ensuite affirmé l'avocate iranienne. à Paris. Mme Ebadi a aussi profité de sa nouvelle notoriété pour demander "la libération" des prisonniers iraniens "luttant pour la démocratie".
Elle a été la première femme juge en Iran avant la Révolution islamique de 1979, qui l'a forcée à quitter son poste. Elle œuvre pour la défense des droits des femmes et des enfants. Elle a joué un rôle-clef en 1997 dans l'élection du président réformateur Mohammad Khatami.
http://www.hri.ca/fortherecord2001/bilan2001/documentation/commission/e-cn4-2001-39.htm http://www.sangonet.com/Fich5ActuaInterAfric/8mars2003Jfemmes.html
www.nobel-paix.ch

Crise à l'OTAN
Suite au veto des Belges, Allemands et Français d'installer une protection militaire en Turquie avant que l'option militaire sur l'Irak soit décidée par l'ONU, les américains et les anglais mettent le pression sur les pays dissidents.

Panne d'électricité
New York.
Les habitants du nord-est américain et du Canada, privés d'électricité pendant 29 heures en fin de semaine, ont repris le travail lundi 18 août, tout en continuant à s'interroger sur l'origine de la plus importante panne de courant de leur histoire. Le président George W. Bush a demandé au secrétaire à l'Énergie Spencer Abraham de trouver les causes de la panne "aussi vite que possible", a indiqué le porte-parole de la Maison Blanche, Scott McClellan. M. Abraham a annoncé l'envoi d'enquêteurs "dans toutes les régions Affectées". Mais au-delà de cette coupure elle-même et alors que les critiques enflent quant à l'état des installations, il a admis la vétusté de l'équipement américain. "Ce qui est clair, c'est que si nous ne disposons pas d'un système d'alimentation modernisé, nous serons confrontés à d'autres problèmes comme celui-là", a-t-il reconnu dimanche. "Notre système est ancien, il vieillit. La demande d'électricité croît rapidement, et nous ne suivons pas.".

Le Monde du 20-08

(N.D.L.R: Faire la guerre des étoiles et s'éclairer à la bougie! c'est le paradoxe des U.S.A.)

Mobilisations monstres dans le monde contre la guerre et pour trouver une solution pacifique au problème Irakien
Le rapport des inspecteurs à l'ONU et les manifestations planétaires (plus de six millions de personnes) pour la paix confortent la position des pays opposés à la guerre, la France en tête. Les États-Unis, l'Angleterre, l'Italie, l'Espagne... sont freinés.

Manifestations pour la paix
New-York: 250.000 personnes, Chicago: 3.000, Philadelphie 5.000, Mexico 30.000, Montréal (par un froid de -20°): 150.000, Vancouver: 25.000, Rome: 3.000.000, Barcelone: 1.300.000, Madrid: 300.000, France: 500.000, Londres: 1.500.000 etc...

Crise à l'ONU
Devant la menace d'un veto de la France ou de la Russie, les États-Unis et l'Angleterre interviennent en Irak sans l'aval de l'O.N.U.

Canada
Le métro de Montréal mis en service en 1966 a transporté plus de six milliards de voyageurs, soit l'équivalent de la population mondiale. Les voitures ont parcouru environ 1.8 milliard de kilomètre soit 12 fois la distance terre-soleil.

"Bon goût Américain":


Suite aux déclarations du président de la République Française en février, nous pouvons retrouver les commentaires méprisants suivants au sujet de la France dans la presse, à la télévision, sur internet, et dans le monde politique:
Lundi 9 février le New York Post accuse la France en première page d'avoir oublié le sacrifice des soldats américains lors de la seconde guerre mondiale.
David Lettermann fait allusion à une exposition de chiens ayant lieu à New-York: "nous avons des chiens de partout au monde, à l'exception du caniche français et du berger allemand " (suite à la position allemande et française concernant les États-Unis).
Le journaliste Joe Klein qui écrit dans le magazine Time déclare: "La France est le seul pays dont la position sur l'Irak est dictée seulement par le pétrole. Et peut-être aussi par un peu d'envie."
A la chambre des représentants, un élu républicain propose une résolution appelant les citoyens, les entreprises et les forces militaires à boycotter le salon aéronautique du Bourget.
Février campagne de boycotte des produits Allemands et Français dans la presse et les médias.


"Bon goût Anglais":

Pour ne pas rester en retard sur leurs amis américains, les journaux anglais réaffirme leur "amour des français". Le Sun, tabloïde à scandale le plus lu de Grande-Bretagne, a monté hier le 20 février, son premier raid-commando Outre-Manche. Un de ses porte-parole, Lorna Carmichael, ainsi qu'un journaliste et un photographe sont arrivés à l'aube par camion avec "plusieurs milliers d'exemplaires" d'une édition titrée "Chirac est un ver", en français dans le texte. Davantage brûlot que journal, l'objet était principalement destiné aux médiats parisiens dans lesquels, le Sun avait en vain tenté de passer sa prose sous forme de publicité. "Nous les avons distribués sur les Champs Élysées et devant les sièges des principales radiotélévisions", explique l'organisatrice de l'opération. Dans un éditorial, le Sun explique que le "ver" Chirac "se pavane avec arrogance sur la scène internationale avec arrogance sur la scène internationale avec pour seul objectif de donner à son pays une importance démesurée par rapport à la réalité". Le tabloïde de droite Daily Mail,n'a pas voulu être en reste. Il traite Chirac de "maquereau de Paris", vendu à Saddam Hussein. L'invitation de Mugabe, le président du Zimbabwe, au sommet franco-africain a accru les vociférations des tabloïdes. Le 12 février, le Sun avait publié un photomontage de Saddam posant, comme Hitler en 1940, au pied de la tour Eiffel. "Les insultes en disent bien souvent plus long sur ceux qui les profèrent que sur ceux qu'elles prétendent décrire" a rétorqué Catherine Colonna, porte parole de l'Élysée.
La gauche répond aussi: "Les attaques formulées par ce quotidien contre la France et son Président sont révoltantes par leurs vulgarité et leur grossièreté", a déclaré Jack Lang dans un communiqué.

Extrait de Libération du 21 février.

"Je pense que Bush agit de façon très correcte, très morale et qu'il va finir par arriver à ses fins". Rupert Murdoch

Extrait de Libération du 21 février.

Murdoch, s'affiche pro-guerre
Quel point commun existe-t-il entre le Sun, le Times, BSkyB en Grande-Bretagne, le New-York Post, Fox T.V. aux États-Unis, Le Melbourne Herald Sun ou le Wellington Dominion Post en Australie. Tabloïdes, télévisions par satellite, quotidiens et hebdos, ces médias dispersés à travers le monde appartiennent tous au même homme, Rupert Murdoch, et, à l'unisson de leur maître, ils entonnent les mêmes chansons martiales. Depuis le début de la crise Irakienne, le magnat australo-américain a mis son armée des ondes et de papier à la disposition de George W.Bush et de Tony Blair. Dans son édition d'hier le Sun, entre son habituelle pin-up aux seins nus et ses non moins rituelles vociférations anti-françaises, se flatte d'être "le journal qui soutient nos boys dans le Golf". Il se préoccupe autant de leur moral que de leur confort, et apprenant qu'ils manquaient de papier-toilette vient de leur en envoyer 45.000 rouleaux, un par soldat, "Go get Saddam!" ("Allez attraper Saddam"), lance-t-il à ses troupes.
( Il aurait mieux fait de leur expédier un exemplaire du tabloïde pour le même usage. - pas dans libération!)
Exacerbé.
Cette pugnacité tranche avec le scepticisme de ses rivaux. A l'exception du Daily Télégraph (droite), la presse du royaume, à l'image de l'opinion, n'est guère va-t-en-guerre. Ce n'est pas la première fois que le Sun, vendu chaque jour à plus de 3,5 millions d'exemplaires, se distingue par un nationalisme exacerbé. L'appui sans failles aux "forces" combattantes, constitue l'un des credo, tout comme le "Frensh bashing", cette volée de bois vert traditionnellement réservée à ses voisins d'outre-Manche. L'outrance avait atteint des sommets pendant la guerre des Malouines, en 1982. "Gotcha!" (On t'a eu!) avait il titré lorsque la flotte britannique avait envoyé par le fond le croiseur argentin "Général Belgrano", faisant 321 morts. Mais cette fois le tabloïd britannique participe à une croisade globale orchestrée d'un bout à l'autre de l'empire Murdoch. Dans son cousin , le New York Post, toute personne un tant soit peu hostile à la guerre devient un "avocat de Saddam" et appartient à l'axe des "poules mouillées". Sur Fox T.V., la chaîne d'infos continues concurrentes de CNN, son journaliste vedette, a déjà revêtu son battle-dress. Durant la guerre d'Afghanistan, il ne se déplaçait jamais sans son arme de peur de manquer une occasion de descendre Ben Laden.
Des opinions politiques du vieux tycoon, on ne sait pas grand-chose, à part qu'il déteste l'euro, méprise les Windsor, notamment le prince Charles,et, par deux fois, a appelé à voter New Labour. En revanche sur le bien-fondé de la guerre à venir, Ruper Murdoch est intarissable, "On ne peut plus reculer maintenant ou alors il faut donner l'ensemble du Moyen-Orient à Saddam" a-t-il déclaré au Bulletin, l'un des rares magasines australien qu'il ne possède pas. "Je pense que Bush agit de façon très correcte, très morale et qu'il va arriver à ses fins." l'un des arguments invoqués pour justifier le recours à la force est le pétrole. "Pour l'économie mondiale, la meilleur chose qui puisse ressortir de tout cela, c'est un baril à 20 dollars. C'est mieux que n'importe quelle réduction d'impôts"

Extrait de Libération du 21 février.

La "Bush T.V." plein écran.
Surenchère guerrière des télés américaines.
La pire, c'est la Fox News. Tous les jours, ses journalistes insistent leurs convictions bellicistes et leur mépris pour ceux qui se mettent en travers de ce projet. La guerre est le sujet quasi unique du network d'informations continues de Murdoch, et, sa mise en scène est gratinée..... Autre chaîne
d'informations continues, MSNBC tente de rivaliser dans le registre patriotico-spéctaculaire. Elle à incrusté sur l'écran le niveau d'alerte des risques terroristes (actuellement: orange) comme on plante un drapeau sur une plage dangereuse...... L'impression qui se dégage souvent, en zappant de l'une à l'autre, c'est de regarder une seule chaîne: "La Bush T.V."... l'impression de regarder Bush T.V. est le fait que l'information accessible est très limitée. Les journalistes n'ont pas les réponses que le public aimerait avoir sur l'Irak. C'est la C.I.A. (services de renseignements) qui les a" ... L'arbre télévisuel ne doit pourtant pas masquer la forêt médiatique. Dans la presse, il existe une réelle diversité d'opinions. Dans la capitale, le Washington Post et Washington Times sont très va-t-en-guerre. "Ils sont dans le chaudron, au contact direct avec les sources officielles", analyse un diplomate européen. Mais le New York Times ou le Los Angeles Times sont plus équilibrés. Certains magasines comme la New York Review of Books, font même campagne contre la guerre. De nombreux journaux locaux restant réservés. Il y a quelques jours, le Courrier, Journal de Louiseville (Kentucky) dénonçait ainsi la "position moralement et juridiquement douteuse" de l'administration Bush. Sur la côte Ouest, la plupart des journaux sont hostiles à une guerre menée de manière unilatérale.

Extrait de Libération du 21 février.

Angleterre
Le 18, démission de trois ministres du gouvernement Blair en désaccord avec la politique du 1er ministre.

États-Unis-Irak
15 mars: "conseil de guerre" aux Acores entre Bush (États-Unis), Blair (Angleterre) et Azenar (Espagne). Devant l'incapacité d'obtenir une majorité devant le conseil de sécurité et d'être désavoués par le veto d'un des 5 membres permanents du conseil, Bush décide de passer outre l'O.N.U. et d'adresser un ultimatum à Saddam Hussein: "Quitter le pays sous 48 heures avec ses fils" passé ce délais les États-Unis déclareront la guerre. Cette annonce est faite par Bush le 16 à 20 heures (heure Washington).
Le 20 mars à 3 h 32, début des bombardements de l'Irak.
Le but officiel des États-Unis est de retrouver et détruire les armes biologiques que posséderaient les Irakiens et que n'auraient pas trouvées les inspecteurs de l'O.N.U. dirigés par le Suèdois Hans Blick.
Il faut savoir que le sous-sol de l'Irak possède du pétrole en quantité (2ème ressources mondiale).

États-Unis
Lettre envoyée au Président George W. Bush par le Cardinal Archevêque de Boston Bernard Law..

http:/www./secteur-pastoral-des-graves catho33.cef.fr/J'y_pense.htm

Algérie
Le 21 mai, terrible tremblement de terre en Algérie. La ville de Boumerdes, à l'est d'Alger est rasée. Environ 2.300 morts et plus de 80.000 blessés.

Prestige
Encore un: Le pétrolier Prestige est arrêté et en difficulté au large du cap Finistère le 13 novembre. Le 14 il reprend sa route mais vu les problèmes annoncés aux autorités espagnoles, celles-ci décident de l'éloigner des côtes à partir du 15. Route au sud, sud-ouest. Le 17 arrêt a 104 miles nautiques des côtes. Reprise du remorquage le 18. Le 19, à 133 nautiques du cap Finistère, rupture de la coque. L'arrière coule à 11 h 45, l'avant à 16 h 15.

Saddam Hussein
Saddam Hussein est arrêté par les soldats américains et les combattants Kurdes le 14-12. à Tikrit.

Tremblement de terre
Bam, ville iranienne, dévastée par le tremblement de terre de vendredi 26-12. Le président iranien, Mohammad Khatami, a parlé de 40 000 morts, d'autres officiels avaient évoqué le chiffre de 50 000. Ce séisme serait le plus meurtrier depuis celui de Tangshan, en Chine, en 1976, qui avait fait 700 000 morts selon les experts et 250 000 selon un bilan officiel.


EN FRANCE:

Nous sommes sous la Vème République. Jacques Chirac est président de la République.

Chirac
En mars, Chirac et son ministre des affaires étrangères Villepin, menacent d'utiliser le droit de veto à l'O.N.U. Les relations avec les États-Unis sont "sérieusement refroidies".

Manifestations
Le 13 mai, manifestation monstres en France en réponse au plan de modification du régime des retraites. 1 million de personnes suivant les estimations de la police, 3 million pour les organisations syndicales. Raffarin le premier ministre déclare: "Ce n'est pas la rue qui gouverne".
La rue fait savoir son mécontentement et elle le dit haut et fort.

Accident
Un car Allemand se renverse sur la chaussée mouillée de l'autoroute au nord de Lyon: 29 morts.

"G8"
A la conférences des 8 pays les "plus riches" qui s'est tenue à Evian, il à été décidé, entre autre::
- Pas de moratoire sur les subventions des produits agricoles. Cela fera que les produits des pays les plus industrialisés arriverons sur les marchés internationaux à un prix inférieur aux produits de ces pays en voie de développement...
- Pas de médicaments à prix "réduits" pour les pays en voie de développement (Tuberculose, Sida, Paludisme...).
Veto de Bush qui protège ses agriculteurs et sociétés pharmaceutiques!
Un des principaux sujets de discussion sur la santé, à été la pneumonie atypique qui atteint la Chine, les pays asiatiques, les pays européens et d'amérique du nord et qui à fait plus de 500 morts. Pour ce qui est du paludisme, de la tuberculose et du sida qui feront plus de 7 millions de victimes cette année, il en sera peut-être question l'année prochaine!.
Chirac est le seul à annoncer un effort en doublant la contribution de la France pour combattre le sida. Cela représente "une goutte d'eau dans un océan".

"Un océan de pas grand chose"

Les Organisations parmi lesquelles Attac, Greenpace, le C.C.F.D., le C.R.I.D., en parallèle du G8, au S.P.A.M. (Sommet Pour un Autre Monde), déclarent un bilan affligeant, selon elles, du sommet d'Evian. "Le compte n'y est pas" sur le sida, "il n'y a rien de rien sur la dette des pays pauvres", une fuite en avant dans la libération du commerce mondial. L'ouverture aux pays du Sud de cette édition du G8 n'a été qu'une "supercherie".

Le Monde 5 juin 2003

EN BRETAGNE:

"La Bretagne bretonnante"
Bezañ kouezhet e bluñv war e votoù: Avoir ses plumes tombées sur ses chaussures.
C'est ce qui guette ceux qui ne savent pas gérer leur fortune et qui, du jour au lendemain, se retrouvent à tendre la main.

"Expressions populaires bretonnes" Éditions COOP BREIZH.

Pétrole
Suite au naufrage du pétrolier Prestige au large de la Galice et du Portugal, quelques mois après la côte bretonne est de nouveau polluée. Une pollution sous formes de boulettes qui atteint même les côtes du Finistère nord après celles du sud. Cette pollution plus pernicieuse risque de continuer tant que du pétrole restant dans les cuves s'échappera.

Détails/infos:
http://http://www-brestecoles.enst-bretagne.fr/4moulins/archives/archives1999-2000/documentaires/mareenoire/amoco.htm;
http://http://www.mairie-brest.fr/colloque-amoco/
http://ecole.portsall.free.fr/HTML/amoco.htm
http://www.macpassion.ch/sites/maree-
noire/amoco.html

ET À BREST:

François CUILLANDRE est maire de Brest.

François CUILLANDRE est président de la C.U.B.

Parlé "Tit Zef"
Y' a un peu avec lui:
Il est ivre
On retrouve dans cette façon de s'exprimer l'utilisation universelle de "avec" qui vient du breton. "Avec" s'emploie aussi bien pour les personnes que pour les objets. "Il a eu du bruit avec sa belle-mère", (elle lui a passé un savon) ou "il a eu trois jours avec le médecin", (le médecin lui a accordé un arrêt de travail de trois jours). Sans oublier le célèbre "du pain, du beurre et un couteau pour manger avec".

Le parler tit ze'f. Annie Le Berre éditions Le Télégramme

Précédente : Index : Histoire : Suivante
Mise à jour: dim 3-oct-04 12:12 x